Traitements naturels des oxyures

Traitements naturels des oxyures

Fréquent chez l’enfant, l’oxyurose provoque de vives démangeaisons au niveau de l’anus. En cause, des vers parasitaires présents dans l’intestin. Les oxyures provoquent alors un certain nombre de symptômes. En parallèle à un traitement antiparasitaire, il existe des vermifuges naturels. Découvrez toutes les solutions pour venir à bout des oxyures. Et suivez nos conseils pour prévenir le risque de récidive.

Oxyures : qu’est-ce que c’est ?

L’oxyurose désigne une infection parasitaire intestinale se caractérisant par un prurit anal. On observe généralement les oxyures chez l’enfant et son entourage familial. Il s’agit d’un vers intestinal fréquent en France.

Les parasites adultes vivent dans l’intestin et chaque femelle pond en moyenne 10 000 œufs vers l’anus. Ils sont alors éliminés dans les selles et résistent jusqu’à deux semaines dans le milieu extérieur (sous-vêtements, draps…).

Les causes

Le parasite responsable de l’infection se nomme enterobius vermicularis. Il contamine l’homme par ingestion d’œufs par voie alimentaire. Les œufs ingérés libèrent dans l’estomac des larves. Celles-ci migrent ensuite vers l’intestin et deviennent des parasites adultes en trente jours.

On constate une contamination au sein d’une famille. Cela s’explique par le portage des doigts souillés à la bouche. Il y a également un risque d’auto-infestation par grattage de l’anus.

Les symptômes

Certains signes sont caractéristiques d’une infection :

  • les démangeaisons. Il s’agit du symptôme typique des oxyures. Généralement, le prurit anal survient le soir ou la nuit ;
  • d’autre part, des douleurs abdominales ainsi que des diarrhées peuvent survenir ;
  • les sujets atteints deviennent irritables et sont victimes d’insomnies ou de cauchemars ;
  • chez l’enfant, une onychophagie (se ronger les ongles) peut être le signe d’une oxyurose ;
  • et parfois des convulsions apparaissent chez les jeunes sujets ;
  • chez la fillette, une infection de la vulve et du vagin est possible. Cela s’accompagne alors de difficultés à la miction et d’incontinence ;
  • et chez la femme, des pertes vaginales peuvent survenir, ainsi qu’une vaginite ou une salpingite. Il s’agit d’une inflammation des trompes utérines ;
  • enfin, dans les cas les plus graves, l’oxyurose entraîne une perte de poids conséquente, et déclenchera une appendicite.

Notez que le médecin constatera des lésions d’eczéma au niveau de l’anus liées au grattage. Et en cas de contamination, vous observerez aussi des petits vers blancs mobiles dans les selles, sur l’anus, sur les sous-vêtements, dans les draps…

Les traitements naturels des oxyures

Un traitement parasitaire adapté au sujet est préconisé en cas de contamination. L’entourage sera également traité par médicament. Mais au-delà des vermifuges, il y a des bons gestes à adopter afin d’éliminer les vers et éviter toute récidive (fréquente).

Les bons gestes à adopter

Nettoyez les draps, les couvertures ainsi que les vêtements et sous-vêtements. Tout le linge doit être lavé à une température égale ou supérieure à 60 °. Cela concerne aussi bien le sujet infesté que l’entourage familial. Pensez aussi à nettoyer les jouets le cas échéant. Et lavez également les sols des chambres pour éviter toute contamination. Enfin, la nuit, préférez un pyjama fermé pour éviter le contact direct des doigts sur l’anus pendant le grattage nocturne.

Prévention

Il y a également des gestes préventifs à adopter pour éviter les oxyures. Cela passe d’abord par une hygiène correcte des mains. Lavez-les soigneusement après chaque selle et avant chaque repas. Brossez et coupez court les ongles des enfants pour prévenir tout risque d’auto-infestation.

Traitement homéopathique

L’homéopathie se révèle un moyen naturel pour venir à bout des oxyures. Prenez 3 granules de Cina 9 CH chaque soir pendant un à deux mois.

Le céleri

Infusez des feuilles de céleri pendant une dizaine de minutes. Puis, filtrez. Prenez ensuite une tasse trois fois par jour après chaque repas, pendant quelques jours. Respectez un intervalle de deux à trois semaines après chaque cure.

La phytothérapie

Le recours aux plantes peut avoir un effet bénéfique contre les oxyures : curcuma, fenugrec, cannelle, sarriette des montagnes, gingembre, girofle, grenade, ail, thym…

Ces remèdes naturels s’utilisent seuls ou en association. Ce complément qui réunit toutes les plantes se nomme Oxoplex. Il existe aussi en version pour les enfants.

Complément alimentaire

Au traitement parasitaire, il convient d’associer la prise d’un complément alimentaire afin de restaurer la muqueuse intestinale. Ainsi, vous pouvez utiliser la plante Boswellia serrata. Prenez 1,5 g d’extrait quotidien pendant au moins six semaines.

Les huiles essentielles

 

L’aromathérapie peut être une solution efficace pour lutter contre l’oxyurose. Dans un flacon, mélangez de l’huile essentielle de camomille romaine (40 gouttes), de l’huile essentielle de tea tree (30 gouttes), de l’huile essentielle de thym à linalol (30 gouttes) et deux cuillères à café d’huile végétale alimentaire.

Ingérez cette solution trois fois par jour avant les repas, pendant dix jours. Vous pouvez y ajouter un peu de sucre ou de miel pour améliorer le goût. Et pour un résultat optimal, appliquez dans le même temps 8 gouttes sur le bas du ventre, deux fois par jour pendant dix jours.

A noter : cette synergie est adaptée aux enfants dès 3 ans. En revanche, elle se révèle contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez les personnes épileptiques. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin généraliste.

Les probiotiques

Ajoutez des probiotiques à votre alimentation. Il peut s’agir de yaourt nature ou de compléments alimentaires aux probiotiques. Ils permettent de stimuler les bactéries saines dans le système digestif. Cela créé alors un environnement moins favorable aux oxyures.

Le vinaigre de cidre de pomme

Ce produit naturel représente un puissant remède de grand-mère. Buvez quelques cuillères à café de vinaigre de cidre de pomme mélangées dans de l’eau quotidiennement. Cela permet de créer un environnement inhospitalier aux oxyures.

L’ail

Consommez de l’ail pour éliminer les vers intestinaux. Ajoutez-en aux aliments ou prenez un complément alimentaire à l’ail (gélules) plusieurs fois par jour pendant plusieurs semaines. Attendez que les symptômes aient disparu avant de cesser ce traitement naturel.

A noter : vous pouvez tout à fait écraser de l’ail (deux gousses) et ajouter du miel.

Réduire sa consommation de sucre

Les oxyures aiment le sucre. Par conséquent, il est vivement conseillé de réduire sa consommation. Limitez au maximum les aliments qui contiennent de l’amidon ou du sucre car les oxyures s’en nourrissent.

Extrait de graines de pamplemousse

Pour traiter une infestation d’oxyures, prenez de l’extrait de graines de pamplemousse. Vous en trouverez facilement dans les magasins spécialisés.

Ce produit naturel semble un très bon parasitaire. Sous forme de comprimé, prenez-en trois fois par jour. Et sous forme liquide, prenez 10 gouttes mélangées à un verre d’eau (trois fois par jour).

Traitements naturels des oxyures
4 (80%) 10 vote[s]