Les dividendes des SCPI peuvent-ils baisser ?

Les dividendes des SCPI peuvent-ils baisser ?

Le mode de fonctionnement de la SPCI est simple. En effet, elle reçoit des revenus des loyers qu’elle verse sous forme de dividendes aux investisseurs. Il s'agit là d'un type de placement bien particulier qui a séduit plus d'un, compte tenu de la tendance à monter des loyers, et par conséquent des dividendes. Mais ces dividendes peuvent-ils baisser ? Si oui, dans quels cas ?

Ce qu'il faut savoir à propos de la SPCI

Définition

Le terme SPCI signifie Société Civile de Placement Immobilier. Dans la pratique, la SPCI présente beaucoup de similitude avec la SCI qui est l'acronyme de Société Civile Immobilière. Les SPCI peuvent donc être définies comme étant une forme de SCI avec plus de réglementations et ouverte à un nombre beaucoup plus élevé d'investisseurs.

Principe

Selon le principe de base de la SPCI, l'investisseur ne détient pas de l'immobilier sous forme directe (soit de la pierre) mais plutôt sous forme de part (soit du papier). Il s'agit de la pierre papier qui est une forme de placement immobilier où il est possible d'investir dans de l'immobilier par l’entremise d’une société de gestion. L’argent des investisseurs est donc utilisé par ladite société pour investir dans des immeubles. Par suite, après avoir prélevé les frais occasionnés par la gestion du parc immobilier, la société redistribuera les loyers aux investisseurs en tenant compte des parts qu’ils détiennent. Les loyers redistribués sont alors appelés dividendes.

Valeur des dividendes de la SPCI

Des dividendes à la hausse

En général, les dividendes de la SPCI ont tendance à monter, compte tenu du fait que les baux commerciaux, que la SPCI détient pour le parc immobilier, sont indexés sur divers indices. En effet, ces indices tendent souvent à monter dans le temps, ce qui entraîne automatiquement l’augmentation des loyers. Par ailleurs, l’investissement en SPCI correspond à un investissement dans l’immobilier diversifié, et grâce à cette diversification de son patrimoine, l’investisseur peut s’attendre à des revenus substantiels.

Des dividendes à la baisse

Il existe des cas où les dividendes peuvent baisser par suite d’une diminution des loyers. Le premier facteur pouvant expliquer cette baisse est tout simplement un défaut de paiement des locataires, qui peut être dû à la faillite des entreprises qui louent les locaux, aux impayés, etc. Le deuxième facteur pouvant conduire à une diminution du loyer est une augmentation de capital que la société de gestion aurait investi sur des acquisitions dont le rapport locatif est plus faible. Il existe malgré tout un bon côté, vu que cette baisse du rendement de la SPCI, occasionnée par ces nouvelles acquisitions, entraîne aussi une baisse du risque locatif, ce qui rend la mutualisation des risques beaucoup plus élevée.