11 traitements naturels des hémorroïdes

traitement naturel des hémorroïdes

Souvent considérée comme un tabou, la crise hémorroïdaire concerne pourtant de nombreuses personnes, les hommes comme les femmes. Si avoir des hémorroïdes n’a rien de plus normal, en revanche lorsqu’ils s’accompagnent de douleurs, mieux vaut agir. Découvrez les remèdes naturels pour soulager l’inflammation due à la maladie hémorroïdale. Tous nos conseils pour prévenir ce mal et venir à bout des hémorroïdes.

Une hémorroïde : qu’est-ce que c’est ?

Les hémorroïdes désignent des formations veineuses situées autour ou à l’intérieur de l’anus et du rectum. A l’état normal, elles sont sans douleur.

Cependant, en cas de crise hémorroïdale ou maladie hémorroïdaire, des vaisseaux peuvent s’extérioriser et former une boule au niveau de l’anus. Cela est causé par une dilation anormale de ces veines. Lors de crises, les hémorroïdes entraînent une gêne d’intensité variable ainsi qu’un ensemble de symptômes.

La maladie hémorroïdaire touche autant la femme que l’homme. Très rare chez l’enfant, elle apparait le plus souvent vers l’âge de 30 ans, et se fait moins fréquente à partir de 60 ans.

Les causes

Il existe un certain nombre de causes et de facteurs expliquant la survenue d’hémorroïdes :

  • une vie sédentaire, la position assise prolongée ou, au contraire, le fait de rester debout trop souvent ;
  • les sports pratiqués assis (équitation, moto, vélo…) ;
  • des efforts physiques répétés de grande intensité (sport violent, par exemple) ;
  • des troubles du transit intestinal tels que constipation, diarrhée. Des efforts de poussées répétés peuvent entraîner l’apparition d’hémorroïdes ;
  • une alimentation trop épicée ou riche en alcool, café, thé ou tabac ;
  • un manque d’hydratation ;
  • certains médicaments (laxatifs, antidépresseurs, traitements locaux comme les suppositoires) ;
  • la chaleur ;
  • la phase prémenstruelle, la grossesse et l’accouchement ;
  • une maladie du tube digestif ou du foie ;
  • une prédisposition familiale (hérédité).

Les symptômes

En cas de crise d’hémorroïdes, il y a d’abord une gêne plus ou moins importante, qui s’accompagne de brûlures et démangeaisons, et parfois d’une sensation de pesanteur. Les douleurs surviennent principalement pendant la défécation, la position assise ou la marche.

Cependant, la douleur anale n’est pas obligatoire. Généralement, elle survient avec une complication. Il peut s’agir d’une thrombose interne ou externe, de la présence d’un abcès ou de fissures anales.

D’autre part, des saignements légers sont observés chez les sujets souffrants de crise hémorroïdale. Ces micro-saignements apparaissent en fin de selle et sont perceptibles sur les vêtements ou le papier hygiénique. Notez que ces petits saignements peuvent entraîner à la longue une anémie, un essoufflement ainsi qu’une fatigue chronique. Une prise en charge dès les premiers symptômes se révèle donc essentielle.

A savoir : des micro-saignements peuvent être le symptôme d’autres maladies plus ou moins graves. Il convient donc de consulter afin de déterminer l’apparition de ces légers saignements.

Les traitements naturels contre les hémorroïdes

Adopter les bons gestes

Pour apaiser une crise d’hémorroïdes, quelques gestes peuvent suffirent. Parmi eux, une bonne hygiène anale ainsi que l’utilisation de papier hygiénique doux. Vous pouvez même vous essuyer avec des lingettes pour bébé afin d’éviter les irritations.

D’autre part, l’application au froid possède des bienfaits. Utilisez une serviette, compresse ou bain de siège pour calmer la crise. Evitez également les aliments qui irritent les muqueuses (tabac, café, thé, alcool, épices, etc.), privilégiez aussi l’apport de fibres pour ne pas être constipé. Enfin, limitez les efforts trop physiques (port de charges lourdes, par exemple).

L’huile essentielle de patchouli

En cas de crise hémorroïdaire, cette HE se révèle idéale car elle décongestionne le système veineux et lymphatique.

Mélangez 3 gouttes d’huile essentielle de patchouli à 3 gouttes d’HE de noisette. Appliquez ensuite à l’aide d’un doigtier matin et soir, pendant trois semaines.

Notez que l’huile essentielle de patchouli peut également s’utiliser en interne. Prenez 2 gouttes matin et soir après le repas sur un comprimé neutre, pendant deux semaines. Renouvelez l’opération au besoin.

La vigne rouge

Utilisée en tisane, la vigne rouge est efficace pour lutter contre les hémorroïdes. Buvez simplement 2 à 4 tasses par jour entre les repas. Pour préparer votre infusion, incorporez une cuillère à soupe dans un bol d’eau bouillante. Et laissez infuser une dizaine de minutes.

Ce remède naturel peut également s’utiliser en prévention afin de maintenir une bonne circulation veineuse.

Les fleurs de Bach

On ne présente plus ce traitement naturel qui possède de multiples bienfaits sur la santé. Vous pouvez l’utiliser contre la constipation avec hémorroïdes.

Les fleurs de Bach se prennent pendant 21 jours à hauteur de 3 gouttes 3 fois par jour. Les gouttes doivent être maintenues sous la langue pendant une minute avant d’avaler.

Attention, ce remède est contre-indiqué chez le jeune enfant, la femme enceinte, ainsi que chez les personnes alcooliques en cours de sevrage.

L’argile verte

Le cataplasme d’argile verte est connu pour ses multiples vertus sur la santé. Ce remède accélère la cicatrisation tout en aseptisant en local.

Disposez une couche épaisse d’argile directement sur la peau. Puis, posez une compresse pendant environ 30 mn. Nettoyez ensuite avec un peu d’eau froide. L’opération peut être renouvelée 2 à 3 fois par jour.

L’homéopathie

Il existe un traitement homéopathique indiqué contre la maladie hémorroïdaire lorsqu’elle s’accompagne de douleurs.

Prenez 5 granules d’Aesculus Hippocastanum en 5CH toutes les deux heures pendant 2 à 3 jours. Il n’existe aucune contre-indication.

La réflexologie

Le point réflexe correspondant au rectum se trouve sur la face interne du pied, au niveau du talon. Faites masser simplement cette zone du haut vers le bas par un spécialiste.

Attention, cela est déconseillé chez la femme enceinte. Et le massage ne doit pas être effectué sur une plaie ouverte.

Un bain de siège froid

Le bain de siège froid apaise les crises hémorroïdaires en soulageant la douleur. Trempez uniquement les fesses dans une bassine remplie d’eau froide (environ 15 cm). Restez ainsi entre 5 et 15 minutes. Et renouvelez l’opération une autre fois dans la journée en cas de besoin.

Utilisez ce remède naturel avant les repas car le froid peut couper la digestion.

Les glaçons

Ceux qui ne craignent pas le froid opteront pour cette méthode alternative au bain de siège. Placez des glaçons dans un gant de toilette, puis appliquez-le de manière locale.

L’hamamélis

Cette plante tonifie le réseau veineux et calme l’inflammation. Vous pouvez l’utiliser en tisane, ou vous l’appliquer de manière locale. Pour cela, servez-vous d’une compresse (2 g de feuilles pour 1 tasse d’eau bouillante infusée pendant dix minutes et placée au frais).

Notez qu’une application froide répétée soulage davantage la douleur due aux hémorroïdes.

Les oignons

Les oignons stimulent la circulation sanguine tout en diminuant la dilatation excessive des vaisseaux. Vous pouvez aussi bien utiliser ce remède naturel pendant le repas qu’en cataplasme.

La recette du cataplasme d’oignon se révèle très simple. Il suffit de faire cuire un oignon dans de l’eau, puis de le réduire en pâte. Etalez ensuite cette pâte entre deux compresses. Et appliquez sur la zone douloureuse en restant allongé le plus possible.

Plus de traitements naturels :

11 traitements naturels des hémorroïdes
4.4 (88.75%) 16 votes