Le compte à terme : qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne ?

compte à terme

Le compte à terme peut représenter un placement intéressant et sûr. À condition que vous n’ayez pas besoin de votre épargne durant un certain temps. Sa rémunération dépendra de la durée du placement et du type de compte à terme choisi. Elle variera aussi en fonction de la banque, qui fixe également les conditions de dépôt. Le compte à terme présente des avantages notables mais aussi certaines limites.

Le compte à terme : une définition

Le principe du compte à terme est simple. Il s’agit en somme d’un prêt, consenti à une banque. Sa durée est fixée d’un commun accord. Ce qui signifie que, durant cette période, vous ne pouvez pas, en principe, retirer votre argent.

À l’issue du temps prévu, vous récupérez la somme prêtée, augmentée des intérêts. C’est le choix de leur taux qui détermine le type de compte à terme retenu. En effet, si vous optez pour un compte à terme à taux fixe, la rémunération, déterminée par les deux parties, peut être prévue, dans la mesure où ce taux s’appliquera durant tout le temps du prêt. Elle dépendra de la somme investie et de la durée du prêt. Plus celle-ci est longue, plus le rendement sera intéressant. C’est le cas avec cette banque : ici, le temps, pour vous, c’est vraiment de l’argent.

Si vous préférez le compte terme à taux progressif, la rémunération n’est pas fixe, mais augmente à des moments donnés. Dans ce cas, la progression est fixée à l’avance, dès la souscription du contrat. Il est aussi possible de choisir un taux fixe renouvelable.

Depuis 1990, la rémunération des comptes à terme est libre. Elle varie donc en fonction des banques. Elles sont notamment libres de calculer les taux d’intérêt selon deux méthodes principales, optant ainsi pour les taux d’intérêt simples ou composés.

Pour fixer les taux d’intérêt, elles se basent également sur certains indices, comme, notamment, le taux interbancaire pratiqué dans la zone euro. Pour trouver l’offre la plus intéressante, il convient donc de comparer les propositions faites par les divers établissements. Vous n’êtes pas obligé d’accepter les taux que les banques vous proposent; vous pouvez en négocier de plus avantageux.

Des avantages notables

En premier lieu, le compte à terme est un placement très sûr. En y plaçant votre épargne, vous ne courez aucun risque. En effet, vous êtes sûr de récupérer, au bout du terme fixé, la somme prêtée, à laquelle s’ajoutent les intérêts prévus.

Par ailleurs, l’épargnant peut déterminer, dans une certaine mesure, et en concertation avec la banque, le montant de son prêt et la durée de blocage. Il n’a pas non plus à se préoccuper d’éventuelles mensualités, puisque le dépôt se fait en une seule fois.

Cette épargne est bloquée, ce qui permet à la banque de réinjecter cet argent dans l’économie. En contrepartie, elle propose à l’épargnant des taux d’intérêt plus attractifs. En fait, le compte à terme représente un intéressant compromis entre des placements disponibles, comme le Livret A, et d’autres à très long terme, comme l’assurance-vie.

Pour accroître votre rémunération, il est également possible d’ouvrir plusieurs comptes à terme. Enfin, ces comptes à terme ne sont assortis d’aucun frais de gestion. C’est ainsi que vous ne paierez rien pour ouvrir ou fermer le compte arrivé à son terme. Une telle économie n’est pas à négliger.

Quelques limites

En premier lieu, les banques limitent généralement votre liberté de dépôt. La possibilité d’ouvrir un compte à terme est ainsi conditionnée par le versement d’une somme minimale, qui varie selon les banques et peut être assez élevée. De même, vous ne pouvez pas toujours choisir la durée de blocage, qui varie d’une banque à l’autre.

Ceci dit, le rendement d’un compte à terme n’a de réel intérêt que si vous pouvez immobiliser un capital assez important sur une période relativement longue.

Le fait que l’épargne est bloquée pourrait être considéré comme une autre limite. Mais il s’agit là du principe même du compte à terme. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir immobiliser votre épargne durant le temps prescrit, mieux vaut songer à un autre type de placement.

D’autant que si vous retirez votre argent avant le terme de la période prévue, la banque peut vous imposer des pénalités. Ce qui est logique, puisque vous ne respectez pas vos engagements et que la banque comptait sur ces liquidités.

Pour retirer votre argent de façon anticipée, il convient d’abord de prévenir la banque un certain temps avant l’opération prévue. L’établissement bancaire peut également appliquer un taux d’intérêt minoré.

Enfin, la fiscalité appliquée aux comptes à terme n’est pas vraiment avantageuse. En effet, les intérêts perçus s’ajoutent à l’ensemble de vos ressources et sont soumis, avec elles, à l’impôt sur le revenu. Ce qui n’exclut pas, en sus, le règlement des prélèvements sociaux. Seuls les ménages modestes peuvent choisir de payer un prélèvement forfaitaire.