Constipation : les remèdes immédiats

constipation remede immédiat

La constipation est courante chez l’enfant comme chez l’adulte. Occasionnelle ou chronique, elle peut vite représenter une gêne. Découvrez en quoi consiste réellement ce mal et les différents symptômes associés. On vous donne également les remèdes pour lutter de manière immédiate contre la constipation. Suivez nos conseils pour favoriser votre transit et l’évacuation des selles.

Qu’est-ce que la constipation ?

La constipation se manifeste par :

  • une fréquence de selles inférieure à trois par semaine ;
  • des difficultés à évacuer les selles et un transit intestinal plus lent que d’habitude ;
  • des selles dures et légères (moins de 50 grammes par jour) ;
  • une sensation d’inconfort au niveau de la ceinture abdominale (crampes, ballonnements…).

A noter : la fréquence des selles est un critère à nuancer. En effet, elle varie beaucoup en fonction des personnes. Certaines évacuent peu de selles par semaine sans être constipées, et d’autres vont aux toilettes plus de trois fois par jour.

D’autre part, la constipation peut être provisoire (voyage à l’étranger, grossesse…). A l’inverse, lorsqu’elle s’inscrit dans la durée (entre 6 mois et 1 an), on parle de constipation chronique.

Les symptômes

La constipation de transit se manifeste par des selles rares et dures, moins de trois fois par semaine.

Et la constipation terminale se caractérise, quant à elle, par une sensation de défécation difficile. En effet, elle requiert des efforts de poussées à la fois importants et constants.

Mais dans les deux cas, on observe chez le sujet atteint de constipation, des ballonnements, douleurs au ventre, malaises intestinaux, et éventuellement des gaz et pertes d’appétit.

Enfin, les efforts de poussées lors de la défécation peuvent entraîner des saignements.

Les causes

La constipation peut résulter de diverses causes :

  • une maladie (colopathie fonctionnelle, hypothyroïdie…) ;
  • une carence en fibres dans l’alimentation ;
  • un manque de mouvements intestinaux suite à un alitement ou sédentarité ;
  • le stress, l’anxiété… ;
  • la prise de médicaments (analgésiques, neuroleptiques, antidépresseurs, diurétiques…) ;
  • un manque d’hydratation ;
  • un péristaltisme, ou contraction des intestins. Dans le cas présent, la constipation est dite fonctionnelle ;
  • des allergies ou intolérances alimentaires (lactose…) ;
  • le fait de se retenir d’aller aux toilettes. Lorsque les selles stagnent trop longtemps dans le côlon, elles se révèlent ensuite plus difficiles à évacuer ;
  • une obstruction intestinale. Dans ce cas, le transit intestinal s’avère bloqué. Des vomissements accompagnent souvent cette occlusion. Consultez en urgence.

Les remèdes immédiats : les laxatifs naturels

La rhubarbe

La rhubarbe accélère le transit intestinal. En cas de constipation occasionnelle, consommez-en sous forme d’infusion. Faites bouillir 200 ml d’eau. Puis, ajoutez 1,5 g de racines séchées de rhubarbe concassées. Vous en trouverez en pharmacie. Ensuite, laissez macérer pendant plus de dix minutes. Et buvez la boisson avant d’aller vous coucher.

A noter : la tisane de rhubarbe est déconseillée chez l’enfant de moins de dix ans et chez la femme enceinte.

Le séné

Cette plante possède également des propriétés laxatives et facilite la défécation. Consommez le séné sous forme de tisane. Portez 200 ml d’eau à ébullition. Ajoutez ensuite 2 g de fruits de séné. Dix minutes plus tard, buvez la boisson, filtrée ou non. Dix heures après l’avoir bue, vous constaterez les premiers effets.

Attention, le séné ne doit pas être consommé par l’enfant. Et son traitement n’excèdera pas dix jours. Pour écarter tout risque d’allergies, vous pouvez également faire appel à un phytothérapeute.

La bourdaine

Cette plante des forêts humides favorise l’arrivée des selles dans le côlon ainsi que leur expulsion.

Ajoutez simplement 5 g de bourdaine dans 200 ml d’eau. Puis, portez à ébullition et mélangez pendant dix minutes environ. Après avoir laissé reposer deux heures, buvez avant le repas.

A savoir : la bourdaine est déconseillée chez l’enfant et le traitement ne doit pas dépasser dix jours. Pour prévenir tout risque d’allergies, demandez conseil à un professionnel des plantes.

Le pruneau

Manger des pruneaux fait partie des remèdes naturels les plus efficaces. Consommez-en sous différentes formes afin de lutter contre la constipation (confiture, jus…).

L’aloe vera

Le gel d’aloe vera se révèle bénéfique contre la constipation. Buvez-en un peu pour stimuler votre système digestif.

Le massage

Massez-vous le ventre au niveau du nombril, en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre pendant 30 secondes environ.

Laxatif lubrifiant

Ces laxatifs associent lanoline et vaseline. Ils lubrifient et ramollissent les selles. Il s’agit d’un remède dont le délai d’action est rapide (8 heures maximum).

A noter : la prise de laxatif lubrifiant est plutôt conseillée le soir. Mais, il n’est pas recommandé de s’allonger dans les deux heures qui suivent la prise.

Laxatif stimulant

Ces laxatifs sont aussi très utilisés car ils se révèlent efficaces en moins de dix heures. Ils agissent directement sur la muqueuse intestinale et accélèrent le transit.

Cependant, leur prise doit rester occasionnelle, et interviendra seulement en dernier recours. En effet, les laxatifs stimulants présentent de nombreux effets secondaires tels que douleurs abdominales ou diarrhée.

Demandez conseil à votre pharmacien avant de prendre un laxatif stimulant, en précisant votre traitement habituel.

Suppositoires et microlavements

Les laxatifs locaux sont les plus rapides en termes d’efficacité pour lutter contre la constipation. Les suppositoires et microlavements à base de gels de glycérol s’introduisent par voie rectale. Ils facilitent ensuite la défécation sous une heure maximum.

Cependant, ce type de remède doit être utilisé de manière ponctuelle afin de ne pas modifier le reflexe d’expulsion des selles.

 

Constipation : les remèdes immédiats
4.5 (89.09%) 22 vote[s]