Comment gérer la diversité culturelle en entreprise ?

Diversite Culturelle Entreprise

Les entreprises se tournent de plus en plus vers l’international. Par conséquent, les managers sont largement concernés par les problématiques liées à la diversité culturelle. Chaque collaborateur possède son propre rapport à la hiérarchie et à la conception du travail. Pour que le travail d’équipe se déroule dans les meilleures conditions, il est primordial de savoir gérer la diversité culturelle en entreprise. Découvrez tous nos conseils pour que la collaboration soit une réussite.

Qu’est-ce que la diversité culturelle en entreprise ?

La notion de diversité culturelle en entreprise apparaît lorsque les différences de population sont représentées : origine ethnique, langue, nationalité, religion… Cela inclue également les capacités, mais aussi l’âge, le statut socio-économique ou encore l’orientation sexuelle.

L’enjeu de la diversité culturelle en milieu professionnel se manifeste principalement dans le processus de recrutement, la manière dont les ressources humaines sont gérées, mais aussi la lutte contre les discriminations au sein des entreprises.

Les avantages de la diversité culturelle en entreprise

Avec l’internationalisation, la diversité culturelle en entreprise est de plus en plus courante. Si elle ne s’exprime pas au sein d’un département, elle peut exister via des relations clients ou professionnelles. En outre, il s’agit d’une diversité enrichissante. Pour les entreprises multiculturelles, avoir en son sein des collaborateurs issus d’horizons culturels divers représente un moyen de réunir de larges panels de talents. Chacun peut ainsi offrir son point de vue et partager son expérience. Pour les sociétés, cela est aussi une occasion de comprendre plus facilement leurs clients internationaux et de conquérir de nouveaux marchés grâce à l’expertise de leurs employés.

Cependant, certains malentendus peuvent surgir, dus aux différences culturelles. Pour que la collaboration soit réussie entre personnes de diverses cultures, il faut faire des efforts, notamment en termes d’ouverture d’esprit. Il convient de ne pas juger de manière hâtive, mais à l’inverse, faire preuve de respect envers l’autre. Il faut alors considérer la diversité culturelle comme une chance que ce soit sur un plan personnel ou professionnel, et non comme un frein à la performance.

Diversité culturelle en entreprise : comment écouter avec empathie ?

D’abord, il est important de montrer de l’intérêt pour un collaborateur à la culture différente. Pour écouter avec empathie, il faut être disponible pour l’autre. Il ne suffit pas d’échanger quelques mots pendant la pause déjeuner ou devant la machine à café, mais d’être très attentif à l’échange.

Ensuite, il est important de savoir repérer un salarié qui ne se sent pas bien au sein de la société. Avant d’attendre la survenue d’un malaise, proposez aux employés des points hebdomadaires lors de leur intégration dans l’entreprise, puis mensuels. Souvent, les chefs d’entreprise préfèrent attendre que leurs collaborateurs fassent leurs premiers pas. Mais il est nécessaire d’être réactif et ne pas laisser traîner.

Pour montrer de l’intérêt à l’autre pendant vos échanges réguliers, posez des questions pour apprendre à connaître votre collaborateur issu d’une autre culture. Et écoutez attentivement les réponses en faisant preuve de bienveillance. Si la langue française n’est pas sa langue maternelle, s’exprimer peut lui demander des efforts. Si vous n’avez pas compris sa réponse ou si elle vous apparaît étrange, demandez-lui des précisions pour être sûr d’avoir bien compris. Ne débutez pas votre relation sur un malentendu.

La culture d’entreprise : développer une philosophie de travail commune

La culture d’entreprise joue un rôle prépondérant dans l’intégration des collaborateurs venus d’ailleurs. Pour que l’ambiance soit propice aux échanges, le climat instauré doit permettre à chacun de pouvoir exprimer ses idées. L’entreprise doit exploiter la diversité culturelle pour en faire une richesse et non un obstacle aux partages et innovations.

Pour que chaque collaborateur se sente respecté dans sa différence, le manager doit éviter le faux pas culturel. Cela consiste à ignorer les valeurs culturelles d’une personne (religion, identité ethnique…). Il est donc indispensable de savoir reconnaître les différentes valeurs culturelles et de les respecter. Il existe des formations spécifiques sur l’interculturel qui peuvent permettre d’éviter l’incident culturel.

Enfin, le manager doit être exemplaire. Pour cela, il est impératif qu’il se débarrasse de ses propres préjugés sur une culture. Et il doit veiller à ne pas imposer sa propre culture à ses collaborateurs. L’enjeu consiste à oublier dans quel pays vous travaillez pour essayer de créer votre propre culture d’entreprise, tous ensemble.

Méthodes de travail : comment gérer la diversité culturelle en entreprise ?

Pour gérer la diversité culturelle en entreprise de manière efficace, il est important de prendre en compte les différentes méthodes de travail. En effet, des collaborateurs auront besoin de directives claires et précises pour travailler de façon performante pendant que d’autres seront plus à l’aise avec une approche empirique. Dans certaines cultures, il est d’usage de réfléchir et débattre alors que d’autres préconisent d’agir dans l’instant, en fonction de l’inspiration.

Les managers doivent tenir compte des préférences culturelles pour que chaque collaborateur soit efficace sur un projet. Cela demande une certaine souplesse. Il vaut mieux gérer l’organisation de ses équipes en tenant compte de chaque méthode de travail.

Par ailleurs, dans une équipe multiculturelle, les discussions et les observations seront envisagées de plusieurs manières possibles. Certains donneront leur opinion sans détours pendant que d’autres utiliseront des chemins détournés.

Dans tous les cas, il est essentiel de s’assurer que toutes les méthodes de travail soient respectées. Aucune d’entre elles ne doit faire l’objet d’un dénigrement.

Mauvaise gestion des différences culturelles, quels risques pour l’entreprise ?

Des accrochages peuvent survenir au sein des équipes multiculturelles, d’autant plus si la maîtrise de la langue pose problème pour des collaborateurs. En termes d’effectifs, une culture peut également dominer les autres, ce qui provoque généralement des déséquilibres entre les salariés.

Par ailleurs, si les ressources humaines sont mal gérées, il y a des risques à prendre en considération, surtout si le bouleversement culturel est très important :

  • éclatement de l’équipe ;
  • communautarisme ;
  • problème de communication entraînant des incompréhensions et frustrations chez les collaborateurs concernés ;
  • sentiment de méfiance, antipathie entre salariés ;
  • repli sur soi.