Comment acheter des actions d’une entreprise ?

Acheter Action Entreprise

Vous avez envie d’investir ? Au-delà des placements habituels tels que le livret A ou l’assurance-vie, il existe des moyens de faire fructifier son épargne. Parmi eux, l’achat d’actions dans une entreprise. En quoi cela consiste-t-il ? Et est-ce un bon plan pour gagner de l’argent facilement ?

Découvrez les stratégies à mettre en place pour acheter des actions d’une entreprise. Et suivez nos conseils pour investir de cette manière. Enfin, nous vous dévoilons également les risques que cela entraîne ainsi que les coûts à prévoir.

Est-ce intéressant d’acheter des actions dans une entreprise ?

Pour un investisseur, acheter des actions d’une entreprise représente une manière de diversifier son épargne. Il s’agit d’un placement plus rémunérateur que les livrets réglementés. Cependant, il faut être patient car 5 ans minimum s’avèrent nécessaire pour faire fructifier son investissement.

Et acheter des actions présente également des risques. Avant de se lancer à l’assaut des marchés financiers, il vaut mieux comprendre tous les rouages de la bourse (fonctionnement, aléa…). Pour commencer, il est préférable d’être prudent en investissant une somme d’argent moindre. Gardez en tête que vous n’êtes jamais certain de retrouver l’intégralité de la somme investie.

Qui peut acheter des actions d’une entreprise ?

En principe, tout le monde peut acheter des actions dans une entreprise. Il existe deux marchés sur lesquels il est possible d’acquérir des titres cotés :

  • le marché primaire : une entreprise, introduite en bourse, propose pour la première fois des actions. Le prix d’émission est établi en accord avec les autorités en charge de la régulation du marché ;
  • le marché secondaire : l’échange d’actions s’effectue entre investisseurs à un prix qui fluctue suivant l’offre et la demande.

Sur le marché primaire, vous achetez des actions dites « neuves » tandis que le marché secondaire propose des actions d’ « occasion ». Même s’il faut distinguer ces deux marchés, ils sont toutefois étroitement liés. Les actions neuves du marché primaire deviendront à terme des actions d’occasion sur le marché secondaire. La valeur de ces actions est destinée à fluctuer en fonction de l’offre et de la demande.

D’autre part, l’investisseur peut acheter les actions d’une entreprise de différentes manières : en direct, via un PEA ou un compte-titres ou en passant par le placement collectif :

  • dans le cadre d’un achat direct, vous êtes le seul à décider et vous devez suivre l’actualité économique afin de déterminer quel est le meilleur moment pour vendre et acheter ;
  • et en cas de placement collectif, l’investissement s’effectue dans un fonds ou une SICAV. Vous détenez une part d’un portefeuille déjà composé d’actions de diverses entreprises. C’est un professionnel qui gère ce portefeuille.

Les deux stratégies pour acheter des actions d’une entreprise

Le capital d’une entreprise s’avère nécessaire pour son bon fonctionnement : achat des matières premières, paiement des employés et des fournisseurs, financement des machines…

Généralement, les grosses entreprises nationales ou internationales émettent des actions par le biais du marché financier. On dit alors qu’elles sont cotées en bourse. N’importe qui peut les acheter pour prendre part dans l’entreprise.

Vous tirerez des bénéfices de l’opération en revendant les actions à un prix plus élevé. Cependant, il y a d’autres moyens de gagner de l’argent :

  • la première technique consiste à acheter une valeur et à la revendre dès que le prix a évolué favorablement. Mais, il s’agit surtout d’un coup de poker puisque cette méthode relève davantage de la spéculation que de l’investissement ;
  • quant à la seconde solution, elle est d’acheter des actions dans une entreprise en investissant. Ainsi, les entreprises versent un dividende à chaque fin d’exercice comptable. Celui-ci survient généralement une fois par an. Le dividende représente la somme versée pour chaque action possédée. Cette stratégie est utilisée par Warren Buffet, investisseur le plus fortuné du monde.

Comment acheter des actions d’une entreprise ?

Pour acheter des actions dans une entreprise dans l’objectif d’en récupérer le dividende, il faut suivre les étapes suivantes.

Trouver la bonne entreprise

D’abord, avant d’acheter des actions dans une entreprise, il convient d’analyser les entreprises qui vous intéressent. Il ne suffit pas de sélectionner celles qui versent un dividende important.

Il est conseillé d’acheter des actions dans une entreprise saine : chiffre d’affaires régulier et croissant en se basant sur les 10 dernières années, business simple à comprendre… N’hésitez pas à consulter les comptes de l’entreprise. Vous les trouverez sur Internet, ils sont totalement gratuits.

Connaître  la valeur réelle de l’action

Pour acheter l’action à un bon prix, il faut attendre que le cours de l’action actuel atteigne votre prix d’achat. Pour cela, il est nécessaire de suivre plusieurs entreprises dans la durée en créant un tableau sur Excel, par exemple. Cela vous permettra de ne pas passer à côté d’une opportunité d’achat.

Réinvestir ou non ?

Réinvestir, cela signifie que vous avez effectué un bon placement. En partie, parce que vous avez misé sur une entreprise saine avec un business modèle qui existera toujours, même en cas d’effondrement du marché.

Lors de la perception de votre premier dividende, vous pouvez être payé en action ou en argent. Cela veut dire que vous avez le choix entre réinvestir, à condition que le prix proposé corresponde à la valeur réelle de l’entreprise, ou récupérer votre argent.

Combien ça coûte d’acheter des actions ?

L’achat d’actions a un coût, contrairement à la détention d’un livret A, par exemple, qui n’entraîne aucun frais.

Effectivement, il faut prévoir des frais de tenue de compte si vous détenez un compte-titres ou un PEA. Puisqu’il s’agit de conditions contractuelles, il est conseillé de comparer les offres entre elles.

Par ailleurs, chaque ordre de bourse s’accompagne de frais de courtage. Et si vous acheter des parts via un placement collectif, il faut également s’acquitter de droits d’entrée et de frais courants. Pour réussir votre projet d’épargne, pensez à prendre compte tous ces coûts annexes.

Enfin, en termes de fiscalité, sachez que les dividendes, au même titre que les plus-values réalisées lors de la vente d’une action sont imposables.