11 traitements naturels contre la goutte

goutte traitement naturel

La goutte désigne une forme d’arthrite qui provoque de vives douleurs chez la personne qui en souffre. Quels sont les symptômes et les causes de la goutte ? Que faut-il faire pour soulager les douleurs articulaires ? Découvrez tous les remèdes de grand-mère et les astuces pour ne plus souffrir de cette maladie. Réduisez l’inflammation grâce à nos solutions naturelles.

Qu’est-ce que la goutte ?

Sous ce drôle de nom se cache une forme particulière d’arthrite. Elle provoque des crises récurrentes de douleurs intenses au niveau d’une ou plusieurs articulations. Généralement, les crises de goutte durent plusieurs jours avant que les symptômes ne disparaissent pour plusieurs semaines.

La goutte est susceptible de toucher toutes les articulations. Mais, on la constate le plus souvent à la base du gros orteil. L’articulation se révèle violacée et enflée.

En fait, l’origine de la goutte provient d’une hyperuricémie, c’est-à-dire d’un excès d’acide urique dans le sang. Cela déclenche des réactions inflammatoires.

A noter, la goutte touche principalement les hommes, vers l’âge de 35 ans. Chez les femmes, les crises surviennent après la ménopause.

Les symptômes de la goutte

Il existe plusieurs symptômes de la goutte dont :

  • une douleur à la fois soudaine et intense dans une ou plusieurs articulations. Les crises de goutte surviennent le plus souvent la nuit ;
  • une rougeur et enflure au niveau de la région atteinte par la goutte ;
  • une forte sensation de froid à l’articulation concernée ;
  • des douleurs articulaires généralisées, pouvant être accompagnées de malaise, de fièvre et de frissons. Dans le cas présent, il est conseillé de se présenter à l’hôpital sans attendre.

Comment l’attrape-t-on ?

Il y a d’abord ce que l’on appelle les personnes à risque :

  • les hommes ainsi que les femmes ménopausées ;
  • les personnes atteintes de problèmes de santé tels que maladie des reins, hypertension, diabète, obésité, hypercholestérolémie, athérosclérose et syndrome métabolique ;
  • les individus qui prennent des diurétiques et de l’aspirine à petite dose mais de manière régulière ;
  • les personnes avec antécédents familiaux.

Ensuite, il existe des facteurs de risques. Ils font augmenter la production d’acide urique ou diminuer son excrétion. Parmi eux :

  • les excès alimentaires, surtout en matière de protéines (abats, viandes blanches et rouges, poissons, fruits de mer). D’autre part, l’obésité fait partie des facteurs de risques de la goutte ;
  • l’abus d’alcool. Parmi les boissons alcooliques, la bière est celle qui élève le plus le taux d’acide urique dans le sang ;
  • le stress, comme les autres radicaux libres, entraîne la formation d’acide urique ;
  • le mode de vie : sédentarité, par exemple.

Quels sont les traitements naturels contre la goutte ?

Un régime alimentaire spécifique

Pour éviter les crises de goutte, mieux vaut supprimer des aliments de son régime. Parmi eux :

  • les abats tels que ris de veau, foie, rognons, tripes, etc.
  • les sardines, harengs, anchois et œufs de poissons ;
  • les bouillons, jus et gelées de viandes ;
  • la charcuterie ;
  • les viandes de gibier et viandes jeunes comme veau, dindonneau ;
  • les champignons ;
  • le fromage très fermenté ;
  • la mayonnaise, les sauces grasses et la crème ;
  • le chocolat et cacao ;
  • les fritures.

D’autre part, le régime alimentaire doit limiter l’apport de viandes, poissons et fruits de mer, légumes secs, œufs et produits laitiers.

A l’inverse, le jambon, le poulet et le poisson peuvent être consommés sans restriction, une fois par jour.

Les tisanes diurétiques

Les tisanes diurétiques représentent une bonne solution naturelle pour venir à bout de la goutte. Associez feuilles de frêne (50 g), reine-des-prés (50 g) et feuilles de cassis (100 g) avec quelques sommités fleuries dans une tasse d’eau bouillante.

Les tisanes doivent être prises en dehors des repas et pas plus d’un demi-litre journalier.

L’homéopathie

Prenez :

  • 10 granules d’Uricum acidum 7 CH (une fois par semaine, au réveil) ;
  • 3 granules d’Arnica 4 CH (au réveil) ;
  • 3 granules à midi de Ranunculus 4 CH ;
  • 3 granules au coucher de Colchicum 4 CH.

La phytothérapie

 En traitement de fond, vous pouvez utiliser des plantes en poudre dont la busserole qui augmente la diurèse. Les feuilles de frêne possèdent également des vertus diurétiques et anti-inflammatoires. Enfin, les propriétés de la vergerette du Canada sont similaires à celles du frêne.

Associez ces trois plantes en poudre dans une gélule (100 mg de busserole et de frêne, et 150 mg de vergerette du Canada). Prenez 2 gélules le matin et le soir pendant un mois renouvelable.

Le vinaigre de cidre

Connu pour ses nombreuses vertus antidouleur, le vinaigre de cidre peut également aider à soulager les crises de goutte. Dans un verre d’eau, versez une cuillère de vinaigre de cidre. Puis, buvez. L’opération est à renouveler tous les jours. Vous pouvez également ajouter du miel à la solution pour rendre la saveur plus agréable.

Le gingembre

Le gingembre possède de multiples bienfaits pour apaiser la douleur. Appliquez le gingembre en pâte sur l’inflammation ou consommez-en régulièrement frais ou trempé dans un verre d’eau.

Le bicarbonate de soude

Il permet de réduire la teneur d’acide urique dans le sang. Buvez un verre d’eau mélangé avec une cuillerée de bicarbonate de soude. Le breuvage se révèlera particulièrement efficace le soir avant d’aller se coucher. La solution peut être bue tous les jours car elle ne présente aucun danger pour la santé.

Le jus de citron

Ce fruit s’avère efficace pour guérir la maladie de goutte. Riche en vitamine C, il représente un formidable allié pour se prémunir contre les crises.

Coupez votre citron en deux parties, puis mélangez la moitié dans un verre d’eau. Buvez jusqu’à trois fois par jour. Le résultat est quasi-immédiat.

Sachez que le jus de citron peut être associé avec le bicarbonate de soude pour un résultat optimal. Il suffit de mélanger, laisser reposer quelques secondes, d’ajouter à un verre d’eau puis, de boire.

Les huiles essentielles

L’huile essentielle de genévrier, de lavande ou de camomille possèdent des propriétés anti-inflammatoires. En cas de crise de goutte, appliquez-en sur les zones atteintes.

Attention, l’usage de ces huiles essentielles s’avère déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants en bas âge.

Les orties

Cette plante diurétique neutralise l’accumulation d’acide urique. De manière immédiate, elle peut soulager vos douleurs articulaires. Utilisez-la en infusion ou en frottant les feuilles d’ortie fraîche sur la zone touchée.

Le céleri

Les graines de céleri renferment des agents anti-inflammatoires. Versez les graines dans une eau bouillante jusqu’à ce qu’elles deviennent molles. Égouttez puis, buvez immédiatement une tasse du breuvage. Le traitement peut être renouvelé tous les jours jusqu’à disparition des douleurs articulaires.

11 traitements naturels contre la goutte
4.3 (85.42%) 48 vote[s]