Traitements naturels de la rosacée

Traitements naturels de la rosacée

La rosacée, appelée aussi couperose ou acné rosacée, touche les adultes, et principalement les femmes au teint clair. Caractérisée par des rougeurs disgracieuses sur le visage, cette maladie de la peau représente souvent un handicap au quotidien. Heureusement, il existe des solutions naturelles pour apaiser et réduire l’inflammation. Découvrez quels sont les remèdes de grand-mère pour lutter contre une rosacée. Focus sur les médecines douces avant d’envisager un traitement antibiotique ou un acte chirurgical.

La rosacée : qu’est-ce que c’est ?

La rosacée, plus communément appelée couperose, est une maladie de peau affectant les petits vaisseaux sanguins. Cette affection touche le visage et peut se révéler particulièrement inesthétique. D’autre part, il s’agit d’une maladie de peau évolutive chronique touchant environ 3 % de la population adulte.

En fait, la rosacée associe érythrose, couperose et papulo-pustule folliculaires. Il ne faut pas confondre cette pathologie avec l’acné juvénile. La rosacée se déclare généralement autour de 40/50 ans chez la femme à la peau claire et aux yeux bleus. Cependant, elle peut concerner des sujets plus jeunes, dès 25 ans, ainsi que les hommes. Le plus souvent, la rosacée intervient après 50 ans chez la gent masculine.

Les causes

L’origine exacte de la rosacée est inconnue. Cependant, des recherches envisagent plusieurs causes :

  • une cause génétique ;
  • une cause environnementale ;
  • une réaction anormale des petits vaisseaux sanguins face à la chaleur ;
  • la présence du Demodex. C’est un acarien sur la peau du visage.

Si les causes restent encore floues, en revanche, on connaît plusieurs facteurs favorisants :

  • l’exposition au soleil ou au vent ;
  • des températures très basses ou élevées ;
  • un exercice physique de grande intensité ;
  • la fièvre ;
  • le stress ;
  • les bains ou douches à l’eau très chaude ;
  • les émotions fortes ;
  • l’alcool et les boissons chaudes ;
  • les épices ;
  • les cosmétiques contenant de l’alcool ;
  • certains médicaments tels que les corticoïdes ou les anti-hypertenseurs ;
  • une gastrite ou hernie diaphragmatique ;
  • des facteurs hormonaux ou neuropsychiques.

Les symptômes

On distingue plusieurs symptômes en fonction du stade de la maladie :

  • stade 1 : rougeurs intenses transitoires (5 minutes) au niveau du nez et des pommettes, sensation de chaleur, de brûlure ou de picotement ;
  • stade 2 : rougeurs permanentes (érythrose), vaisseaux dilatés apparents, couperose sur les joues, les ailes du nez et les pommettes ;
  • stade 3 : boutons disgracieux rouges parfois à tête blanche, desquamation ;
  • stade 4 : œdèmes persistants, épaississement de la peau avec boursouflure au niveau du nez, menton et front.

A savoir : la progression d’un stade à l’autre dépend de la personne atteinte. Dans certains cas, la couperose touche également les yeux, provoquant ainsi une conjonctivite ou une inflammation des paupières (blépharite) ou de la cornée (kératite). On observe alors un certain nombre de signes : larmoiement des yeux, injection de sang dans les yeux, paupières rouges et gonflées, sensation de corps étranger dans l’œil, brûlure, sécheresse oculaire, vision brouillée. En cas d’atteinte oculaire, consultez un ophtalmologue en plus de votre médecin généraliste.

Les traitements naturels de la rosacée

En cas de rosacée, un traitement antibiotique vous sera prescrit par votre médecin traitant. Dans les formes les plus sévères de couperose, un acte chirurgical est aussi envisagé. Mais avant d’y recourir, sachez qu’il existe des solutions naturelles pour venir à bout de cette maladie de peau.

Nettoyants doux

Les personnes atteintes de rosacée ont tout intérêt à prendre soin de leur peau. Nettoyez-la avec des lotions et laits très doux. Et utilisez également une crème hydratante non grasse. Vous devez absolument éviter tous les cosmétiques gras et ceux contenants des produits agressifs tels que les acides de fruits, le rétinol, la vitamine A ou C. Bannissez aussi quelques gestes beauté comme le gommage, le peeling, les masques ou le nettoyage de peau.

Hygiène des yeux

Si la rosacée a atteint aussi les yeux, respectez une bonne hygiène oculaire en :

  • appliquant des compresses tièdes sur chaque œil pendant une dizaine de minutes tous les jours ;
  • massant les paupières de manière régulière ;
  • rinçant et nettoyant les yeux à l’aide d’un sérum physiologique ;
  • utilisant des larmes artificielles si vous souffrez de sécheresse oculaire.

Se protéger du soleil

L’exposition au soleil représente un facteur aggravant. Il est donc important de s’en protéger au maximum lorsque l’on souffre de rosacée.

En ville, un indice 30 est nécessaire. Et s’il y a beaucoup de soleil, prévoyez un SPF 50 voire 50+. Veillez à ne jamais utiliser de textures trop grasses.

L’aubépine

Du côté des médecines douces, faites confiance à la phytothérapie pour lutter contre cette maladie de peau. Et l’aubépine est toute indiquée. Utilisez-la sous forme de teinture-mère ou de macérât glycériné de bourgeons (50 gouttes trois fois par jour, cinq jours par semaine, pendant trois semaines). La cure peut être renouvelée au besoin.

L’homéopathie

Contre la rosacée, plusieurs traitements homéopathiques sont préconisés, à adapter suivant le sujet : Pulsatilla, Lachesis mutus, Eugenia jambosa, Sanguinaria canadensis, Ledum palustre. Demandez conseil à un spécialiste.

L’huile essentielle

Côté aromathérapie, il existe aussi des remèdes naturels pour venir à bout de la couperose. L’huile essentielle la plus adaptée se nomme hélichryse de Corse. Elle permet de diminuer les rougeurs. Mettez simplement une goutte d’huile essentielle dans une noisette de crème hydratante au moment du coucher, pendant une semaine, une semaine sur deux, pendant un mois.

Notez que vous pouvez tout à fait mélanger une goutte d’HE d’hélichryse de Corse dans de l’huile végétale d’argan (une cuillère à café). Appliquez ensuite sur les lésions le soir avant de dormir, une semaine sur deux.

Ajoutons que l’huile essentielle d’arbre à thé peut aussi représenter un bon remède naturel pour venir à bout d’une couperose.

L’huile végétale de chanvre

Riche en oméga-3 et -6, l’huile de chanvre représente un excellent soin naturel pour améliorer la texture du derme. Appliquez-en en cas de rougeurs liées à la couperose.

La camomille

La camomille possède de nombreux bienfaits pour la santé. Elle contient des antioxydants aux propriétés anti-inflammatoires. Elle se veut aussi douce pour la peau.

Utilisez la camomille en infusion pour nettoyer le visage. Faites refroidir une tisane. Vous pouvez aussi employer ce remède naturel sous forme de savon ou crème hydratante, ou d’huile essentielle. Dans ce dernier cas, mélangez simplement quatre ou cinq gouttes pour 50 g de crème hydratante.

Le calendula

Celle plante aux mille vertus possède des propriétés apaisantes et cicatrisantes. Elle est commercialisée sous forme de pommade et crème à appliquer sur les rougeurs pour les atténuer.

L’aloé vera

Apaisez vos rougeurs avec de l’aloé vera. Son effet calmant est préconisé en cas de rosacée.

Le vinaigre de cidre

Ce remède de grand-mère aux multiples bienfaits permet d’assainir la peau et de prévenir les inflammations. Utilisez le vinaigre de cidre en lotion sur une peau atteinte d’acné rosacée. Diluez une cuillerée de vinaigre de cidre dans un verre d’eau. Attention, veillez à bien diluer le produit naturel pour éviter toute agression de la peau.

Plus de traitements naturels :

Traitements naturels de la rosacée
4.2 (84%) 10 vote[s]