Sécheresse intime : les traitements naturels

sécheresse intime

La sécheresse intime ou vaginale concerne des millions de femmes dans le monde entier. Pourtant, cela reste un sujet encore tabou. Source d’inconfort, ce mal peut également représenter un frein à une sexualité épanouie. Pour ne plus souffrir d’irritations et de démangeaisons au niveau du vagin à cause d’une sécheresse intime, il existe des traitements naturels. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce mal répandu : définition, causes et facteurs, symptômes. Et suivez nos conseils pour lutter contre le manque d’hydratation du vagin : bons gestes à appliquer, remèdes, cures et traitements naturels, les aliments à privilégier… Toutes nos solutions pour rééquilibrer sa flore vaginale.

Sécheresse intime : qu’est-ce que c’est ?

La sécheresse intime, appelée aussi sécheresse vaginale, se manifeste par la perturbation de l’équilibre de la flore vaginale. Elle est causée par une modification de la glaire cervicale. En outre, la sécheresse intime est un manque de lubrification du vagin. Les femmes qui en souffrent ont alors des irritations, démangeaisons et brûlures.

D’autre part, la sécheresse intime peut toucher les femmes à toutes les périodes de leur vie. Cependant, elle survient le plus souvent chez la femme ménopausée. Désagréable, la sécheresse vaginale peut également représenter un élément perturbateur de l’activité sexuelle. Quoique répandu, ce mal se révèle généralement tabou.

Les causes

La sécheresse intime est un problème récurrent chez la femme. Malgré cela, il s’avère difficile d’en déterminer précisément la cause. Généralement, on évoque des causes hormonales  (ménopause, grossesse) et une variation du cycle menstruel. Notez qu’une sécheresse intime peut aussi apparaître chez la femme allaitante.

Il y a également des facteurs psychologiques comme le stress qui jouent un rôle important dans l’apparition de sécheresse vaginale. Citons aussi les infections vaginales, les traitements médicaux (antihistaminiques, antidépresseurs…), le tabac, l’alcool comme possibles facteurs favorisants.

Enfin, une toilette intime inadaptée (utilisation de mauvais produits, trop agressifs) peut également influer. Et l’utilisation de tampons ou de préservatifs peuvent aussi provoquer ou aggraver une sécheresse vaginale.

Les symptômes

Une sécheresse intime se manifeste par les signes suivants :

  • sensation d’irritation au niveau du vagin ;
  • des douleurs localisées au niveau du vagin ;
  • des rougeurs au niveau des organes génitaux externes ;
  • démangeaison ;
  • sensation de brûlure ;
  • douleur pendant les rapports sexuels (dyspareunies) ;
  • baisse de la libido ;
  • brûlure lors des mictions ;
  • légers saignements après les rapports sexuels ;
  • infections urinaires ;
  • infections vaginales comme la vaginite.

A savoir : une sécheresse vaginale non soignée peut engendrer des symptômes aggravants tels que des douleurs plus intenses pendant les rapports sexuels et des infections à répétition au niveau du vagin. A cela s’ajoute également le poids psychologique que ce mal provoque en affectant les relations avec le partenaire.

Les traitements naturels de la sécheresse intime

Les bons gestes à adopter

Au quotidien, il est important d’adopter les bons gestes afin de combattre la sécheresse vaginale. Parmi eux :

  • éviter de porter des vêtements trop serrés, et privilégiez les matières naturelles au synthétique (le coton, par exemple) ;
  • limiter le nombre de douche vaginale qui déséquilibre la flore vaginale ;
  • ne pas utiliser de produits parfumés ;
  • préférer les produits au pH neutre.

Favoriser la lubrification naturelle

Pour lutter contre la sécheresse intime, il est préconisé de ne pas négliger les préliminaires lors des rapports sexuels. En effet, cela favorise la lubrification naturelle. Avec les années, il faut davantage de temps à la muqueuse vaginale pour se lubrifier. Il se révèle donc important de multiplier les caresses, baisers…

A noter : un lubrifiant vaginal peut également être utilisé lors des rapports sexuels pour faciliter la pénétration.

Pratiquer une activité sexuelle régulière

La pratique sexuelle possède des bienfaits sur l’hydratation du vagin. Une activité sexuelle de l’ordre de deux rapports par semaine est préconisée pour maintenir une bonne lubrification vaginale.

Arrêter de fumer

Le tabac fait partie des facteurs favorisants. En effet, la fumée de cigarette contient du monoxyde de carbone qui contracte les petits vaisseaux. Par conséquent, le vagin se retrouve moins bien irrigué.

Arrêter certains médicaments

Certains médicaments possèdent des effets indésirables pouvant assécher le vagin. Lisez attentivement la notice du traitement, et faites le bilan des remèdes que vous prenez.

Cure de compléments alimentaires

Il existe sur le marché des compléments alimentaires pour la sécheresse intime. Ces produits naturels possèdent de l’huile de bourrache, d’onagre, de germe de blé et/ou de l’huile de poisson. En outre, tous les compléments alimentaires contiennent des acides gras (oméga-6, oméga-3) favorisant l’hydratation au niveau des muqueuses.

Ces compléments alimentaires ont également une action anti-inflammatoire, ce qui apaise les irritations au niveau des muqueuses. Il n’y a aucune contre-indication. Toutes les femmes peuvent y recourir.

Le produit se présente sous forme de capsules. Il suffit d’en avaler entre 2 et 4 par jour, suivant le traitement (matin et soir pendant 3 mois).

Soigner sa toilette intime

Une hygiène intime trop agressive ou l’utilisation de mauvais produits peuvent aggraver des problèmes de sécheresse intime, surtout chez les femmes jeunes.

Mieux vaut privilégier une toilette avec un gel nettoyant surgras afin de bien hydrater le vagin. Le pH du produit doit également être physiologique, donc acide (autour de 5).

L’huile essentielle de sauge

Cette HE est très utilisée en aromathérapie pour lutter contre la sécheresse vaginale. Mélangez une goutte d’huile essentielle de sauge avec de l’huile végétale. Puis, appliquez matin et soir dans la zone basse du ventre. Le traitement dure 20 jours.

Attention, cette HE possède de nombreuses contre-indications. Elle est notamment déconseillée chez la femme enceinte et allaitante. Demandez conseil à un spécialiste.

Adopter une alimentation saine

L’alimentation joue également un rôle dans la survenue d’une sécheresse intime. Il s’avère donc important de prendre des repas équilibrés. Privilégiez les légumes verts, les poissons gras ainsi que les huiles végétales (huile de lin, huile d’olive, huile de noix…).

Une cure de probiotiques

Sur le marché, il existe des probiotiques spécifiques à la flore vaginale. En cas de sécheresse vaginale, faites une cure de probiotiques.

Les fleurs de Bach

Le stress et les émotions en général représentent un facteur aggravant de la sécheresse intime. Vous pouvez donc recourir aux fleurs de Bach pour prévenir le risque de sécheresse vaginale.

Plus de traitements naturels :