Maladie de Raynaud : les traitements naturels

maladie raynaud traitement naturel

Dès que la température baisse, vous avez les extrémités qui deviennent froides et insensibles ? Peut-être s’agit de la maladie de Raynaud. Dans sa forme commune, il s’agit d’un trouble de la circulation sanguine sans aucune gravité. Cependant, les effets du phénomène peuvent représenter une gêne au quotidien et s’accompagnent parfois de douleurs. Heureusement, il existe des solutions naturelles pour se réchauffer les extrémités (nez, oreilles, doigts…) et améliorer la circulation sanguine. Découvrez les remèdes de grand-mère, les produits naturels à consommer ainsi que les bons gestes à appliquer au quotidien.

Qu’est-ce que la maladie de Raynaud ?

La maladie de Raynaud se caractérise par un arrêt de la circulation du sang au niveau des petites artères distales. Ainsi, certaines des extrémités changent de couleur. Généralement, les doigts et les orteils sont les plus concernés, mais le nez, les oreilles ou encore la bouche peuvent aussi être touchés.

Le plus souvent, ce sont les femmes qui sont atteintes de la maladie de Raynaud, et notamment la jeune femme à partir de 20 ans. Toutefois, la pathologie peut disparaitre après quelques années. Il s’agit donc d’une forme bénigne qui ne résulte d’aucune autre maladie sous-jacente. La maladie de Raynaud se manifeste seulement par cette sensation de froid aux extrémités.

Cependant, il existe une forme plus grave de la maladie de Raynaud. On parle alors de phénomène ou de syndrome de Raynaud. Dans ce cas, une maladie sous-jacente en est la cause.

Les symptômes

Les symptômes du phénomène de Raynaud se décomposent en trois phases consécutives, même si toutes ne sont pas obligatoires :

  • la phase ischémique de vasoconstriction : les doigts deviennent blancs et froids, comme « morts ». Puis, les doigts redeviennent normaux ;
  • la phase d’asphyxie : les doigts deviennent alors bleus et très douloureux ;
  • la phase de récupération : lorsque le sang revient dans les doigts de manière progressive, ils adoptent une couleur rouge et un aspect tuméfié.

Les causes

La première cause qui explique l’apparition de la maladie de Raynaud dans sa forme habituelle, c’est l’exposition au froid. Mais il y a aussi d’autres origines possibles de la pathologie : l’humidité, les émotions fortes comme le stress ou l’anxiété.

En ce qui concerne la forme la plus grave de la maladie de Raynaud, plusieurs causes sont envisageables :

  • des médicaments (bêtabloquants, antidépresseurs, médicaments contre le cancer…) ;
  • des maladies auto-immunes telles que le lupus ou la polyarthrite ;
  • des maladies artérielles comme le diabète ou l’hypercholestérolémie ;
  • le syndrome de défilé thoraco-brachial ;
  • la prise de drogues (cannabis, cocaïne) et de tabac ;
  • la cause professionnelle (exposition à des vibrations importantes, par exemple).

Les traitements naturels de la maladie de Raynaud

Les bons gestes à adopter

Il n’existe pas de traitement à proprement dit pour soigner une maladie de Raynaud. En revanche, il y a des bons gestes à adopter :

  • éviter l’exposition au froid et les changements soudains de température ;
  • se réchauffer les extrémités en se couvrant bien (écharpe, bonnet…) ;
  • s’hydrater les mains et les pieds correctement en utilisant une crème adaptée ;
  • éviter les excitants (thé, café, tabac…) ;
  • prendre de la vitamine D en hiver ;
  • ne pas prendre de médicaments qui favorisent le phénomène.

Les plantes qui favorisent la circulation sanguine

Parmi les remèdes naturels vers lesquels se tourner en cas de maladie de Raynaud, il y a les plantes.

Le ginkgo biloba stimule le système circulatoire. Cependant, il convient d’être patient pour obtenir les premiers résultats concluants. Vous pouvez en consommer en infusion comme du thé.

Ensuite, comptez sur le gingembre sous différentes formes : séché, moulu, en thé, confit… Ce produit naturel est particulièrement recommandé en cas de problèmes de circulation du sang.

Vous avez aussi la cannelle de Ceylan qui favorise la circulation sanguine tout en réduisant les douleurs. Consommez-la en épice ou en tisane.

Quant au fenugrec, il contribue à dilater les vaisseaux sanguins et améliore la circulation. Le fenugrec se consomme en graines ou en poudre.

En ce qui concerne le marron d’Inde, il joue un rôle de vasoconstricteur. Préparez-vous une infusion avec du miel pour améliorer le goût. Mettez simplement 40 grammes de marron d’Inde concassé dans un litre d’eau. En cure de deux semaines, buvez deux à trois tasses par jour.

Enfin, les feuilles de vigne rouge active la circulation sanguine et se veut bénéfique en cas de troubles veineux. Dans une tasse d’eau chaude, laissez infuser une cuillère à café de feuilles sèches de vigne rouge. Après dix minutes, filtrez et buvez jusqu’à trois tasses quotidiennes.

Attention, avant d’avoir recours à ces remèdes naturels, prenez vos précautions. Certaines plantes sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, aux personnes hémophiles ou souffrant d’épilepsie. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Et choisissez toujours des extraits de plantes de bonne qualité.

Les substances à consommer (vitamines, minéraux)

Plusieurs vitamines et minéraux sont préconisés en cas de maladie de Raynaud :

  • la vitamine E pour protéger et renforcer les parois des vaisseaux sanguins (avocat, noix, fruits de mer, noisettes, amandes, œufs, piment, gingembre…) ;
  • la vitamine B-3 joue un rôle déterminant dans l’augmentation du flux sanguin (fruits de mer, saumon, thon, champignons, levures de bière…) ;
  • le potassium atténue les effets de la maladie (kiwi, banane, abricot, épinard, avocat, tomate, navet, concombre, fruits secs, féculents…) ;
  • la vitamine C protège les vaisseaux sanguins (navet, kiwi, fraise, orange, chou, brocoli…) ;
  • les oméga-3 contribuent à fluidifier le sang (sardine, maquereau, thon, saumon, graines de lin, fruits à coque…).

L’aromathérapie

Certaines huiles essentielles sont indiquées pour lutter contre les effets de la maladie de Raynaud. Parmi elles, l’HE de cyprès vert, l’HE d’hélichryse italienne, l’HE de cannelle de Ceylan et l’HE de mandarine.

Vous pouvez utiliser ces remèdes naturels en massage ou en friction. Attention, certaines huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes souffrant d’allergies à l’un des ingrédients utilisés. Mieux vaut demander l’avis de son pharmacien ou d’un aromathérapeute avant emploi.

Plus de traitements naturels :

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.