Déménagement : les étapes du raccordement électrique

Demenagement Raccordement Electrique

Une fois la nouvelle construction achevée (maison neuve ou rénovée, entrepôt, appartement…), il ne reste plus qu’à procéder au raccordement électrique. Cette étape est indispensable et doit être réalisée avant d’emménager. Entre démarches administratives, personnes à contacter, tarifs et délais, voici les étapes du raccordement électrique.

Une démarche en plusieurs étapes

La première chose à faire pour bénéficier du raccordement électrique consiste à déposer un dossier auprès du gestionnaire du réseau électrique de sa commune afin de demander le raccordement.

Avant la fin des travaux, il faudra souscrire à un contrat d’électricité pour pouvoir profiter de l’électricité dès son emménagement. Il faudra également obtenir une attestation de conformité de l’installation auprès du Consuel. Cette étape permettra de finaliser la mise en service. Elle peut être effectuée dès le début des travaux de raccordement.

Faire la demande de raccordement

Le raccordement au réseau électrique est pris en charge par le gestionnaire de réseau Enedis. C’est le seul prestataire agréé pour raccorder les habitations à l’électricité. La demande peut être effectuée en ligne. Il faudra préciser s’il s’agit d’un raccordement pour un particulier ou pour un professionnel et fournir quelques informations supplémentaires telles que la puissance du raccordement électrique et la date de mise en service souhaitée.

Des documents peuvent être joints à la demande : des photos des installations électriques déjà présentes avant la construction ou sur le terrain, une autorisation d’urbanisme (généralement le permis de construire), l’extrait du cadastre pour connaître le plan géographique du terrain, ainsi qu’une lettre d’engagement mentionnant la prise en charge des travaux qui seront effectués sur la propriété.

La demande de raccordement électrique doit être faite le plus tôt possible car elle peut prendre plusieurs mois.

La proposition d’Enedis

La demande est ensuite étudiée par Enedis. Si le projet est réalisable, Enedis fait, sous 10 jours, une proposition de raccordement avec un descriptif des travaux à réaliser accompagné d’un devis. Pour accepter cette proposition, il suffira de renvoyer le devis signé et de payer l’acompte qui est demandé.

Le début des travaux

Lorsqu’Enedis a reçu l’acompte, les travaux peuvent débuter. La durée de ceux-ci varie entre 2 et 6 mois si des travaux d’extension du réseau électrique sont nécessaires. Cela peut être le cas si le logement neuf se situe dans une zone dite isolée. Le coût pour ces travaux peut varier du simple au triple et dépend de plusieurs facteurs, notamment de la puissance de raccordement et de la zone géographique. Il faut distinguer deux types de zones : la ZFA et la ZFB.

La première concerne les communes rurales et les petites agglomérations (moins de 100.000 habitants), tandis que la seconde regroupe les grandes agglomérations et les grandes villes (plus de 100.000 habitants). Les prix sont fixés par Enedis. Cette étape est également l’occasion pour le propriétaire de réaliser les travaux de son côté, par exemple, la pose d’un fourreau sur son terrain.

La mise en service de l’électricité

Une fois les travaux terminés, il faut procéder à la mise en service de l’électricité. L’attestation de conformité de l’installation électrique obtenue devra être remise au technicien qui s’occupe de la mise en service. Ce document est indispensable pour signer le contrat d’électricité. Il s'obtient auprès du Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l'électricité). Il confirme que le réseau est aux normes et que l'installation électrique ne fait courir aucun risque, pour l'usager ou pour autrui. C'est un gage de sécurité.

4 types de Consuel existent qui se distinguent par un formulaire, et donc une couleur différente. Jaune pour une installation électrique à usage domestique, bleue pour une installation qui produit de l'énergie sans la stocker, violette dans le cas où l'énergie est stockée, et verte pour une installation qui n’est pas à usage domestique. Ensuite, il faut payer le raccordement suivant le montant indiqué sur le devis.

Dernière étape : le compteur électrique

La dernière étape pour avoir l’électricité dans son logement consiste à ouvrir un compteur électrique. Pour cela, il suffit de prendre contact avec son fournisseur d’énergie et de souscrire à une offre qui correspond à son mode de vie. Un technicien se déplacera quelques jours plus tard pour effectuer l’installation.

Puisque les travaux de raccordement électrique durent plusieurs mois, et que certaines autorisations administratives peuvent prendre du temps, il est conseillé d’effectuer toutes ces démarches plusieurs mois à l’avance, et si possible, dès l’obtention du permis de construire. Ainsi, au moment de l’emménagement, l’électricité sera bien présente dans le logement ! À savoir : un branchement électrique provisoire peut être demandé auprès d'Enedis pour effectuer les travaux, notamment pour construire le logement.