Comment acheter une maison ?

acheter une maison

Investir dans l’immobilier, une bonne idée ! Mais avant de jeter votre dévolu sur un bien en particulier, il faut respecter certaines étapes. Comment acheter une maison dans les règles de l’art ? Suivez nos conseils pour effectuer les démarches dans l’ordre et trouver la maison de vos rêves.

Connaître son budget achat maison avant de visiter des biens

Pour acheter une maison, il faut d’abord avoir une idée précise de son budget. Effectivement, le prix de l’immobilier reste élevé. Et avant de rechercher un bien répondant à vos critères (nombre de pièce, superficie…), il convient de connaître son budget achat maison. Pour déterminer votre capacité d’emprunt, la banque se fie à des critères comme la situation professionnelle (type de contrat, montant des revenus), l’apport personnel, etc.

Pour commencer, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne. Mais l’idéal, c’est de prendre rendez-vous avec son conseiller bancaire afin de connaître le montant sur lequel vous pouvez investir.

Notez qu’il est tout à fait possible de faire appel à un courtier en banque. Ce professionnel effectuera les démarches auprès des banques à votre place. Il s’agit alors d’un intermédiaire entre les établissements financiers et vous.

Définir la maison de ses rêves avec précision (mais tout en restant réaliste !)

Une fois votre budget achat maison fixé, vous devrez définir les critères du logement que vous souhaitez acquérir. Cette étape s’avère cruciale afin de ne pas perdre de temps à visiter des biens qui ne vous correspondent pas.

Voyez la liste des éléments indispensables à vos yeux et ceux sur lesquels vous seriez prêt à faire une concession. Parmi les critères :

  • le secteur géographique ;
  • la superficie du logement ;
  • le nombre de pièce ;
  • la présence d’un garage ou de dépendance ;
  • la présence d’un terrain ;
  • cuisine aménagée ou équipée ;
  • piscine ;
  • mitoyenneté ;
  • travaux de rénovation à prévoir ;
  • maison de plain pied ou à étage…

Si vous achetez en couple, il est crucial de se mettre d’accord sur les critères avant d’entamer les visites de biens.

Trouver un bien correspondant à vos recherches : les méthodes pour y parvenir

Pour trouver rapidement un bien qui réponde à vos critères de recherche, vous devez utiliser les bons canaux. Commencez par écumer les petites annonces sur les sites généralistes et spécialisés. En complément, rendez visite aux agents immobiliers installés dans le secteur qui vous intéresse afin de connaître les derniers biens mis à la vente. Ces professionnels vous contacteront alors pour visiter des maisons ou appartements qui correspondent à votre recherche.

Si passés plusieurs mois, vous n’avez toujours pas déniché la maison de vos rêves, posez-vous les bonnes questions. Peut-être que votre cible géographique se révèle trop restreinte. Le cas échéant, il convient de l’élargir afin de trouver plus facilement des biens. Voyez aussi vos critères de recherche en réfléchissant sur les concessions que vous seriez prêt à faire. Si votre budget est trop serré, prenez rendez-vous avec votre conseiller bancaire pour trouver un moyen d’investir davantage d’argent.

Conseil : pour éviter les désillusions, mieux vaut au préalable se renseigner sur le marché local. Pour cela, consultez les annonces sur Internet et interrogez les agents immobiliers du coin. Ces professionnels pourront vous faire un état des lieux précis du marché immobilier dans le secteur qui vous intéresse.

Négocier le prix de vente d’une maison

Une fois le bien trouvé, il convient d’entamer la phase de négociation afin de faire baisser le prix de vente. Pour cela, il existe des astuces à mettre en place :

  • d’abord, se renseigner sur le marché local en consultant des annonces de biens similaires ;
  • ensuite, informez-vous sur la date de mise en vente du bien. Si cela fait plus de trois mois que le propriétaire recherche un acquéreur pour son logement, vous pouvez proposer un prix inférieur de 10% à celui affiché ;
  • puis, dressez une liste de tous les points négatifs et imperfections de la maison (travaux à prévoir, absence de garage…). Préparez vos arguments avec soin ;
  • et pour obtenir le bien à un bon prix, l’audace peut être une solution efficace. Proposez un prix inférieur à celui que vous vous êtes fixé afin d’obtenir une contre-offre de la part du vendeur ;
  • enfin, sachez qu’il est possible de négocier les frais d’agence, surtout s’il s’agit d’un mandat simple. Cela permet de faire baisser le prix de vente d’une maison.

Démarches chez le notaire : compromis de vente et acte de vente

Avant d’être propriétaire de votre logement, vous devez effectuer des démarches administratives. En premier lieu, dès qu’un accord est conclu avec le propriétaire, il convient de signer un compromis de vente. Généralement, la procédure s’effectue dans une étude, en présence d’un notaire. Il s’agit alors d’une offre d’achat qui vous engage. Celle-ci comprend des clauses suspensives et une date limite de validation de votre proposition. Vous disposez alors d’un délai déterminé par le notaire pour trouver un financement.

Pour trouver le meilleur financement possible, vous pouvez faire appel à un courtier en banque. Un courtier immobilier vous fait gagner du temps sur votre demande de prêt et vous aide à trouver le meilleur taux.

Si vous décidez d’agir seul, prenez le temps de consulter plusieurs banques, et pas seulement la vôtre ou celle de votre co-emprunteur, le cas échéant. Si l’objectif premier est d’obtenir un bon taux, vous devez aussi être attentif sur les clauses et les conditions de l’établissement prêteur.

Dès lors que vous avez obtenu votre financement et une offre de prêt de la part d’une banque, vous pouvez procéder à la signature de l’acte de vente chez un notaire. A la fin de cette étape, vous devenez ainsi propriétaire. Entre la signature du compromis de vente et l’obtention définitive de la propriété, il y a un délai d’environ 3 mois. Cela vous laisse alors le temps de planifier et préparer votre déménagement.

Conseil : le jour de l’acte de vente, le vendeur doit vous faire visiter une dernière fois le logement vide. Profitez de cette dernière visite avant la signature définitive pour vérifier toutes les installations et équipements. Prenez le temps de tout inspecter pour éviter toute mauvaise surprise une fois la remise des clés effectuée.