Les traitements naturels contre la bronchite

traitements naturels de la bronchite

Fréquente à la fin de l’année, la bronchite est une infection bénigne. Cependant, ses symptômes se révèlent douloureux. Heureusement, il existe des solutions naturelles et remèdes de grand-mère pour venir à bout de cette maladie. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la bronchite aiguë infectieuse et ses traitements naturels.

Une bronchite : qu’est-ce que c’est ?

La bronchite aiguë infectieuse se caractérise par un mal de gorge, une toux, de la fièvre, des courbatures et maux de tête. Malgré ses symptômes, cette maladie se révèle pourtant banale et bénigne.

La bronchite se manifeste par une inflammation des bronches. Généralement, les premiers signes de la maladie sont un rhume ou une rhinopharyngite. Le plus souvent, la bronchite apparait en automne ou en hiver. Et elle survient en épidémies.

Si la maladie dure en général de deux à trois semaines, une vilaine toux peut cependant s’installer. Cela nécessite de consulter un médecin et d’utiliser des moyens naturels pour venir à bout de la bronchite.

Les causes

Il existe différentes causes à l’origine de la survenue d’une bronchite :

  • l’infection virale figure comme la cause la plus courante. Généralement, un rhume précède la bronchite ;
  • une bactérie intervient plus rarement dans l’apparition d’une bronchite ;
  • une irritation des poumons due à une inhalation des fines particules dans l’air (fumée de cigarette, émanation d’un poêle à bois, présence forte de poussière ou de gaz toxique, etc.) ;
  • l’asthme. Dans ce cas, la bronchite est un signe d’asthme.

D’autre part, il y a des facteurs de risque :

  • le tabagisme (actif ou passif) ;
  • un environnement avec des produits chimiques circulant dans l’air ;
  • une exposition à une forte pollution atmosphérique.

Enfin, notez que certaines personnes sont dites à risque :

  • les enfants ;
  • les personnes âgées ;
  • les personnes affaiblies par une maladie ;
  • les sujets atteints d’asthme, de bronchite chronique, d’emphysème ou d’insuffisance cardiaque ;
  • les personnes atteintes de fibrose kystique.

Les symptômes

Une bronchite aiguë infectieuse se reconnait par les signes suivants :

  • une fièvre peu élevée et variable au cours de la journée ;
  • des courbatures ;
  • une toux profonde ;
  • une respiration difficile ;
  • une sensation de brûlure au niveau du sternum ;
  • un malaise général ;
  • un rhume ou une rhinopharyngite. Lorsque l’infection touche les bronches et que la toux sèche devient grasse, la maladie évolue vers une bronchite.

A savoir : les personnes atteintes d’une maladie respiratoire comme de l’asthme auront des symptômes plus prononcés.

Les traitements naturels d’une bronchite

Les bons gestes

Pour vous soigner le plus rapidement possible, il y a des bons gestes à adopter. Hydratez-vous correctement, prenez également des bains très chauds et couvrez-vous !

Côté alimentation, privilégiez la soupe à l’oignon et consommez de l’ail ou du gingembre. Ces aliments se révèlent très efficaces pour booster les défenses immunitaires.

Et pour éviter toute contamination, lavez-vous les mains très souvent, limitez  aussi les contacts rapprochés avec une personne malade et utilisez plutôt des mouchoirs jetables.

Le repos

Il s’agit d’un remède qui semble évident. Et pourtant, on néglige trop souvent le repos. Pour vaincre ce sentiment de fatigue généralisée du à la bronchite, dormez le plus possible. Bien reposé, votre corps possédera toutes les armes nécessaires pour venir à bout de la maladie.

A noter : dans votre chambre, veillez à ce que l’air ne soit pas trop sec. Le cas échéant, il est possible d’utiliser un humidificateur d’air. Cela évitera que vos muqueuses soient agressées.

Le citron pour les maux de gorge

Pour soigner vos maux de gorge, pensez au citron. Une tisane au citron avec du thym et du miel se révèlera une bonne solution naturelle pour adoucir votre gorge.

D’autre part, le jus de citron peut s’accompagner d’eau salée pour être utilisé en gargarisme. Ce remède de grand-mère a fait ses preuves pour apaiser la douleur.

L’eau salée pour décongestionner le nez

Pensez à réhydrater vos muqueuses nasales en utilisant de l’eau de mer. Pulvérisez simplement de l’eau salée dans chaque narine. Puis mouchez-vous. L’opération peut être répétée plusieurs fois par jour.

Vous trouverez des sprays d’eau de mer en pharmacie. Notez également qu’il s’avère possible de créer son propre produit en utilisant un pulvérisateur vide, de l’eau et du sel.

Les huiles essentielles

Lorsque l’on souffre d’une bronchite, le recours aux huiles essentielles peut être bénéfique. Privilégiez la lavande, le tea tree ou l’eucalyptus pour faire des inhalations trois fois par jour.

Le géranium du Cap

Cette plante originaire de l’Afrique du Sud s’utilise pour lutter contre les maladies de l’appareil respiratoire.

Il faut prendre 30 gouttes de l’extrait standardisé du géranium du Cap (EPs 7630), 3 fois par jour. Attention, cette posologie convient seulement à la personne adulte.

Le lierre grimpant

Le lierre grimpant s’utilise sous diverses formes pour soulager les symptômes de la bronchite. En tisane, faites infuser une cuillère à thé de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante pendant une dizaine de minutes. Buvez trois tasses par jour.

Notez que le lierre grimpant peut également être employé sous forme de capsule, de teinture ou d’extraits normalisés.

L’eucalyptus

L’eucalyptus fait également partie des meilleurs traitements naturels pour venir à bout d’une toux, et d’une bronchite en général. La plante s’utilise par voie externe ou interne.

Pour une tisane, faites infuser 3 grammes de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 minutes. Puis, buvez deux tasses par jour.

A savoir : la plante se présente aussi sous la forme de teinture, d’extrait fluide, d’huile essentielle ou d’inhalation.

La réglisse

La réglisse est aussi un remède naturel pour lutter contre l’infection des voies respiratoires. Vous pouvez consommer les racines séchées, de 5 à 15 grammes par jour, en répartissant sous trois prises après chaque repas. Cela peut prendre la forme d’une infusion, d’une décoction ou d’une poudre.

L’huile de moutarde

Il s’agit d’un antibiotique naturel qui combat les bactéries et virus. Ce produit se trouve dans le radis noir, appelé aussi raifort.

Vous trouverez facilement un radis noir dans un supermarché. Râpez-le très finement. Puis, étalez-le sur un tissu de coton en rabattant les coins. Couchez-vous ensuite sur le dos et appliquez le coussin de raifort sur le haut de votre poitrine, à l’endroit de l’inflammation. Laissez poser pendant une dizaine de minutes. Attention, en cas de brûlure, retirez aussitôt.

La bromélaïne

Cette enzyme possède de nombreuses propriétés. Outre ses fonctions anti-inflammatoires, la bromélaïne stimule la défense du système immunitaire.

Dans l’ananas (peau, tige, jus, pulpe), vous trouverez de cette enzyme. Consommez-en sans modération, sans jamais chauffée à plus de 40°C.

Sachez qu’il existe aussi des suppléments alimentaires de bromélaïne.

Plus de traitements naturels :

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.