Les signes de dépression chez l’enfant

dépression chez l'enfant

Les enfants, tout comme les adultes, peuvent être déprimés. Parfois, des enfants apparemment normaux qui n’ont pas de problèmes de vie majeurs peuvent devenir déprimés. C’est le résultat d’un déséquilibre chimique dans le cerveau qui provoque une dépression clinique.

Il y a des signes spécifiques que vous devriez reconnaître chez votre enfant s’il est déprimé. Il est crucial pour leur bien-être mental d’obtenir de l’aide et un traitement.

Dans cet article, nous examinerons les signes de dépression chez les enfants et la façon dont les parents peuvent les aider à la surmonter.

Les signes de dépression chez l’enfant

Le Manuel de diagnostics et statistiques des troubles mentaux est le guide d’instruction que les professionnels utilisent pour diagnostiquer les troubles mentaux.

Il caractérise un épisode dépressif majeur comme des comportements dépressifs qui durent constamment deux semaines ou plus. Par conséquent, si votre enfant a été “déprimé”, désespéré ou triste pendant plus de deux semaines, cela devrait être une source d’inquiétude et faire l’objet d’une enquête.

Voici les signes de dépression selon le manuel. La personne doit avoir au moins cinq de ces comportements présents pendant une période de deux semaines ou plus pour être officiellement diagnostiquée comme ayant un trouble dépressif majeur.

Les principaux comportements

  • Sentiments de tristesse profonde ou d’humeur dépressive qui durent la majeure partie de la journée (deux semaines ou plus). Pour les enfants, ils peuvent se présenter comme irritables plutôt que tristes.
  • Diminution de l’intérêt pour les activités (encore une fois la majorité de la journée ou tout le temps).
  • Perte de poids importante (sans régime) ou diminution de l’appétit.
  • Difficulté à dormir (insomnie).
  • Soit un ralentissement des capacités/actions psychomotrices, soit une agitation apparente de ces capacités psychomotrices.
  • Fatigue et perte d’énergie.
  • Sentiments d’inutilité ou de culpabilité excessive tous les jours.
  • Difficulté à penser, à prendre des décisions ou à se concentrer tous les jours. Cela peut se refléter dans leurs notes.
  • Préoccupation face à la mort et des pensées suicidaires.

Veuillez noter que si votre enfant souffre de la perte d’un être cher et qu’il traverse les étapes du deuil, il est normal d’avoir ces signes de dépression.

Cependant, s’il ne souffre pas d’un deuil ou d’un problème médicale qui causerait les symptômes ci-dessus, alors ils devraient être emmenés chez un professionnel pour un diagnostic et un traitement possible.

Comment aider votre enfant souffrant de dépression ?

La dépression ne doit pas être prise à la légère. Surtout si des pensées suicidaires sont présentes. Les sentiments et les émotions de l’enfant sont réels et doivent être pris au sérieux.

L’aide d’un professionnel est recommandée si vous croyez que votre enfant correspond au critère du trouble dépressif majeur. Vous pouvez emmener votre enfant chez le pédiatre pour une évaluation. Selon la gravité des symptômes, ils peuvent bénéficier de médicaments tels que les antidépresseurs.

La plupart des professionnels ne distribuent pas de médicaments comme premier remède contre la dépression. Au lieu de cela, la thérapie est la première ligne de défense contre la dépression, les médicaments étant jumelés à la thérapie si la thérapie n’est pas suffisante ou si les symptômes sont suffisamment graves.

Tests et examens pour détecter une dépression

Il existe des outils d’évaluation que les professionnels peuvent utiliser pour aider à déterminer correctement si votre enfant est déprimé. Les trois outils utilisés pour évaluer la dépression chez les enfants sont :

  • L’échelle d’évaluation de la dépression chez les enfants.
  • L’inventaire de dépression chez les enfants.
  • L’impression clinique globale.

Le fait d’amener votre enfant chez un professionnel en santé mentale, un psychologue ou un psychiatre peut vous aider à vous assurer que les tests et l’évaluation appropriés ont lieu.

La thérapie comportementale

Il existe aujourd’hui de nombreux types de thérapie. Il est important de trouver un professionnel spécialisé dans la dépression infantile et le traitement de celle-ci.

La thérapie cognitivo-comportementale est l’une des principales méthodes thérapeutiques dans le traitement de la dépression infantile. Pour les plus jeunes enfants, la thérapie par le jeu est utile dans le traitement de la dépression infantile, car les enfants sont souvent capables de mieux communiquer par le jeu que par la conversation seule.

Ce que les parents peuvent faire à la maison pour aider leur enfant déprimé

En plus de chercher de l’aide professionnelle, il y a deux ou trois choses que les parents peuvent faire à la maison pour aider leur enfant déprimé.

Parlez avec votre enfant de ses sentiments avec compassion et empathie

Vous pouvez ressentir une forte appréhension lorsque vous demandez à votre enfant ce qu’il ressent. Cependant, se promener, jouer à un jeu de société ou jouer aux côtés de votre enfant peut lui permettre de se détendre et de parler ouvertement de ses sentiments.

Posez à votre enfant des questions ouvertes qui exigent plus qu’un simple oui ou non pour engager des conversations plus significatives. Ne jugez jamais pendant qu’il est ouvert et honnête avec vous parce que cela le fera inévitablement s’éloigner et il n’aura plus envie de se confier.

Il est acceptable de prévoir des périodes de silence pendant les conversations, car parfois l’enfant traite ses pensées et ses émotions pendant que vous passez du temps ensemble.

Vous n’avez pas besoin de remplir l’espace et tout le temps de parler, car le silence est parfois utile.

Proposez des activités qui les aident à se détendre

Pour les plus petits enfants, il existe des moyens simples de les aider à se détendre.

Offrir des occasions de jeu qu’ils trouvent relaxantes comme le coloriage, la peinture, le travail avec de la pate à modeler ou l’argile. Encore une fois, trouvez des activités qui intéressent votre enfant et qui sont adaptées à son âge.

Limitez d’exposition aux écrans

La technologie n’aide pas à rendre votre enfant moins déprimé. Il s’agit souvent d’une évasion qui les empêche de s’ouvrir davantage sur leurs sentiments et leurs émotions.

Limitez le temps passez devant le téléviseur, l’ordinateur portable, le téléphone, les jeux vidéo et les tablettes, etc.

Tout appareil électronique qui semble empêcher votre enfant d’avoir des interactions avec vous ou un membre de votre famille devrait être limitée.

Prévoyez d’autres activités pour remplacer l’écran, comme la randonnée, le bricolage, le dessin, la construction, le vélo et les jeux à l’extérieur, etc. Certains enfants peuvent être tellement dépendants de leurs écrans comme source de divertissement qu’ils peuvent avoir besoin de vous pour participer à d’autres activités à leurs côtés afin de s’engager dans les activités.

Vous ne pouvez pas simplement dire à votre enfant d’aller jouer dehors s’il souffre de dépression, s’il manque d’amis et s’il est habitué à s’asseoir et à jouer à des jeux vidéo tous les jours après l’école. Sortez avec votre enfant et faites une randonnée dans la nature ou emmenez votre enfant dans un terrain de jeu et amusez-vous ensemble pour l’engager dans ces activités alternatives.

Promouvoir le temps passé à l’extérieur et les activités physiques

Encouragez votre enfant à participer à des activités qui impliquent particulièrement la nature, comme les randonnées. Faites ces activités avec lui pour l’aider à s’engager dans les activités. Encore une fois, c’est l’occasion d’avoir des conversations ouvertes et de passer du temps de qualité.

Aidez votre enfant lorsque des problèmes et des tâches difficiles surviennent

Aidez-le en l’aidant à décomposer la tâche en parties plus petites et plus faciles à gérer. Les enfants souffrant de dépression ont souvent de la difficulté à assumer des problèmes et des tâches de grande envergure et les trouvent accablantes. Les aider en divisant la tâche en tâches plus petites et plus faciles à gérer les aidera à accroître leur confiance lorsque les petites tâches sont maîtrisées.

Les petites tâches maîtrisées conduisent à la maîtrise de tâches plus importantes au fil du temps. C’est un processus au fil du temps, de la patience et de la volonté de travailler aux côtés de votre enfant. Cela ne signifie pas qu’il faille faire la tâche ou prendre en charge le problème uniquement par vous-même. Souvent, tout ce dont l’enfant a besoin, c’est que vous décomposiez la plus grande tâche en tâches plus petites et plus faciles à gérer et que vous parliez patiemment à votre enfant pendant l’exécution de ces petites tâches.

Aidez votre enfant à réduire le stress de sa vie quotidienne

Lorsque les enfants sont déprimés, ils ont plus de difficulté à gérer les activités de la vie en général. Réduisez les activités qui causent une augmentation du stress et cherchez des façons d’aider à réduire le stress dans la vie de votre enfant.

Favorisez une atmosphère familiale positive

Réduire ou éliminer les attitudes négatives, le langage et les conversations. Évitez également les cris, les comportements passifs ou agressifs et toute forme de violence physique à la maison.

Faites de votre maison un havre de sécurité pour votre enfant au lieu d’une atmosphère toujours volatile (en mots, émotions ou physiquement). Faites-en un environnement calme qui procure à votre enfant un sentiment de sécurité mentale, émotionnelle et physique.

Aidez votre enfant à voir le positif dans les situations de la vie

Soulignez les aspects positifs d’une situation plutôt que les aspects négatifs. Aidez-le à voir le bon côté de n’importe quelle situation.

Soyez un modèle de positivisme dans la vie en prononçant des mots qui sont encourageants et positifs. Résistez à la tentation d’exprimer des pensées négatives qui vous viennent à l’esprit, car votre enfant peut se nourrir de vos émotions et de vos mots.

Croyez votre enfant lorsqu’il parle de ce qu’il ressent

Écoutez-le patiemment et prenez ses paroles au sérieux. Ne négligez pas ou ne minimisez pas ses sentiments. Exprimez de l’empathie et de la compassion lorsqu’il s’ouvre à vous.

Surveillez les comportements suicidaires

Ces comportements comprennent le fait que votre enfant ou adolescent fait des recherches sur internet sur ce sujet, qu’il donne ses affaires et qu’il se préoccupe de la mort.

Demandez immédiatement l’aide d’un professionnel.

Gardez toutes les ordonnances, l’alcool, les drogues et les armes sous clé et à l’écart des enfants et des adolescents

C’est une évidence pour tous les enfants, mais c’est encore plus impératif pour les enfants qui sont déprimés, car ils sont plus susceptibles d’abuser de drogues et d’alcool. Ils sont également plus susceptibles de tenter de se suicider. Gardez donc les armes et les outils comme les cordes et les couteaux qui peuvent être utilisés pour le suicide hors de la portée votre enfant.

Passez du temps de qualité en tête-à-tête avec votre enfant

Prenez le temps au cours de votre journée, tous les jours, de passer du temps de qualité avec votre enfant. Vous avez peut-être peu de temps et ne pouvez pas consacrer une heure ou plus par jour à un tête-à-tête avec votre enfant, mais vous devriez consacrer au moins 30 minutes par jour à passer du temps seul à seul avec votre enfant.

Soyez un soutien pour votre enfant

Montrez de l’amour et non de la frustration ou de la colère à cause de la situation et de l’état de votre enfant. Aidez votre enfant à garder une attitude positive afin qu’il puisse aussi voir le positif.

Aidez votre enfant à développer des relations amicales

Encouragez votre enfant à inviter des amis chez vous.

Aidez votre enfant à suivre le programme de traitement établi par son médecin, son conseiller, son psychologue ou son psychiatre

Assurez-vous de connaître le programme de traitement que le professionnel de la santé de votre enfant a prescrit.

Il peut s’agir de séances avec un psychologue, de prise de médicaments et de recommandations à suivre à la maison. Un programme ne fonctionne que s’il est suivi.

Reconnaître que le traitement professionnel prend du temps pour donner des résultats

Ne vous attendez pas à des résultats pendant les premières semaines. Cela peut prendre un mois ou plus, alors soyez patient et compréhensif avec votre enfant.

La dépression chez les enfants est guérissable

La dépression chez les enfants peut survenir pour diverses raisons.

L’aide d’un professionnel est recommandée si votre enfant peut être diagnostiqué avec un épisode dépressif. Il y a des interventions qui peuvent être mises en œuvre dans un cadre professionnel, à la maison et à l’école. La clé est d’avoir un plan d’action pour aider votre enfant.

Ignorer le problème ou espérer que la dépression disparaîtra n’est pas un bon plan. Le traitement est impératif pour guérir la dépression chez les enfants.

La première étape consiste à parler au pédiatre de votre enfant. Il ou elle vous dirigera vers des spécialistes de votre région qui peuvent aider votre enfant à surmonter et à vaincre sa dépression.

Les signes de dépression chez l’enfant
Notez cet article