Nettoyage d’une cuve à fioul : quand et comment le faire ?

nettoyage d'une cuve à fioul

La chaudière à fioul présente de nombreux avantages. Elle offre d'excellentes performances et permet de notables économies sur votre note de chauffage. Pour assurer un fonctionnement optimal de la chaudière, il importe cependant de la nettoyer de manière régulière et dans les règles de l'art.

Pourquoi et quand nettoyer sa cuve à fioul ?

Le nettoyage de cuve à fioul est une opération complexe et technique qu'il vaut mieux confier à des professionnels compétents. Seul leur savoir-faire permet d'entreprendre le nettoyage de la cuve sans risquer de provoquer des accidents ou de détériorer votre chaudière. Un technicien agréé possède en effet l'expertise requise ainsi que le matériel nécessaire à cette opération délicate.

Il ne faut pas oublier que la manipulation du fioul, combustible dangereux et inflammable, requiert des précautions.

Le nettoyage de la cuve est nécessaire à un bon fonctionnement de la chaudière. Avec le temps, en effet, un peu d'eau y apparaît. Les mois passant, elle finit par provoquer l'oxydation du fond de la cuve. Par ailleurs, des sédiments, sous forme de boues, s'y déposent aussi. Des bactéries peuvent aussi proliférer dans la cuve. Toutes ces substances finissent par se mélanger au combustible, entraînant de moindres performances pour la chaudière.

Mêlées au fioul, elles peuvent aussi endommager certaines pièces de la chaudière, comme le gicleur ou le brûleur.

Un nettoyage permettra d'éviter que la cuve ne soit encrassée par ces dépôts. Non nettoyée, la cuve devient également la proie de la corrosion et peut se révéler moins étanche. L'opération de nettoyage permettra ainsi d'éviter d'éventuelles fuites.

Moins souvent nettoyée, la cuve sera moins performante et la facture de chauffage s'en ressentira. Par ailleurs, elle sera moins à l'abri des pannes.

Il importe donc de faire nettoyer votre cuve à fioul de façon régulière. À cet égard, la règlementation n'impose aucune fréquence particulière. Cependant, les professionnels du secteur préconisent de la faire nettoyer de manière approfondie tous les dix ans. Cette durée peut être ramenée à cinq ans dans certains cas, notamment si la cuve est davantage remplie.

Par ailleurs, certaines périodes de l'année se prêtent mieux à cette opération que d'autres. Il vaut mieux privilégier l'été, un moment où votre cuve sera la moins remplie de fioul.

Les étapes préliminaires

Avant de procéder à cette opération, l'entreprise à laquelle vous vous adressez peut vous proposer une visite technique de la cuve. Elle lui permettra d'évaluer vos besoins propres et de vous proposer un devis détaillé.

Ceci fait, le technicien pourra commencer son intervention. Il vous fera d'abord signer un document autorisant l'opération de nettoyage. Il utilise pour l'occasion un matériel de protection, composé de gants, de lunettes spéciales et d'un masque.

Avant le nettoyage lui-même, il est possible de procéder au dégazage de la cuve. Il peut s'y trouver en effet des résidus de gaz qui, dans certains cas, pourraient provoquer son inflammation.

Pour nettoyer votre cuve à fioul, le professionnel va procéder par étapes. La phase préliminaire consiste à démonter ce qu'on appelle le trou d'homme, cette partie qui lui permet de pouvoir accéder à la chaudière même.

Une fois au bon endroit, le technicien démonte certaines canalisations. Avant de procéder au nettoyage proprement dit, il lui faudra également pomper le fioul restant dans la cuve. Pendant l'opération, il sera contenu dans un camion citerne, placé le plus près possible de la cuve. Le véhicule est garé de manière à ne gêner ni le voisinage ni la circulation. Un balisage spécifique permet de bien l'identifier.

Le nettoyage proprement dit

Ceci fait, le technicien commence à nettoyer la cuve. Il lui faudra d'abord, à l'aide d'une pompe et d'un matériel spécifique, enlever les boues qui se sont déposées au fond. Il s'attaque ensuite au nettoyage des parois. Il peut se faire avec de l'eau sous pression.

Tout en nettoyant votre cuve à fioul, le chauffagiste en inspecte avec soin l'état. Il cherche notamment à repérer les moindres traces de corrosion. La détection de possibles fuites fait également partie de son travail à ce stade.

Pour cela, le professionnel peut employer diverses techniques, comme des capteurs ou un système d'ultrasons, qui envoie certains signaux spécifiques. Ces dispositifs permettent de déterminer, avec une grande précision, le volume de ces fuites. Avant de mettre un terme à l'opération, le professionnel nettoie soigneusement les canalisations.

Le nettoyage est à présent terminé. Le professionnel remet en place les canalisations et remonte le trou d'homme. Il ne lui reste plus qu'à verser dans la cuve le fioul qu'elle contenait avant l'intervention.

À la fin de l'opération de nettoyage de la cuve, les lieux sont nettoyés, afin de les remettre dans l'état où ils étaient avant l'intervention. L'entreprise se charge d'acheminer les résidus prélevés dans la cuve vers des centres de traitement agréés. Un bordereau de suivi de déchets permet d'en conserver la trace et d'en suivre la destination.