11 traitements naturels contre la constipation

traitement naturel contre la constipation

Courante chez l’adulte comme chez l’enfant, la constipation peut être occasionnelle ou chronique. Découvrez en quoi consiste la constipation et quels sont ses différents symptômes. Et on vous dit tout sur les traitements naturels pour lutter contre la constipation. En effet, il existe des remèdes de grand-mère pour favoriser le transit et l’évacuation des selles.

Qu’est-ce que la constipation ?

La constipation se caractérise par :

  • un ralentissement du transit intestinal ou une difficulté à évaluer les selles ;
  • une fréquence de selles n’excédant pas trois par semaine ;
  • des selles dures, difficiles à émettre et pesant moins de 50 g par jour ;
  • une sensation d’inconfort au niveau de l’abdomen pouvant se traduire par des crampes et/ou ballonnements.

Cependant, ces critères doivent être nuancés. En effet, la fréquence des selles varie selon les personnes. Certaines vont très peu à la selle sans être constipées, et d’autres y vont jusqu’à trois fois par jour.

La constipation peut être passagère (grossesse, voyage…) ou s’inscrire dans la durée. On parle de constipation chronique quand le problème s’étale entre 6 et 12 mois.

Généralement, sa fréquence augmente avec l’âge. Les seniors sont les premiers concernés par ce maux.

Quelles sont les causes ?

Plusieurs causes peuvent expliquer la constipation :

  • une maladie telle que l’hypothyroïdie ou la colopathie fonctionnelle. L’état digestif peut être amélioré avec une prise en charge adaptée ;
  • un manque d’apport en fibres dans l’alimentation entraîne une réduction de la vitesse du transit ;
  • l’alitement ou la sédentarité. Le manque de mouvements intestinaux s’associe à une constipation ;
  • le stress, l’anxiété peuvent être à l’origine de constipation ;
  • des médicaments tels que des analgésiques, neuroleptiques, antidépresseurs, diurétiques, etc.
  • un manque d’apport en eau ;
  • la contraction des intestins (ou péristaltisme). Aucune cause organique n’explique ce fait. Dans ce cas, la constipation est qualifiée de « fonctionnelle » ;
  • des allergies ou intolérances alimentaires, notamment au lactose ;
  • se retenir d’aller aux toilettes. Plus les selles demeurent longtemps dans le côlon, et plus elles sont difficiles à évaluer.
  • une occlusion intestinale (ou obstruction intestinale). Le transit intestinal est bloqué. Généralement, ce maux apparait soudainement et s’accompagne de vomissement. Cela nécessite une consultation en urgence.

Les symptômes de la constipation

Il faut distinguer la constipation de transit et la constipation terminale qui ont chacune leur symptômes.

La constipation de transit se caractérise par des selles dures et rares, c’est-à-dire moins de trois par semaine.

Et la constipation terminale se manifeste par une sensation de défécation difficile. Elle demande des efforts de poussée à la fois importants et répétés.

Dans les deux cas de constipation, des ballonnements, douleurs abdominales et malaises intestinaux peuvent être observés. D’autre part, la constipation peut s’accompagner de gaz et d’une perte d’appétit. Enfin, les efforts de poussées provoquent parfois des saignements.

Quels sont les traitements naturels contre la constipation ?

Les plantes laxatives

La bourdaine

La bourdaine se révèle efficace contre la constipation occasionnelle. Cette plante qui pousse dans les forêts humides favorise l’arrivée des selles dans le côlon et facilite leur expulsion.

Ajoutez 5 g de bourdaine dans 200 ml d’eau. Puis, portez à ébullition et mélangez pendant une dizaine de minutes. Laissez reposer ensuite l’infusion hors du feu pendant deux heures. Avant chaque repas, buvez une tasse de la solution.

Attention, cette plante laxative n’est pas recommandée chez l’enfant et le traitement chez l’adulte ne doit pas dépasser dix jours. D’autre part, une allergie peut être constatée. Pour plus de précautions, demandez conseil à un phytothérapeute.

Le séné

Cette plante possède des feuilles aux propriétés laxatives. Elles accélèrent le transit intestinal et facilitent la défécation. Le séné est préconisé pour lutter contre la constipation occasionnelle.

Consommez la plante sous forme de tisane. Portez à ébullition 200 ml d’eau. Puis, ajoutez 2 g de fruits de séné. Attendez dix minutes. Buvez la solution plutôt le soir, filtrée ou non. A noter, l’efficacité de la boisson se constate dix heures après son absorption.

Comme la bourdaine, le séné est déconseillé chez l’enfant et son traitement ne doit pas excéder dix jours.

Consultez un professionnel de santé (phytothérapeute) pour écarter tout risque d’allergies.

Les graines de lin

Le lin possède de nombreuses vertus sur la santé, et notamment contre la constipation chronique. En hydratant les selles, elle favorise leur évacuation.

Prenez une cuillère à café de graines de lin moulues avec de l’eau. Le traitement naturel peut être pris jusqu’à trois fois par jour en cas de constipation chronique.

La rhubarbe

Ce laxatif préconisé en cas de constipation occasionnelle accélère le transit intestinal.

La rhubarbe se consomme sous forme d’infusion. Pour l’obtenir, ajoutez 1,5 g de racines séchées de rhubarbe concassées (à acheter en pharmacie) à 200 ml d’eau en train de bouillir. Laissez macérer pendant une dizaine de minutes. Buvez la boisson le soir avant le coucher.

Attention, la tisane de rhubarbe est contre-indiquée chez l’enfant de moins de dix ans et chez la femme enceinte.

L’ispaghul ou le fenegrec

En régulant le transit intestinal, ces deux plantes s’avèrent efficaces pour lutter contre la constipation chronique.

Il est préconisé d’avoir recours à une prise quotidienne de l’ispaghul, entre 3 à 10 cuillères à soupe. En ce qui concerne le fenegrec, la prise est limitée à deux cuillères à café.

A noter, avec ces traitements naturels, il est conseillé de boire de l’eau en grande quantité afin de na pas obstruer les voies biliaires.

Boisson et alimentation

Boire de l’eau

Il faut boire environ 2 litres par jour pour se maintenir en forme. Cette habitude se révèle très importante en cas de constipation. En effet, l’absorption de liquides permet le ramollissement des selles et aide à la défécation.

Vous pouvez boire de l’eau, mais aussi du jus de fruits et des soupes. Attention cependant au café et au thé.

Boire un jus d’agrume le matin

Les jus d’agrumes s’avèrent d’excellents laxatifs naturels. Pour encore plus d’efficacité, consommez votre jus d’orange ou de pamplemousse le matin, à jeun.

Manger des fibres

Les fibres alimentaires sont de formidables alliées contre la constipation. Vous trouverez des fibres dans les fruits et légumes secs, mais aussi dans les céréales telles que riz, pâtes, pain.

Consommer des pruneaux

Ce remède de grand-mère fait partie des plus probants. Mangez des pruneaux sous différentes formes pour remédier aux problèmes de constipation. Pensez au jus, confiture de pruneaux, par exemple.

Le sport et les massages

Une activité sportive

Nous l’avons vu, la sédentarité favorise la survenue de la constipation. Pour éviter ce maux, pratiquez une activité physique régulière.

Raffermir votre ceinture abdominale vous aidera à évacuer plus facilement vos selles.

Le massage

Massez-vous régulièrement le ventre pour activer votre intestin paresseux. Il s’agit d’une astuce naturelle pour contrer la constipation.

Plus de traitements naturels :

11 traitements naturels contre la constipation
4.8 (96.3%) 27 vote[s]