Les traitements naturels d’une dermite séborrhéique

Les traitements naturels d’une dermite séborrhéique

La dermite séborrhéique concerne autant les bébés que les enfants ou les adultes. Caractérisée par des érythèmes et des croûtes sur le corps, cette maladie de la peau agit par poussée. Bénigne mais chronique, l’inflammation peut vite se transformer en cauchemar pour la personne atteinte. Heureusement, en dehors des traitements médicaux, il existe des solutions naturelles pour venir à bout d’un eczéma séborrhéique. Découvrez tous les remèdes de grand-mère pour apaiser les symptômes.

Une dermite séborrhéique : qu’est-ce que c’est ?

La dermite séborrhéique est appelée aussi eczéma séborrhéique. Il s’agit d’une maladie de peau se caractérisant par des rougeurs et des squames. Généralement, l’affection inflammatoire touche le visage, là où la sécrétion de sébum reste la plus importante. Les lésions apparaissent alors par poussées récidivantes en hiver.

La dermite séborrhéique touche principalement les adultes de sexe masculin entre 18 et 40 ans. Bien que la maladie touche les deux sexes (6 hommes pour 1 femme), celle-ci peut prendre du recul chez l’homme. En effet, le rasage fait souvent disparaître les lésions présentes au niveau de la barbe ou de la moustache. Et la couronne séborrhéique s’efface lorsque la calvitie progresse. Notez que l’inflammation survient aussi chez les très jeunes enfants. Les nourrissons peuvent présenter une forme de la maladie appelée croûtes de lait.

La dermite séborrhéique n’est pas une maladie contagieuse. Bénigne, elle se révèle également chronique. D’autre part, les lésions étant apparentes, la maladie de peau peut avoir un impact sur la qualité de vie du sujet qui en souffre.

A noter : la dermite séborrhéique ne doit pas être confondue avec d’autres maladies de peau comme le psoriasis. En effet, cette inflammation peut prendre l’aspect d’un eczéma séborrhéique sur la face.

Les causes

Si la cause de la dermite séborrhéique demeure inconnue, en revanche, on sait qu’un champignon microscopique jouerait un rôle prépondérant dans la survenue de l’inflammation. Le Pytirosporon ovale serait alors à l’origine de la réaction inflammatoire.

Ensuite, des facteurs favorisants expliquent également l’apparition de la dermite :

  • une peau naturellement grasse ;
  • l’application cutanée de corps gras (ex. : huile solaire) ou de lotions à base d’alcool ;
  • une hygiène corporelle insuffisante ;
  • un abus chronique d’alcool ;
  • l’exposition à la chaleur, à l’humidité, ou à des températures glaciales ;
  • une hypersudation ;
  • le stress, la fatigue ;
  • l’obésité ;
  • une grossesse ;
  • un syndrome parkinsonien ;
  • un cancer des voies aérodigestives supérieures.

A savoir : l’évolution de l’inflammation est rythmée par les émotions (stress, anxiété, état dépressif, sentiment de malaise, etc.).

Les symptômes

D’abord, la maladie de peau se manifeste par un érythème (rougeur de la peau) avec des squames gras de couleur jaunâtre ou blanche. Elle domine dans les zones où le sébum se trouve en grande quantité (entre le nez et les lèvres, à la racine des sourcils, dans les ailes du nez, au cuir chevelu…).

Parmi les autres symptômes, on observe des pellicules au niveau du cuir chevelu, ainsi que des démangeaisons au niveau des plaques. Cela peut aller même vers une sensation de brûlure, surtout sur la tête. Et en dehors des poussées, la peau peut être plus sensible aux frottements et produits irritants.

Les traitements naturels d’une dermite séborrhéique

Les bons gestes à adopter

 Lorsque les squames se révèlent légers, vous pouvez vous contenter de shampooing à base de pyrithione zinc ou de disulfure de selenium.

D’autre part, la toilette doit s’effectuer avec un savon doux ou un pain dermatologique. Entre les poussés, utilisez des produits doux et toujours adaptés à votre type de derme. Et rincez bien votre peau, en évitant de vous frotter au moment du séchage.

Enfin, ne grattez surtout pas vos croûtes avec les ongles. Cela aggraverait le problème en propageant le champignon vers des zones non atteintes.

L’huile essentielle

Plusieurs huiles essentielles peuvent apaiser l’inflammation et venir à bout d’une dermite séborrhéique. Parmi elles, l’HE de géranium rosat, l’HE de tea tree (arbre à thé) et celle de lavande aspic. Cette dernière huile essentielle se révèle très efficace pour arrêter les démangeaisons.

Et pour un résultat optimal, il suffit d’associer ces trois huiles essentielles. Appliquez entre 5 et 10 gouttes de chaque HE deux fois par jour pendant trois semaines.

Attention, les huiles essentielles sont déconseillées chez les bébés et les enfants en bas âge.

S’exposer au soleil

Sortir, prendre l’air, s’exposer au soleil… Ces gestes simples à appliquer au quotidien permet de soulager et faire disparaître les symptômes d’un eczéma séborrhéique. En effet, l’impact de la lumière du jour se révèle très positif sur cette maladie de peau.

Si vous ne pouvez pas vous exposer facilement au soleil, prenez un complément de vitamine D.

A noter : même si l’exposition au soleil est recommandée en cas de dermite, elle doit rester mesurée.

Extrait de pépin de pamplemousse

Ce produit entièrement naturel se révèle un excellent anti-inflammatoire et antifongique. Mélangez-le à votre shampooing doux habituel pour apaiser les desquamations.

Vinaigre de cidre

On ne présente plus ce traitement naturel qui intervient dans de nombreux problèmes de santé. Le vinaigre de cidre peut également être utilisé pour lutter contre les dermites séborrhéiques. Tamponnez du vinaigre de cidre sur les parties atteintes pour réduire les irritations et démangeaisons.

Eau salée

A défaut de vinaigre de cidre, vous pouvez aussi avoir recours à l’eau salée pour atténuer les symptômes de la dermite. Tamponnez simplement de l’eau salée sur les zones concernées.

Le régime alimentaire

Notre alimentation possède également des répercussions sur la peau, et notamment la dermite. Mangez sainement en favorisant les fruits et légumes riches en vitamines A et C (carottes, tomates, poivrons, etc.), ainsi qu’une bonne hydratation. A l’inverse, évitez l’accumulation de toxines.

Un masque hydratant sur le cuir chevelu

Pour éviter les démangeaisons, il est conseillé d’appliquer un masque traitant sur le cuir chevelu une fois par semaine. Le masque sera composé de rhassoul et d’hydrolat de romarin à verbénone. Mélangez simplement ces deux ingrédients jusqu’à formation d’une pâte. Appliquez ensuite sur cheveux humides (cuir chevelu). Laissez poser une trentaine de minutes sous une serviette chaude. Enfin, rincez avant le shampooing doux.

Plus de traitements naturels :

Les traitements naturels d’une dermite séborrhéique
4.5 (90.73%) 41 votes