Ferritine élevée : les traitements naturels

ferritine élevée

Appelée aussi hémochromatose, la ferritine élevée se manifeste par un excès de fer dans le sang. Souvent caractérisé par une fatigue intense, ce mal peut avoir des répercussions dans la vie de tous les jours. Cependant, les symptômes qui accompagnent un taux de ferritine élevé sont réversibles. Grâce à une saignée régulière, les sujets atteints d’hémochromatose peuvent venir à bout de cette hyperferritinémie. Mais au-delà du prélèvement sanguin, il existe des remèdes et solutions naturels pour faire baisser son taux de fer dans l’organisme. Découvrez toutes les astuces : alimentation, bon gestes à adopter, recours aux plantes… Tout ce qu’il faut savoir sur les effets d’une ferritine élevée et en venir à bout.

Ferritine élevée : qu’est-ce que c’est ?

Il convient d’abord de définir ce qu’est la ferritine. Il s’agit d’une protéine de stockage du fer. On en trouve en grande quantité dans le foie et les cellules des globules blancs. La ferritine régule l’absorption intestinale du fer. Et d’un point de vue sanguin, la protéine est présente de façon transitoire.

Le taux de ferritine peut être élevé (hyperferritinémie) ou bas (hypoferritinémie). En outre, une ferritine elévée, appelée aussi hémochromatose se révèle généralement le signe d’un excès de fer dans l’organisme. Mais d’autres causes sont parfois à l’origine d’une hyperferritinémie (tumeur, polyarthrite, hépatite…).

L’évaluation du taux de ferritine s’effectue par prélèvement sanguin généralement au niveau du pli du coude.

Notez que le taux normal de ferritine dans l’organisme se situe entre 18 et 270 ng/ml (nanogrammes par millilitre) chez l’homme. Et il est compris entre 18 et 160 ng/ml chez la femme. Le taux de fer se révèle plus faible chez les personnes de sexe féminin en raison des variations du cycle menstruel (grossesse, ménopause) et de l’allaitement. Enfin, sachez que le taux de fer est élevé chez le nourrisson pour ensuite diminuer pendant l’enfance (entre 7 et 140 ng/ml).

Les causes

Plusieurs causes possibles peuvent expliquer la survenue d’une ferritine élevée :

  • une hémocromatose (fer en excédent dans l’organisme) primitive ou secondaire. Celle-ci peut être liée à des transfusions répétées ou à un traitement par du fer ;
  • une tumeur du foie, du poumon, du pancréas, du rein ou du sein ;
  • une homéopathie (Hodgkin, leucémies aiguës) ;
  • un syndrome infectieux ;
  • une hépatite virale ou autres hépatites aiguës. Ces maladies détruisent les cellules (cytolyse) ;
  • un syndrome inflammatoire (polyarthrite) ;
  • une anémie hémolytique ou sidéroblastique, ou thallasémie bêta majeure.

A savoir : il s’agit de la maladie génétique héréditaire la plus répandue. En France, une personne sur 300 est concernée par l’hémochromatose. Sans compter les nombreux malades qui s’ignorent.

Les symptômes

Plusieurs signent annoncent une ferritine élevée :

  • une fatigue inexpliquée et qui peut être de grande intensité. On parle alors d’asthénie ;
  • des troubles sexuels avec baisse de la libido ;
  • une coloration anormale de la peau (aspect basané). Il s’agit alors d’une mélanodermie ;
  • des douleurs articulaires (formes d’arthrite) avec généralement une poignée de main douloureuse ;
  • une atteinte hépatique : cirrhose, carcinome, hépatomégalie… ;
  • des douleurs à droite et en haut de l’abdomen ;
  • une atteinte cardiaque telle que des troubles du rythme ou une insuffisance ventriculaire gauche ;
  • des atteintes endocriniennes (diabète, hypothyroïdie, hypogonadisme).

A noter : l’ensemble de ces symptômes n’est perceptible qu’en cas de ferritine très élevée. D’autre part, les symptômes sont similaires à ceux d’autres pathologies (ex. : hépatite C). Par conséquent, cela peut retarder la pose d’un diagnostic précis. A terme, un excès de ferritine dans le sang représente un véritable risque pour la santé : endommagement du foie (cirrhose, cancer), atteinte des articulations, diabète, insuffisance cardiaque.

Les traitements naturels

Le seul traitement de référence est la saignée. Il s’agit d’un prélèvement de sang. Cependant, il existe des remèdes naturels pour faire diminuer de moitié le taux de ferritine.

Un régime alimentaire spécial hémochromatose

L’objectif de ce régime alimentaire spécifique consiste à réduire l’apport de fer alimentaire et son absorption. Il faut donc mettre l’accent sur les fibres alimentaires et les protéines végétales.

D’autre part, il convient de :

  • privilégier les sources de fer non héminique ;
  • manger beaucoup de légumineuses et de haricots ;
  • préférer le pain de blé entier plutôt que le pain blanc ;
  • consommer du thé vert pendant les repas, ou du café à défaut ;
  • réduire sa consommation de viande rouge ;
  • limiter sa consommation de crustacés et coquillages ;
  • en collation, mangez des fruits secs (amandes, noisettes…) et des graines ;
  • manger des plantes riches en tanins (pin, vigne, aubépine, sainfoin, lotier) ;
  • éviter certaines espèces de poisson riches en fer comme le thon ou le maquereau ;
  • limiter sa consommation d’alcool ;
  • éviter les suppléments en vitamines ainsi que les compléments alimentaires qui contiennent du fer.

Utiliser des ustensiles de cuisine adéquats

En cas de ferritine élevée, mieux vaut cuisiner les repas avec des ustensiles en matière naturelle (bois, verre, céramique) plutôt qu’en fonte ou en acier inoxydable qui ajoutent du fer aux préparations.

Faire de l’exercice régulièrement

Une pratique sportive régulière permet de faire baisser son taux de fer dans le sang. Vous pouvez commencer par marcher au moins trente minutes par jour. Et la musculation fait aussi partie des sports qui contribuent à faire diminuer la ferritine dans le sang.

Progressivement, augmentez l’intensité et la durée des exercices physiques. Plus la pratique du sport est intense, et plus les chances de réduire son taux de fer s’avèrent nombreuses.

Les plantes

Si vous souffrez d’hémochromatose, consultez un herboriste. Ce spécialiste des plantes vous délivrera un remède naturel chinois connu sous le nom de Xiao Yao. Il s’agit d’un composé de racine de plubevre, de racine d’angélique, de rhyzome d’atractylodes, de racine de pivoine blanche, d’un champignon, de racine de réglisse, de menthe en fleurs.

En outre, cette solution naturelle permet de faire circuler le foie et de tonifier à la fois le sang et la rate.

Plus de traitements naturels :

Ferritine élevée : les traitements naturels
4.3 (85.14%) 35 votes