Epargne en ligne : comment choisir le meilleur compte-titre

Epargne en ligne : comment choisir le meilleur compte-titre

Très appréciés des épargnants français, les compte-titres connaissent un franc succès ces dernières années. Accessibles à une large cible, ils permettent de toucher d’intéressantes plus-values ou des revenus réguliers grâce aux dividendes. Mais encore faut-il faire les bons choix. Ce guide se propose de vous y aider en apportant les réponses à vos différentes questions et en partageant avec vous les conseils d’experts sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un compte-titre ?

Un compte-titre est un support qui permet de vendre ou d’acheter des instruments financiers et d’investir dans les valeurs mobilières sur les bourses françaises, européennes et internationales. Il comporte deux éléments :

  • Un compte en espèces : il sert à acheter des titres ou d'autres produits financiers et à réceptionner les fonds issus des ventes ;
  • Un compte en actions : c’est le coeur du compte-titre. C’est lui qui rassemble l’ensemble des actions, ETF (fonds négociés en bourse), fonds d’investissement et coupons détenus par l’investisseur.

Le compte-titre est généralement préféré au Plan Épargne Action en raison de ses nombreux avantages. En effet, contrairement au PEA, l’argent déposé sur un compte-titre n’est pas bloqué. Il peut être retiré à tout moment.

De plus, il n’y a aucune limite quant aux marchés sur lesquels vous pouvez investir, aux encours, au solde ou encore aux montants de versement. Vous pouvez également ouvrir autant de comptes titres que vous le souhaitez après avoir fait le bon choix via Jepargneenligne.com.

Lire aussi: Le compte à terme : qu'est-ce que c'est et comment ça fonctionne ?

Quels sont les différents types de comptes-titres ?

On distingue essentiellement trois types de comptes titres ; chacun d’entre eux présentant des avantages et des contraintes spécifiques :

Le compte-titre Individuel

Comme son nom l’indique, le compte-titre individuel est détenu par une seule personne physique. Cette dernière est la seule en droit de passer un ordre et ce sont ses revenus qui sont pris en compte dans les déclarations d’impôts.

Le compte-titre joint

C’est un compte-titre ouvert au nom de plusieurs personnes physiques. Chacune d’elles a un droit de signature sur le compte et peut faire des opérations de manière indépendante. Les signataires restent cependant entièrement solidaires sur le plan fiscal. Leurs revenus joints servent donc de base lors des déclarations de bénéfices.

Le compte-titre indivis

Ici, le compte-titre est détenu par un groupe de personnes. Chaque opération d’achat, de vente ou encore de clôture doit faire l’objet d’une décision commune. En d’autres termes, la signature de chaque cotitulaire est nécessaire pour chaque mouvement sur le compte.

Qui peut ouvrir un compte-titre ?

Les comptes titres s’adressent à deux principaux profils : les personnes physiques et les personnes morales.

Concernant les personnes physiques, pour ouvrir un compte-titre, il faut être âgé de 18 ans au moins et être de nationalité française ou être un résident fiscal en France. Les mineurs peuvent aussi ouvrir un compte-titre sur autorisation parentale.

Quant aux personnes morales, les conditions sont quasiment identiques. Mais ici, il faut obligatoirement fournir la copie d’une pièce d’identité du dirigeant de la société, ainsi qu’un KBIS ou toute autre preuve d’immatriculation.

Epargne en ligne : comment choisir le meilleur compte-titre

Comment choisir le bon courtier pour votre compte-titre ?

Le choix du meilleur compte-titre passe en grande partie par le choix d’un bon courtier. Pour rappel, le courtier est l’intermédiaire à qui revient la fonction d’acheter ou de vendre en votre nom des actions, des titres ou des valeurs mobilières.

Pour choisir le bon, il est important de tenir compte des critères suivants :

L’offre de services

Privilégiez un courtier qui offre un accompagnement dans le choix des investissements à travers des webinaires, des vidéos de formation, des livres blancs, etc. Assurez-vous également qu’un service de chat en ligne ou un numéro de téléphone est disponible pour joindre des experts financiers en cas de préoccupation. Pour les nouveaux investisseurs sur le marché financier, cette aide peut être d'un grand secours.

L’accès aux marchés souhaités

Afin d’avoir un choix d’investissement aussi large que possible, optez de préférence pour un courtier qui ne se limite pas uniquement au marché français. L’accès à d’autres places boursières internationales offre en effet la possibilité de plus nombreuses opportunités.

Les frais appliqués

Les frais de courtage sont les frais de transaction appliqués par un courtier sur chaque opération d’achat ou de vente. Ils varient d’un courtier à un autre et dépendent du montant de l’opération, ainsi que du type d’actifs ou de valeurs sur lesquels vous investissez.

Notez que certains courtiers sont mieux indiqués pour les ordres élevés tandis que d’autres sont plus adéquats pour les petits ordres.

Par ailleurs, faites attention aux promotions ! Ne prenez pas une décision en vous fondant uniquement sur une offre du type « 1000 euros de transactions gratuites ». Elle peut cacher des frais importants comme les droits de garde et les frais d’inactivité. Étudiez chaque offre en profondeur avant de vous décider.

La qualité de l’interface et l’accessibilité

L’interface de votre courtier doit être simple, fonctionnelle et agréable à utiliser. De plus, assurez-vous qu’il existe une application mobile ayant les mêmes fonctionnalités que le site du courtier. Vérifiez que vous pouvez passer des ordres et examiner les différents mouvements depuis votre smartphone.

Lire aussi : Les différentes manières d'investir sur les actions en bourse

4.4/5 - (15 votes)