Comment avoir confiance en soi : les 3 étapes clés

avoir-confiance-en-soi-etapes-cles

La réussite professionnelle, l’intégration sociale, l’épanouissement personnel et même le bonheur dépendent en grande partie d’un facteur commun : la confiance en soi. Cette foi en ses capacités, cette assurance que l’on a de ses compétences se traduisent en une force qui nous aide à atteindre nos objectifs plus facilement et à mieux nous connaître. Mais voilà, la confiance en soi n’est pas innée. Bien qu’elle s’acquière principalement pendant l’enfance, il faut un véritable travail personnel pour l’avoir et savoir l’utiliser. Voici trois étapes pratiques pour cultiver et renforcer la confiance en soi.

Prenez conscience de votre potentiel

Le manque, voire l’absence de confiance en soi, nous pousse souvent à croire que l’on ne vaut rien, que l’on ne peut rien réaliser. Cela résulte d’échecs trop successifs. Dans certains cas, l’individu peut avoir pris l’habitude de se faire rabaisser. Ces pensées négatives que l’on se fait de soi-même entravent la confiance en soi. Elles ont pourtant tendance à s’ancrer lorsque nous les cultivons au fil du temps. La première étape de la prise de confiance en soi consiste donc à éliminer toute pensée négative vis-à-vis de soi. Cette démarche vise à vous aider à prendre conscience de vos capacités et de votre potentiel. Pour cela, au lieu de citer vos défauts, il est conseillé de vous orienter vers vos qualités. Mettez en avant vos talents plutôt que de vous focaliser sur vos lacunes. Valorisez vos réussites au lieu de ruminer sur vos échecs. D’une manière assez simple, voyez le verre à moitié plein et non à moitié vide et cultivez l’optimisme. Il s’agit de la toute première étape vers la réussite. En effet, vous prendrez conscience de votre potentiel des choses que vous pouvez réellement réaliser.

Osez agir et prenez-en l’habitude

On hésite souvent à passer à l’action par peur des risques et des échecs. Cette peur est encore plus importante lorsqu’on a subi de nombreux échecs par le passé. L’inaction cultive pourtant le manque de confiance en soi. Prenez donc le courage d’agir et de passer à l’acte même si cela peut paraître particulièrement difficile. À titre d’exemple, si vous êtes très timide, l’action consistera à oser côtoyer les autres. Abordez les inconnus, allez à l’affut des échanges et des conversations. Cela impliquera la prise des prises de risques et des échecs. Il ne faudra pas, pour autant, vous décourager au risque de faire un bond en arrière. Évitez également de trop étudier les conséquences de vos actes avant même de passer à l’action. Cela peut miner votre motivation. Le travail de la confiance en soi nécessite du courage et des prises de risques. Sachez également que l’habitude sera un de vos alliés. L’action fera partie de vos habitudes au fur et à mesure que vous agissez régulièrement au lieu de passer du temps à ruminer sur les évènements qui se sont, ou non, déroulés.

Soyez patient : la confiance en soi demande du temps

La confiance en soi n’apparait pas un jour au lendemain chez un individu. Il vous faudra du temps et beaucoup d’effort pour devenir une personne sûre d’elle. Ainsi, munissez-vous de patience tout au long du processus. Ne vous mettez pas trop de pression. Cela risque de vous décourager au premier échec. Il faut savoir que chaque individu évolue à son rythme. Certains prendront confiance en eux plus rapidement que d’autres. Trouvez donc votre rythme et évoluez progressivement. Le plus important est de continuer à cultiver la confiance en soi même si vous êtes face à des obstacles et des échecs.