13 traitements naturels contre l’asthme

traitement naturel contre l'asthme

Souvent héréditaire, l’asthme résulte également de divers facteurs. Découvrez lesquels et les moyens pour se prémunir contre les crises d’asthme. Il existe plusieurs remèdes naturels pour venir à bout de cette maladie qui touche autant les enfants que les adultes. Nos conseils et astuces pour soulager vos symptômes dus à l’asthme.

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie qui se caractérise par l’inflammation des bronches. Il s’agit d’une maladie chronique qui survient sous forme de crises.

L’inflammation à l’origine de l’asthme provoque la contraction des muscles, ce qui entraîne la réduction du diamètre des bronches. L’air passe alors difficilement.

Environ 4 millions de personnes en France sont concernés par cette pathologie.

Quelles sont les causes ?

L’hérédité fait partie des premières causes de la survenue de l’asthme. Cependant, il existe d’autres facteurs, notamment environnementaux qui jouent le rôle de déclencheurs :

  • le tabac, la fumée de cigarettes ;
  • le pollen ;
  • les substances polluantes ou irritantes ;
  • les allergènes ;
  • un virus respiratoire ;
  • certains aliments ;
  • le stress, l’anxiété ;
  • des médicaments ;
  • l’effort du à une activité physique;
  • l’humidité et la poussière.

Les symptômes

L’asthme se manifeste par des symptômes qui peuvent survenir le jour, pendant l’effort, ou la nuit :

  • une toux sèche et en quinte. Généralement, elle annonce le début d’une crise d’asthme ;
  • un sifflement dans la poitrine ;
  • une gêne respiratoire accompagne le sifflement. Elle peut prendre la forme d’une oppression. La personne a alors l’impression que son thorax est bloqué ;
  • un essoufflement.

D’autre part, la crise d’asthme, premier symptôme de la maladie, engendre des difficultés à inspirer et expirer l’air des poumons.

Quels sont les traitements naturels contre l’asthme ?

Les allergènes font partie des facteurs qui peuvent déclencher une crise d’asthme. Dans la vie quotidienne, il est possible d’éviter au maximum les allergènes grâce à des gestes simples. Et il existe également des remèdes naturels tels que les plantes pour soulager l’asthme.

Revoir ses habitudes dans la cuisine

Préférez la cuisine fait maison aux plats cuisinés afin de prévenir tout risque de crise d’asthme.

Et chez le nourrisson, retardez la diversification alimentaire de plusieurs mois lorsqu’il existe un terrain familial.

Se protéger des allergènes aériens

Évitez les chiens et les chats à la maison si vous êtes asthmatique. D’autre part, en période de pollinisation, gardez vos fenêtres fermées et nettoyez souvent les appareils de filtrage de l’air.

Recours à l’anti-acarien

Il existe des tissus anti-acariens. Recouvrez-en votre matelas ainsi que votre oreiller. Et lavez vos draps tous les quinze jours environ, en faisant une machine haute température.

Pour les matelas, il existe également des pack anti-acariens pour lutter contre l’asthme.

Aérer la maison

Les moisissures sont les ennemis des asthmatiques. Veillez à bien aérer votre maison tous les jours, et notamment votre chambre à coucher. Limitez également la température de votre coin nuit (environ 18 °C).

Faire le ménage

Pour contrer la poussière, pas de secret. Il faut faire le ménage régulièrement et éviter tous les accessoires poussiéreux tels que les tapis, tentures, moquettes, couvertures en laine. Lavez également les peluches et les poupées de vos enfants. Ils représentent des nids à poussière.

Éviter le froid sec

Si possible, faites impasse sur les sorties en période de froid sec et intense. Le cas échéant, couvrez-vous le nez ainsi que la bouche avec une écharpe.

Prendre le large

Certains airs font du bien aux asthmatiques. Celui de la mer, par exemple, est dépourvu d’allergènes et de polluants. En haute montagne, la pureté de l’air apaise également l’irritation des voies respiratoires.

S’échauffer avant de faire du sport

Le sport n’est pas contre-indiqué lorsque vous souffrez d’asthme. En revanche, il s’avère important de bien s’échauffer avant de pratiquer une activité sportive.

Recourir aux bienfaits des plantes

Des plantes sans huiles essentielles possèdent des vertus contre l’asthme. Pendant une crise, vous pouvez utiliser l’éphédra, la lobélie, le quebracho ou le cumin. Et en traitement de fond, il est possible d’avoir recours à la réglisse, à l’éleuthérocoque, à la passiflore et à l’aubépine.

D’autres plantes peuvent également être bénéfiques à l’image du pissenlit.

Huile essentielle de camomille

Cette huile essentielle soulage les irritations des voies respiratoires. Il suffit de verser une poignée de fleurs de camomille dans une tasse d’eau bouillante. Puis, de laisser infuser pendant une dizaine de minutes. Ensuite, inhalez.

A noter, les fleurs de camomille peuvent être remplacées par des gouttes d’huiles essentielles d’eucalyptus, thym ou cyprès.

Huile d’eucalyptus

Elle possède des propriétés décongestionnantes et peut traiter des crises d’asthme. Il suffit de déposer quelques gouttes d’huile d’eucalyptus sur une serviette en papier et de la disposer près de votre tête pendant la nuit.

Boire beaucoup d’eau

Boire en quantité permet de lutter contre l’asthme. Vous pouvez également remplacer l’eau par des boissons chaudes telles que des infusions.

L’oignon

Enrichi en soufre, l’oignon représente un excellent remède naturel contre l’asthme. Consommez-en régulièrement cuit ou cru.

A noter, l’ail est aussi un bon moyen de prévenir les crises d’asthme.

Plus de traitements naturels :

L’aérosol pour soulager une crise d'asthme

Si vous avez un jeune enfant, il peut être compliqué d'utiliser un inhalateur, même avec l'adaptateur, pour soulager une crise aiguë. Il est difficile de savoir si l'enfant a bien pris la dose de médicament. C'est pour cette raison que certains médecins prescrivent des aérosols à domicile. En effet, le compresseur va pousser l'air dans le nébuliseur qui contient le médicament. Celui-ci va être déposé dans les voies respiratoires sous forme d'une brume. Suivant le modèle choisi, vous aurez un masque ou un embout buccal. 

Pour faire votre aérosolthérapie, vous devez :

  • poser le compresseur sur une surface plate et stable
  • brancher la machine
  • préparer la solution à mettre dans le nébuliseur
  • ajouter un peu de sérum phy pour atteindre les 5 ml
  • accorder le masque à la machine
  • mettre le masque sur le visage de votre enfant
  • mettre en route l'aérosol

En ce qui concerne le produit à mettre dans la chambre du nébuliseur, souvent ils sont prêts à l'emploi. Vous aurez juste à le verser dans la chambre. À noter également, que vous pouvez mélanger plusieurs produits, à la condition que cela soit spécifié sur l'ordonnance écrite par le médecin. 

Lorsque vous posez le masque sur le visage de votre enfant, celui-ci doit se trouver en position assise ou semi-assise, sans quoi le produit dans la chambre du nébuliseur ne pourra pas remonter vers les voies respiratoires. Laissez votre enfant respirer normalement avec le masque, puis au bout de quelques inspirations, demandez lui de prendre plus d'air. Le médicament ira plus profondément et agira mieux. Bien entendu, il faut qu'il en soit capable. 

Quand la chambre du nébuliseur est vide, c'est la fin de l'aérosolthérapie. Éteignez le compresseur, puis enlevez le masque et nettoyez le visage de votre enfant. Prenez l'habitude de rincer immédiatement la chambre du nébuliseur et le masque.