Traitements naturels d’une fissure du ménisque

Traitements naturels d’une fissure du ménisque

Une activité physique, un faux mouvement… peuvent être à l’origine d’une fissure du ménisque. C’est alors votre genou qui est atteint et a besoin d’un traitement. La lésion méniscale provoque généralement gonflement et douleurs. Heureusement, pour calmer l’inflammation, il existe des remèdes naturels. Découvrez lesquels. Et avant de penser à un acte chirurgical, suivez également nos conseils pour régénérer le cartilage de votre genou. Toutes les solutions naturelles pour apaiser la douleur et prendre soin de son ménisque !

Fissure du ménisque : qu’est-ce que c’est ?

La fissure du ménisque est une blessure du genou, appelée aussi lésion méniscale. On peut également parler de rupture ou déchirure du ménisque. Cette pathologie s’exprime parfois sans symptômes, mais généralement elle entraîne des douleurs ou sensations de blocage dans le genou.

Le ménisque joue un rôle fondamental dans l’emboîtement du fémur et du tibia. Il sert alors d’amortisseur car le bas du fémur s’avère arrondi pendant que le haut du tibia est plat. Dans le genou, on trouve deux ménisques : le ménisque interne (le plus souvent blessé) et le ménisque externe. Tous les deux, ils sont constitués de fibrocartilages, ce qui permet de lubrifier la région. Or, en cas de fissure du ménisque, le genou devient plus vulnérable aux pressions.

Les causes

Une lésion du ménisque peut résulter d’un traumatisme au genou lorsque celui-ci vrille. Lors d’un relèvement d’une position accroupie, une forte douleur peut également être le signe d’une lésion méniscale. Dans certains cas, un simple faux mouvement sera également à l’origine d’une lésion du ménisque.

Toutefois, ce sont les sportifs qui restent le plus concernés par la fissure du ménisque, ainsi que les sujets âgés. En effet, chez les personnes âgées, on constate une usure du ménisque. Il n’y a alors rien à faire, à part calmer la douleur avec des infiltrations.

Les symptômes

Sachez d’abord qu’en cas de maladie associée telle qu’arthrose ou entorse, il est plus difficile de distinguer les symptômes. D’ailleurs, ils varient beaucoup d’une personne à l’autre car ils dépendent en partie du ménisque atteint et du type de lésion.

Une lésion du ménisque se manifeste parfois par :

  • des douleurs persistantes au niveau du genou qui représentent une gêne dans la vie quotidienne ;
  • des gonflements du genou ;
  • une sensation d’accrochage du genou (craquement, sentiment que le genou « se dérobe », sensation d’instabilité) ;
  • blocage du genou survenant de manière brutale. Cela se caractérise par l’impossibilité d’étendre le genou. Le déblocage intervient alors après du repos ou une décontraction musculaire.

Notez également que certaines fissures du ménisque sont parfaitement silencieuses. La personne victime d’une déchirure du ménisque ne ressent alors aucune douleur.

A savoir : il ne faut pas confondre une lésion du ménisque avec d’autres problèmes de santé comme l’entorse, l’arthrose ou le syndrome fémoro-patellaire. Un diagnostic doit être posé après examen clinique. Celui-ci déterminera précisément votre mobilité, votre force, votre équilibre ainsi que vos capacités fonctionnelles.

Les traitements naturels d’une fissure du ménisque

Le repos

En cas de lésion méniscale, il est important de mettre son genou au repos. Arrêtez toute activité sportive et évitez également tout appui sur la jambe atteinte. Ne forcez jamais sur l’articulation.

Le froid

En cas de genou gonflé ou douloureux, posez de la glace. Le froid diminuera alors l’inflammation. Attention, veillez à ne pas mettre de la glace directement sur la peau car cela risquerait de provoquer une brûlure. Disposez la glace dans un linge propre.

Renouvelez l’opération toutes les quatre heures au besoin, pendant deux jours.

Surélever sa jambe

Si vous constatez un gonflement de votre genou, pensez à surélever votre jambe.

La griffe du diable

L’harpagophytum, plus connu sous le nom de griffe du diable, est une plante réputée pour lutter contre une inflammation. Utilisez-la en extrait sec ou liquide pendant au moins 40 jours pour avoir de bons résultats.

A noter : l’harpagophytum peut être associée à d’autres plantes telles que l’ortie,  la prêle ou des plantes reminéralisantes et drainantes.

Le curcuma

En racine ou en extrait, le curcuma procure des résultats rapides, sous 48 heures. Utilisez le curcuma pour apaiser une inflammation du genou.

Et pour un résultat optimal, associez le produit naturel avec d’autres remèdes comme le cassis, la reine des prés, l’ortie ou la prêle.

Les huiles essentielles

Plusieurs huiles essentielles possèdent des bienfaits sur les lésions du ménisque. Parmi elles, les huiles essentielles de genévrier, d’eucalyptus citriodora, de gaulthérie, de menthe poivrée. Mélangez avec de l’huile de calophylle ou du gel de silicium organique. Et massez la zone concernée plusieurs fois par jour.

Des huiles riches en Oméga 3

Certaines huiles se révèlent de véritables remèdes naturels contre une fissure du ménisque. Choisissez une huile riche en Oméga 3, d’origine marine et non raffinée. Sélectionnez impérativement une huile de bonne qualité.

Les huiles de cameline, colza, chanvre et lin sont particulièrement recommandées.

Une alimentation équilibrée

Pour une bonne régénération du cartilage, il faut être patient. Généralement, plusieurs mois s’avèrent nécessaires. Pour accélérer le mouvement, adoptez une alimentation saine et équilibrée, avec suffisamment de protéines animales et végétales.

Des extraits de moules « Orles verts »

Il s’agit de grosses moules du Pacifique. Riches en acides gras, les moules « Orles verts » possèdent des propriétés anti-inflammatoires.

Du collagène hydrolysé

Pour régénérer le cartilage, l’hydrolyse d’origine marine se révèle adaptée. Préférez le traitement naturel en poudre (jusqu’à 15 grammes par jour, à prendre ¼ d’heure avant le repas, avec de l’eau citronnée).

De la glucosamine marine

Associée à de la chondroïtine marine, la glucosamine a des vertus sur le cartilage. Prenez au moins 1500 mg de glucosamine marine et 1200 mg de chondroïtine.

De la poudre de lithothamne

Matin et soir, utilisez de la poudre de lithothamne avec du collagène. Cela permet d’alcaliniser et réduire l’acidité du corps.

Du gel de silicium

Tous les jours, matin et soir, pensez à appliquer une noisette de gel de silicium organique (silanol), sans masser. Ce geste se révèle bénéfique pour renforcer le cartilage de votre genou atteint.

Plus de traitements naturels :

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.