Quel budget pour une rénovation énergétique de sa maison ?

Renovation Energetique Maison

Les travaux de rénovation énergétique constituent un bon moyen d'optimiser la performance énergétique du logement. Ils permettent à la fois de le rendre plus confortable et de réaliser de belles économies sur la facture d'énergie. L'importance de la rénovation énergétique réside aussi dans le fait qu'elle permet de réduire l'empreinte carbone de l'habitat et donc de préserver activement l'environnement, avec un habitat moins énergivore et plus propre.

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique peut cependant engager des frais élevés en fonction de l'étendue de ces dernières et l'équipement nécessaire à leur réalisation. Combien coûte la rénovation énergétique d'une maison ? Zoom sur le prix des travaux de rénovation en fonction de leur typologie.

Sur quels critères sont définis les prix des travaux de rénovation énergétiques ?

Il faut savoir que le prix des travaux de rénovation énergétiques n'est pas réglementé, ce qui peut rendre difficile son estimation, étant donné que les professionnels fixent librement les tarifs. Résultat : les écarts peuvent atteindre les 30 à 50 % d'un prestataire à l'autre, d'où la nécessité de demander plusieurs devis avant de choisir le professionnel qui s'occupera des travaux.

Energetique Renovation Criteres

À noter que le coût des travaux peut aussi être influencé par les paramètres suivants :

  • L'emplacement du bien
  • L'état du logement
  • La nature de travaux de rénovation énergétique
  • Le niveau de performance recherché.

Quelles sont les aides possibles ?

Selon l'ampleur des travaux de rénovation énergétique, le projet peut exiger un budget conséquent à hauteur de plusieurs milliers d'euros. Fort heureusement, l'État et les collectivités prévoient de nombreuses aides auxquelles les ménages peuvent accéder sous certaines conditions spécifiques, afin de financer un projet de rénovation énergétique. Cependant, il est important de préciser que la condition sine qua non pour pouvoir bénéficier de ces aides est de confier l'exécution des travaux à un artisan certifié RGE. Il ne sera donc pas possible de profiter de ces aides si vous comptez réaliser les travaux vous-même.

Les primes

MaPrimeRénov, une aide destinée depuis le début de l'année 2021 à tous les ménages. Cette aide, octroyée par l'Anah, est en effet désormais accessible aussi bien aux propriétaires qu'aux bailleurs, et permet de disposer d'un forfait dont le montant dépendra du type d'opération. À savoir que moins les revenus du ménage sont importants, plus la prime sera élevée.

La Prime énergie est un dispositif fourni par les fournisseurs d'énergie qui permet de financer de nombreuses opérations de rénovation et ce, dans tous les secteurs. Il s'agit en pratique d'une prime forfaitaire bonifiée destinée à faciliter les projets prioritaires de rénovation : isolation, chauffage, ventilation…

Les prêts

L'Éco-prêt à taux zéro est comme son nom l'indique, un prêt bancaire remboursable sur 15 ans pouvant être demandé aussi bien par le bailleur que le propriétaire et qui permet de financer des travaux. Le montant du prêt est compris entre 15 000 et 30 000 euros selon le nombre de travaux et leur nature.

L'Action logement est une aide à la rénovation qui s'adresse exclusivement aux secteurs du secteur privé. Elle prend la forme d'une subvention et d'un prêt complémentaire à taux attractif correspondant à des travaux de 15 000 euros pour un propriétaire bailleur et 20 000 euros pour un propriétaire occupant.

Les autres dispositifs

La réduction de TVA est un dispositif accessible à tous les ménages, et qui leur permet d'économiser 10 voire 14,5 points de TVA sur le prix de la rénovation. En effet, la TVA est réduite de 5,5% tandis qu'une TVA intermédiaire de 10 % est prévue pour certaines opérations de rénovation spécifiques.

Le dispositif Habiter Mieux Sérénité demeure accessible cette année malgré le remplacement de l'aide Agilité par MaPrimeRénov'. Ce programme est accessible à tous les ménages, sous réserve que le logement justifie d'un certain niveau d'économies d'énergie grâce aux travaux. Il s'agit en pratique d'un soutien financier additionné d'une prime lorsque les travaux réalisés occasionnent également un gain énergétique.

Le chèque Énergie permet aux ménages en situation de précarité énergétique de recevoir tous les ans, par voie postale, une somme permettant de régler des factures d'énergie et de financer des travaux de rénovation thermique. Le montant de cette aide sera défini sur la base de la situation financière du ménage et le nombre de personnes qui le composent.

Les prix par type de travaux

Le moyen le plus efficace de disposer d'une estimation exacte du prix de ses travaux de rénovation énergétique est de faire appel à un expert en la matière. Il ne faut également pas hésiter à comparer les devis entre eux afin de profiter des meilleurs tarifs. Les travaux d'isolation sont les premiers postes de rénovation des particuliers avec le chauffage et pour cause, il s'agit de la première étape de toute rénovation énergétique. Les travaux d'isolation par l'extérieur coûtent généralement entre 80 et 120 euros par m2 tandis que l'isolation des combles perdus peut s'effectuer pour 35 à 70 euros par m2. L'isolement par l'intérieur coûte en moyenne entre 40 à 80 euros par m2 tandis que l'isolement des murs par l'extérieur est tarifée entre 100 et 180 euros par m2.

Les travaux de chauffage sont le second poste de rénovation à prioriser pour optimiser le confort thermique du logement. La chaudière à condensation est l'appareil de chauffage le plus choisi par les ménages pour remplacer leur vieil équipement, mais l'installation de celle-ci est une opération qui peut coûter entre 4 000 et 8 000 euros. À noter que selon le type de dispositif choisi, le coût de l'installation d'un nouveau système de chauffage, peut, selon le type d'appareil, être compris entre 300 et 18 000 euros.

Certaines opérations peuvent avoir pour but d'optimiser le niveau de performance énergétique du logement. Ainsi, un habitat peu énergivore qui veut satisfaire aux normes de la réglementation thermique RT2012 devra engager des travaux dont les coûts sont compris entre 400 et 450 euros par m2. Pour passer d'une étiquette énergétique G (très énergivore) à C ou D, la rénovation coûtera au minimum 200 euros par m2.