Faire construire une maison en béton cellulaire

construire une maison en béton cellulaire

Faire construire une maison peut être le rêve d’une vie, il faut faire en sorte qu’il ne vire pas au cauchemar. Le choix des matériaux de construction est primordial pour une bonne isolation thermique et phonique. Le béton cellulaire est une révolution sur le marché de la construction individuelle.

Faire construire sa maison

Après mure réflexion entre l’achat dans l’ancien et faire construire, vous avez choisi la seconde solution. Vous pourrez ainsi agencer vous-mêmes les pièces, le nombre de chambres et de salles de bain ainsi que la grandeur de la pièce à vivre. Si ceci est important, il y a un autre point dont il faut discuter sérieusement, c’est celui des matériaux à utiliser.

Il est nécessaire de peser le pour et le contre selon les avantages apportés par chacun. Le montant final des travaux doit être mis en parallèle des économies possibles sur le long terme et des aides éventuelles. A bien y regarder, il vaut souvent mieux payer un peu plus cher à la construction en utilisant des matériaux “intelligents”, pour économiser l’énergie et bien des travaux de rénovation par la suite.

Qu’est-ce que le béton cellulaire ?

Le béton cellulaire comme son nom l’indique est un béton constitué de petites cellules de grandeurs différentes, ressemblant à de la mie de pain. Sa fabrication ressemble d’ailleurs à celle d’une miche de pain qui serait montée puis durcie à l’air avant d’être passée sous pression à la vapeur dans une cocote minute.

La “pâte” de béton à base de sable, de ciment, de poudre ou de pâte d’aluminium, d’eau et d’air, est posée dans un moule pour en prendre la forme. Les gaz produits par la réaction chimique de la chaleur ambiante et des éléments créent les cellules, augmentant le volume de la masse qui prend forme contre les parois du moule. Une fois la pâte durcie, on la découpe puis la dépose dans un autoclave qui est refermé et chauffé à plus de 180°C pendant 12 heures environ, le béton cellulaire se compresse. Une fois refroidi, il garde sa forme et il est très solide sans être lourd. Pour info, 1m3 d’ingrédients donnent grâce à l’air emprisonné, 5 m3 de produit fini. La masse du béton cellulaire est égal à 1/5 de la masse du béton ordinaire (environ). En ce qui concerne le prix d’un m3 de béton, il va varier en fonction de nombreuses caractéristiques. En effet, il y a une différence de tarif entre béton de dalle ou le béton de fondation. Ensuite tout dépend si vous optez pour l’option de le faire vous-même ou de le faire livrer.

Pourquoi choisir le béton cellulaire ?

Selon le gabarit de la brique ou du bloc de béton cellulaire, la maison peut être montée avec un gain de temps avoisinant les 30%. En effet en optant pour du 60 cm de longueur de bloc, la structure monte plus vite et demande moins de joint de scellage. Gain de temps = gain d’argent, mais pas de gain sur la manutention. Pour que la maison construite en béton cellulaire apporte toutes les particularités bénéfiques à ce matériau unique, il faut un doigté et un professionnalisme hors normes. On ne peut s’autoproclamer pro de la pose de béton cellulaire si l’on n’a pas suivi les formations sur cette technique pointue. Il vaut mieux la laisser aux professionnels et même, faites une recherche sur les avis de consommateurs pour trouver la meilleure entreprise de construction, elles ne se valent pas toutes.

Le béton cellulaire devient un choix évident lorsque l’on apprend que c’est un matériau résistant et que grâce à lui l’isolation thermique est déjà si performante qu’elle se suffit à elle-même. La maison n’est pas fermée hermétiquement, mais si le travail est bien fait, elle ne laisse échapper que très peu d’air, environ la surface d’un CD sur l’ensemble de la construction. Elle est conforme à la réglementation thermique 2012 (RT2012).

L’empreinte carbone est vraiment très performante elle aussi. Si l’énergie, le matériau n’est pas renouvelable, il dispose tout de même du label E+ C-, ce qui se lit “Energie plus Carbone moins” ou encore “Energie positive et réduction de carbone”. Le béton cellulaire se prépare à effectuer son examen de passage pour le RBR 2020 (Règlementation Bâtiment Responsable). 2 niveaux seront alors autorisés, le 1 et le 2 selon les performances.
La fabrication des blocs se passe à proximité des carrières de sable. Etant donné que 65% du total des matériaux est le sable, cette organisation limite énormément l’impacte de l’empreinte carbone due au transport.

Composée d’un pourcentage d’aluminium, la construction possède des propriétés électromagnétiques.

Sa composition lui évite les risques d’incendie.

Le matériau laisse passer l’humidité de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui empêche les moisissures, principalement dans les salles d’eau.

Les autres noms utilisés pour nommer le béton cellulaire : béton autoclavé, siporex (nom commun dérivé de la marque), bloc, brique ou parpaing cellulaire.

En résumé, les avantages et les inconvénients

Les avantages sont nombreux et les inconvénients quasi inexistants si l’on fait appel à des professionnels du bâtiment qualifié dans la manipulation de ce matériau.

Avantages

  • L’un des meilleurs matériaux au niveau isolation thermique. Si performant qu’il n’a besoin d’aucune autre forme d’isolation. Le gain en matériaux isolants est conséquent.
  • La rapidité de construction est évidente, comme le bloc de béton cellulaire est assez léger et supérieur en taille à une brique de construction habituelle, le montage des murs est beaucoup plus rapide. Un simple joint fin permet l’étanchéité des murs.
  • Aucune moisissure.
  • Il est incombustible.
  • Protection électromagnétique (Cage de Faraday ?).

Inconvénients

  • Si l’isolation thermique est plus que performante, l’isolation acoustique quant à elle est vraiment très basse.
  • Il est nécessaire d’avoir une main d’œuvre très qualifiée dans le maniement de ce matériau. Les ouvriers ne sont pas encore très nombreux ce qui augmente le prix de la main d’œuvre horaire.