L’impact du sans alcool sur la santé

Sante Boisson Sans Alcool

La promesse des alcools sans alcool est de retrouver les saveurs de ces boissons, vins, bières, whisky, vodka, etc. dans leurs versions traditionnelles mais sans les méfaits de l’alcool sur la santé. Qu’en est-il vraiment, dans la mesure où toutes ces boissons dites sans alcool en possèdent en réalité un taux très faible ?

La teneur en alcool des vins et bières dits sans alcool

Le pourcentage réel présent dans les vins sans alcool selon sans-alcool.fr oscille entre 0,1 et 0,5 % tandis que les bières sans alcool doivent avoir un titre alcoolique égal ou inférieur à 1,2°. En revanche on trouve d’autres boissons réellement sans alcool comme le gin, le whisky ou la vodka par exemple.

Il est quand même important de préciser que la quantité d’alcool contenue dans les bières et vins sans alcool est si petite qu’elle est presque instantanément transformée dans le corps, et ne rend donc pas ivre tant que ces boissons sont consommées avec modération.

Les boissons sans alcool peuvent donc être une bonne alternative pour les personnes souhaitant diminuer leur consommation d’alcool sans se priver du plaisir gustatif et du côté convivial de ces boissons dans leur version traditionnelle.

Par ailleurs certaines de ces boissons peuvent avoir des bienfaits pour l’organisme.

Les bienfaits du sans alcool sur la santé

La bière sans alcool

Moins calorique que la bière alcoolisée, 26 calories pour une bière sans alcool contre 37 calories pour une bière standard (4-5° d'alcool), la bière sans alcool est composée d’ingrédients naturels, céréales, herbes fermentés et de 95% d’eau. La bière sans alcool est donc très hydratante.

La bière sans alcool est également riche en antioxydants qui ralentissent le vieillissement de la peau et préviennent certaines maladies du système circulatoire. Cette boisson diminue le risque de crise cardiaque grâce à ses effets vasodilatateurs sur les artères et à ses composés phénoliques. Enfin, la bière protègerait aussi du diabète de type 2 et aurait des vertus antidouleur.

Malgré ces vertus, il est nécessaire de rappeler que la bière, même sans alcool doit être consommée sans excès.

Le vin sans alcool

Selon une étude américaine, le vin rouge sans alcool permettrait, comme la bière, de limiter le risque de maladie cardiovasculaire. Par ailleurs, le vin rouge sans alcool est aussi riche en polyphénols que sa version alcoolisée. Or cet anti-oxydant atténue la pression sanguine et prévient les maladies cancéreuses, inflammatoires ou neurodégénératives. Les polyphénols ont également des bienfaits sur l’hypertension et son action anti-âge qui ralentit le vieillissement des cellules.

Par ailleurs, le vin sans alcool est en moyenne 3 fois moins calorique que le vin alcoolisé, entre 15 à 30 calories pour les vins blancs, rouges et rosés sans alcool contre 70 à 80 calories pour leurs versions alcoolisée.

Enfin, le vin sans alcool est très pauvre en sulfites grâce aux techniques de désalcoolisation utilisées par les producteurs. Or on le sait aujourd’hui, si les sulfites, additifs de vinification, participent entre autres à donner du goût à la boisson, ils sont aujourd’hui de plus en plus controversés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on trouve de plus en plus de vins sans sulfite proposés par les producteurs biodynamiques ou positionnés dans l’agriculture biologique.

Côté calorie, les gins sans alcool sont également allégés en sucre, 4 calories pour 5 cl pour le Ceder’s Crisp de Pernod Ricard par exemple, tout comme les whiskys sans alcool qui sont sans sucres et très pauvres en calories (1 calorie pour 100 grammes).

Les boissons traditionnellement alcoolisées dans leur version sans alcool permettent donc de prendre soin de sa santé en diminuant drastiquement sa consommation d’alcool tout en profitant du goût et des vertus de ces boissons sur la santé et l’organisme. Par ailleurs, moins caloriques, elles permettent aussi de prendre soin de sa ligne.