Côte fêlée : les traitements naturels

traitement naturel cote felee

Une côte fêlée est un problème de santé sans gravité. Cependant, il convient de se soigner pour soulager la douleur car la fêlure d’une côte peut être aussi douloureuse qu’une fracture, surtout en cas de toux. En complément des médicaments, découvrez toutes les solutions naturelles et les bons gestes à adopter pour guérir plus vite et de manière efficace.

Qu’est-ce qu’une côte fêlée ?

Fréquente, la côte fêlée se diagnostique grâce à une simple radio de la cage thoracique. Il s’agit d’une blessure sans gravité, mais qui provoque néanmoins des douleurs parfois intenses. Celles-ci peuvent durer plusieurs mois.

Le seul traitement qui existe pour soigner une fêlure de côte consiste en des antidouleurs et parfois des myorelaxants (réducteurs de la tonicité du muscle). Et pour se rétablir plus vite, il y a des solutions naturelles à adopter (repos, posture,  exercice de respiration…).

Les symptômes

Le principal symptôme d’une côte fêlée, c’est la douleur soudaine et intense ressentie au niveau de la côte concernée. Même si la côte n’est pas cassée, la fêlure peut représenter une gêne pour accomplir les gestes de la vie quotidienne.

La douleur a tendance à se réveiller au moindre mouvement. Et elle s’intensifie lorsque vous toussez, éternuez ou prenez une inspiration plus profonde. Par conséquent, la respiration devient plus courte et une gêne respiratoire survient. Cela peut être un véritable problème pour les personnes en insuffisance respiratoire ou souffrant d’une autre maladie respiratoire. En effet, cela peut entrainer des complications comme une détresse respiratoire.

Les causes

La fêlure d’une côte peut trouver son origine dans une chute ou un choc suite à un accident (de voiture, par exemple). Une côte fêlée peut aussi être due à la pratique d’un sport assez extrême (sport automobile, sport de combat, ski…).

Néanmoins, notez qu’une côte fêlée peut apparaitre plus simplement, après des quintes de toux sévères et prolongées, par exemple. Cela arrive notamment aux personnes souffrant d’ostéoporose ou ayant une ossature fragile, ou si elles sont âgées.

Enfin, un effort trop violent comme le port d’une charge très lourde peut aussi provoquer une fêlure.

Les traitements naturels en cas de côte félée

Prévenir les fêlures des côtes avec un équipement adapté

Si vous pratiquez une activité sportive, échauffez-vous soigneusement et soyez prudent pour éviter le risque de côte fêlée.

Au besoin, vous pouvez tout à fait utiliser une protection pour les côtes. Par exemple, il existe des modèles de gilets protège-côtes dans le sport automobile. Et les skieurs trouveront aussi des blousons de ski renforcés pour protéger l’ossature costale.

Enserrement du thorax avec une bande : attention !

Autrefois, on recommandait d’enserrer le thorax avec une large bande. Dans les premiers temps, cela permettait de limiter la douleur lorsque le tronc bougeait.

Aujourd’hui, ce geste est plutôt déconseillé car une mauvaise respiration peut être à l’origine de complications.

Le froid

Déposez une poche de glace enveloppée dans un linge propre sur la zone affectée. Vous réduirez ainsi la douleur et le gonflement.

Ce geste doit être appliqué dès apparition de la douleur et pendant les 48 heures suivantes.

La chaleur humide

Au bout de 48 heures, vous pouvez avoir recours à la chaleur humide pour atténuer la douleur liée à une côte fêlée. Cela facilitera également la guérison.

Posez des compresses humides et chaudes sur la zone du corps concernée. Et si vous préférez, vous pouvez aussi prendre un bain chaud.

Le repos

Si possible, reposez-vous au maximum, surtout si votre respiration est devenue difficile. Détendez-vous et évitez à tout prix les efforts physiques.

En cas de profession manuelle, prenez quelques jours de congé. En effet, pendant votre convalescence, il convient de ne pas tirer, pousser ou lever des objets lourds.

Abstenez-vous aussi de pratiquer une activité sportive, sauf accord de votre médecin généraliste.

Contrôler sa respiration

Si vous avez besoin de tousser alors que vous souffrez d’une fêlure de côte, posez un oreiller sur la zone touchée. Cela permet de réduire la douleur ressentie.

D’autre part, il s’avère important de respirer profondément très souvent. Faites des exercices de respiration lorsque votre état vous le permettra. Inspirez lentement pendant trois secondes, retenez votre souffle pendant trois autres secondes et enfin, expirez pendant trois secondes. Répétez l’opération tous les jours pendant quelques minutes.

Arrêter de fumer

Pendant votre convalescence, bannissez les substances comme le tabac qui irritent les poumons et favorisent les infections.

Profitez de cet état de santé pour arrêter la cigarette.

Dormir le corps droit

Pour vous éviter des douleurs, mieux vaut dormir en maintenant votre corps droit. Ne changez pas de côté pendant votre sommeil car vous risqueriez de vous faire mal.

Tenez-vous comme si vous étiez dans un fauteuil de relaxation afin de limiter vos mouvements.

Se tenir normalement

Pendant votre guérison, efforcez-vous de vous tenir normalement. En effet, la compensation des douleurs costales peuvent mener à une douleur du dos.

L’homéopathie

Un traitement homéopathique permet d’accélérer la guérison. En usage traditionnel, vous pouvez avoir recours à Calcarea Phosphorica 5 CH pour améliorer la consolidation osseuse. Il y a aussi Arnica Montana 5 CH et Symphytum officinale 5 CH (3 granules 3 fois par jour).

La magnétothérapie

Le recours aux aimants pourrait diminuer la douleur liée à une fêlure de côte.

Vinaigre de cidre de pomme

Ce produit naturel apaise de nombreux maux dont celui des côtes fêlées ou fracturées. Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans un peu d’eau. Plongez-y un tissu propre et maintenez fermement contre vos côtes meurtries pendant environ un quart d’heure.

Le sel d’Epsom

Dans un bain tiède, déposez du sel d’Epsom. Ce remède naturel aide la guérison des côtes fêlées.

Vous en trouverez facilement en pharmacie ou en ligne. Et pour relaxez vos muscles, pensez aussi à ajouter à votre bain quelques gouttes d’huile de lavande.

Quand consulter un médecin ?

En cas de souffle court avec présence de douleurs thoraciques ou si vous crachez du sang, prenez rendez-vous avec un médecin en urgence. Certaines fêlures de côte sont en réalité une fracture déguisée. Dans ce cas, votre respiration devient difficile.

Il convient donc de consulter sans attendre pour éviter tout risque de complication. Le médecin vous fera effectuer une radio de la cage thoracique afin de poser le diagnostic.

Plus de traitements naturels :