Ascenseur privatif : fonctionnement et règles

ascenseur privatif

Installé dans votre logement, un ascenseur privatif permet un déplacement sans heurt d'un étage à l'autre de votre logement. Cette solution renforce l'autonomie des personnes à mobilité réduite. Il existe différents types d'ascenseurs privatifs, dont le fonctionnement reste assez simple. Leur installation obéit à des règles de sécurité très précises, qui valent aussi pour les ascenseurs desservant des immeubles.

Le choix d'un ascenseur privatif

Le fonctionnement d'un ascenseur domestique dépend en partie du modèle choisi. Dans l'ensemble, les ascenseurs électriques sont plus souvent choisis pour équiper un logement. Dans ce cas, c'est un moteur électrique qui assure l'élévation de l'appareil. Il peut être muni de treuils et de contrepoids.

De son côté, l'ascenseur hydraulique fonctionne grâce à un système de vérins. Les dimensions de l'appareil sont également à prendre en compte dans le choix de l'ascenseur. Il existe des dimensions standards, mais l'appareil peut être également conçu sur-mesure. Il sera plus vaste s'il doit recevoir un fauteuil roulant.

Le fonctionnement d'un ascenseur privatif

Le cabine d'un ascenseur privatif est pourvue d'un tableau de commande qui permet la manœuvre de l'appareil. Il permet de commander la montée et la descente de l'ascenseur, ainsi que l'ouverture et la fermeture des portes.

Grâce à un autre bouton, l'utilisateur peut obtenir, en cas de besoin, un arrêt d'urgence. Une commande spécifique permet aussi de manœuvrer la cabine manuellement. Enfin, un bouton d'alarme permet, en cas de panne ou de dysfonctionnement, d'alerter les secours.

D'une manière générale, les ascenseurs privatifs fonctionnent d'une façon plus fluide. C'est particulièrement vrai des ascenseurs hydrauliques, qui transportent sans heurt leurs utilisateurs d'un étage à l'autre. Cette élévation en douceur permet aux personnes malades ou handicapées d'éviter les conséquences sur leur santé d'éventuelles secousses.

Le respect des règles de sécurité

La mise en service des ascenseurs privatifs doit se faire dans le strict respect de normes de sécurité très précises. Elles découlent, pour l'essentiel, de la règlementation européenne.

Les règlements européens envisagent d'abord les risques courus par l'utilisation d'un ascenseur, comme le blocage de la cabine, l'écrasement, l'incendie ou un choc électrique. Entre autres équipements, l'ascenseur doit être pourvu d'un contrôleur de vitesse, d'un détecteur d'obstacle et d'un éclairage constant. Un système de ventilation doit également permettre de renouveler l'air ambiant.

Le poids maximum autorisé doit être indiqué de manière lisible et mis en évidence. Une directive de 2006 établit, sur la base de ces risques potentiels, les règles de sécurité auxquelles les ascenseurs domestiques doivent se soumettre.

Plusieurs dispositifs sont prévus pour vérifier la conformité des ascenseurs aux règlements en vigueur. C'est ainsi qu'après vérification par un organe de contrôle habilité, le fabricant peut être autorisé à apposer sur la cabine de l'ascenseur un autocollant CE. Ce marquage atteste que l'appareil répond à toutes les exigences de sécurité prévues par la règlementation européenne.

Par ailleurs, une norme européenne spécifique met en œuvre les moyens qui permettront d'assurer le respect des exigences de sécurité édictées par la directive de 2006. Cette norme atteste également de la conformité de l'ascenseur privatif aux règles de sécurité en vigueur.

Enfin, les ascenseurs à usage particulier peuvent bénéficier d'une certification spécifique, délivrée par l'Organisation internationale de normalisation. Elle renforce les garanties de sécurité offertes aux utilisateurs.

Qu'en est-il des autres types d’ascenseurs ?

Le fonctionnement d'un ascenseur assurant la desserte d'un immeuble ne diffère pas, pour l'essentiel, de celui d'un ascenseur privatif. C'est ainsi que les ascenseurs à traction à câbles, munis de treuils, de contrepoids ou encore d'un système de traction, fonctionnent grâce à l'énergie électrique. Quant aux ascenseurs hydrauliques, leur fonctionnement est assuré par des vérins.

Si vous habitez la capitale, vos ascensoristes parisien sont à votre disposition pour étudier les conditions d'installation de votre ascenseur dans le cadre spécifique de votre immeuble. Ils sont en capacité de concevoir un appareil sur-mesure, qui pourra s'adapter au style particulier du bâtiment et répondre ainsi à vos attentes propres.

Si votre immeuble a été construit au moment des travaux entrepris dans la capitale par le baron Haussmann, le design de l'ascenseur se signale par les lignes droites qui caractérisent ces édifices. Le dessin plus moderne et les finitions en bois laqué de certaines cabines s'intègrent, quant à eux, au style Art déco qui habille d'autres bâtiments.

Les ascenseurs desservant des immeubles sont régis par les mêmes règles de sécurité que les ascenseurs privatifs. La sécurité dépend aussi, et pour une bonne part, de l'entretien des ascenseurs.

Pour assurer cet entretien régulier de votre ascenseur, votre ascensoriste vous propose un contrat de maintenance et d'assistance, conclu au moins pour un an. Il prévoit l'intervention régulière de techniciens afin d'assurer un bon fonctionnement de l'appareil.

Dans le cadre de ces visites, l'ascensoriste vérifie l'efficacité des principaux dispositifs et procède à la réparation ou au changement de certaines pièces, usagées ou défaillantes. Votre ascensoriste est même en mesure, dans certains cas, de fabriquer les pièces manquantes. Les pièces détachées nécessaires lui sont fournies par des entreprises partenaires.

Un carnet d'entretien de l'ascenseur, tenu avec soin, porte la trace de l'ensemble des interventions, avec leurs dates et la nature des réparations ou des remplacements effectués.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.