Traitements naturels des démangeaisons de la vulve

traitemnt naturel démangeaisons vulvaires

Bien que souvent passées sous silence, les démangeaisons de la vulve se révèlent très courantes. Irritation, sensation de brûlure, gonflement de la vulve, pertes… Les signes ne trompent pas en provoquant un inconfort. Il est donc important de lutter efficacement contre les démangeaisons intimes. Suivez nos conseils pour venir à bout d’un prurit vaginal. Tous les traitements et remèdes naturels pour apaiser les démangeaisons vulvaires !

Démangeaisons de la vulve : qu’est-ce que c’est ?

Les démangeaisons de la vulve, appelées aussi prurit vulvaire, peuvent avoir plusieurs origines : utilisation de produit d’hygiène intime non adapté, maladie, affection…

La vulve comprend l’ensemble des organes génitaux externes de la femme. Elle protège l’entrée du vagin. Située en bas de l’abdomen, entre le pubis et l’anus, elle possède une forme ovoïde et se divise en deux lèvres. Et d’un point de vue physiologique, la vulve sert à la miction, à l’accouchement ainsi qu’aux rapports sexuels.

Les causes

Les démangeaisons de la vulve peuvent d’abord résulter d’une mauvaise utilisation des produits de toilette. En effet, il peut s’agir d’une irritation due à l’emploi de savons acides, antiseptiques, déodorants locaux…

D’autre part, le prurit vulvaire peut provenir d’une maladie ou affection telle que :

  • une maladie de la peau : eczéma, psoriasis… ;
  • une allergie ;
  • une infection bactérienne ;
  • une mycose vaginale. Généralement, le champignon responsable de l’inflammation se nomme candida albicans ;
  • une vulvite. Il s’agit d’une inflammation de la vulve s’expliquant par la présence d’un champignon, d’un virus ou d’une bactérie ;
  • l’herpès ou autre infection virale ;
  • une infection due au pou du pubis (morpion) ;
  • ou plus rarement, un cancer de la vulve.

D’autre part, des démangeaisons de la vulve peuvent survenir après un rapport sexuel. Cela est peut-être le signe d’une infection sexuellement transmissible (mycose vulvaire, herpès, trichomonase…). Et pendant la grossesse, les mycoses dues au champignon candida albicans se révèlent fréquentes. Enfin, sachez que les femmes à la ménopause sont souvent concernées par une maladie dermatologique appelée kraurosis vulvaire. Celle-ci se manifeste par des démangeaisons de la vulve.

Les symptômes

Ça pique, ça gratte, ça démange… Un prurit vulvaire se manifeste sous forme d’irritation, laquelle entraîne des sensations désagréables et un inconfort.

Les signes d’une démangeaison vulvaire sont les suivants :

  • irritation locale intense de la vulve et de l’entrée du vagin ;
  • sensation de brûlures vulvaires et de picotements ;
  • rougeurs, coupures, fissures ou écorchures au niveau de la vulve ;
  • aspect gonflé de la vulve ;
  • pertes blanches ou jaunâtres en cas de mycose vaginale ;
  • douleurs lors des rapports sexuels ;
  • irritation ou sensation de brûlure pendant les mictions.

Notez que les symptômes varient d’une femme à l’autre et que des complications s’avèrent possibles. En effet, suite au grattage de la région concernée, des lésions peuvent survenir, développant ainsi une infection locale.

Les traitements naturels des démangeaisons de la vulve

Les bons gestes

Pour éviter l’apparition d’un prurit vaginal, il convient d’adopter les bons gestes :

  • avoir une bonne hygiène intime en se lavant tous les jours ;
  • utiliser des savons doux adaptés car il s’agit d’une zone fragile ;
  • ne pas porter de vêtements trop serrés (par exemple, jean slim) ;
  • préférer les vêtements et sous-vêtements en matières naturelles comme le coton. Proscrire le plus possible les matières synthétiques ;
  • en cas de démangeaisons vulvaires, éviter de se gratter pour ne pas développer une infection ;
  • utiliser également sa propre serviette de toilette ;
  • enfin, se protéger pendant les rapports sexuels afin de ne pas contaminer son partenaire.

Le froid

Pour soulager une irritation au niveau de l’entrejambe, appliquez sur la zone une poche de glace ou des glaçons recouverts dans un tissu propre. Cela va vous apaiser de manière instantanée.

Attention, ne placez jamais la glace à même la peau car il existe un risque de brûlure.

Un bain d’eau salé

Vous avez une baignoire ? Plongez-vous le bas du corps dans un bain d’eau salée. Veillez à ce que l’eau ne soit pas trop chaude car cela augmenterait l’intensité des démangeaisons.

Versez également une demi-tasse de sel par bain. Faites entrer l’eau salée à l’intérieur de votre vagin, et restez dans l’eau pendant un quart d’heure environ.

L’alimentation

En cas de démangeaisons intimes, il est conseillé de consommer du lait et des produits laitiers. Ils permettent en effet d’entretenir la flore vaginale.

Il s’agit également d’un bon moyen pour prévenir toute irritation. Consommez au moins un yaourt nature par jour.

Notez aussi que l’ail s’avère un formidable allié si vous soufrez d’un prurit de la vulve. Mangez de l’ail pendant une semaine, cru ou cuit.

L’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree)

Ce puissant antifongique naturel s’avère très efficace comme remède maison contre les mycoses vaginales. Grâce à l’aromathérapie, luttez contre le champignon responsable de vos démangeaisons. Et pour un résultat optimal, sélectionnez une HE d’arbre à thé certifié biologique et totalement pur. Achetez-la en pharmacie ou en boutique spécialisée.

Vous pouvez utiliser l’huille essentielle de tea tree pure ou en association avec de l’huile d’olive. Combinée à de l’huile d’olive bio, massez doucement la zone délicatement enduite, puis rincez à l’eau claire.

A noter : d’autres huiles essentielles peuvent aussi avoir des propriétés apaisantes contre le prurit vaginal. Parmi elles, l’huile essentielle de lavande, l’HE d’origan, l’huile essentielle de faux cyprès, l’HE de santoline verte.

L’huile de noix de coco

Pour traiter une mycose génitale, rien de tel que l’huile de noix de coco. Vous en trouverez facilement dans les épiceries au rayon des huiles alimentaires, ou en magasin bio.

Appliquez directement l’huile de noix de coco sur les parties génitales, deux à trois fois par jour pour obtenir des résultats satisfaisants.

Les feuilles d’olivier

L’extrait de feuille d’olivier possède de nombreux bienfaits sur la santé et permet notamment de soigner la mycose génitale. Le produit naturel se présente sous la forme d’un liquide conditionné en capsules.

La canneberge (ou cranberry)

Efficace pour lutter contre le champignon responsable des démangeaisons de la vulve, le jus de canneberge se boit plusieurs fois par jour. Consommez-le naturel et non sucré. Vous obtiendrez des résultats assez rapidement.

Le calendula

Cette plante possède des vertus anti-inflammatoires. Utilisez ce traitement naturel pour venir à bout de démangeaisons intimes.

Recourez à l’huile de calendula en massage, sur peaux sèches et irritées jusqu’à trois fois par jour. Dans le commerce, vous trouverez la plante sous forme de crème, gel et pommade à appliquer en externe sur les zones atteintes.

Et en infusion, buvez une à trois tasses par jour. Il suffit d’incorporer deux cuillères à café de fleurs de calendula séchées dans 200 ml d’eau bouillante.

Plus de traitements naturels :

Traitements naturels des démangeaisons de la vulve
4.4 (87.41%) 27 vote[s]