Mutuelle pour chien : conseils pour choisir le bon contrat

mutuelle pour chien

Le chien est l’ami de l’être humain. Aussi, lors de son arrivée dans un foyer, il est important de se pencher sur sa santé et de l’assurer. Cela permet au chien d’être suivi par un vétérinaire tout au long de sa vie et de maîtriser le budget à y consacrer. De nos jours, plusieurs mutuelles se disputent le marché pour la santé de nos animaux domestiques. Il reste à trouver le contrat le mieux adapté.

Identifier les besoins de son animal

Selon leur race, les chiens peuvent être plus fragiles que d’autres. Les risques de maladie ou d’accident du chien dépendent aussi de son activité quotidienne. En effet, il peut vous accompagner à la chasse ou être un fidèle compagnon pour les personnes aveugles. Dans certains corps de métier dont la sécurité, le chien se veut, également, très utile. En vieillissant, la petite bête a besoin de soins spécifiques et les frais vétérinaires deviennent très onéreux. Ne pouvant pas toujours assumer, les maîtres doivent choisir une mutuelle santé pour couvrir la majorité des dépenses.

Examiner sérieusement chaque contrat proposé

Un grand nombre de mutuelles proposent une multitude de contrats alors il faut étudier avec minutie chacun d’entre eux. Il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver parmi les offres existantes et les prix pratiqués. La majeure partie des compagnies suggèrent trois formules pour répondre à la demande qui sont les suivantes :

  • La formule économique : il s’agit d’une couverture minimum mais pas toujours suffisante. Peu étendue, elle ne couvre que les dépenses réglées par les maîtres concernant les risques d’hospitalisation.
  • La formule confort : cette formule intermédiaire permet des remboursements sur presque la totalité des frais engagés, à savoir les maladies, les accidents et l’hospitalisation.
  • La formule complète : c’est une solution haut-de-gamme. En plus de la formule confort, elle permet de rembourser les frais inhérents à la vaccination et à la prévention. Sont donc inclus, les traitements contre les parasites et les vermifuges. De plus, sont couverts la stérilisation et l’identification du chien. Parfois, vous serez même remboursé lors d’un bilan de santé.

Un tour d’horizon des garanties offertes

D’une assurance à l’autre, les offres et les tarifs varient pour le même type de formules. Choisir la bonne mutuelle mérite réflexion alors voici quelques éléments à prendre en compte :

  • Le taux de remboursement qui peut fluctuer de 60 à 100 % (1) selon la formule choisie.
  • Le choix des garanties plus ou moins vaste pour assurer au mieux votre animal.
  • La nature des risques couverts que comportent la maladie, les accidents et l’hospitalisation.
  • Le remboursement des frais de prévention et même une alimentation spécifique. Un plafond est fixé selon la mutuelle et le contrat choisis.
  • Le plafond annuel de remboursement en fonction de la cotisation : plus un animal est fragile, plus le montant du plafond est important.
  • Le délai de carence est un point essentiel car il varie entre quelques jours et quelques mois. Mais certaines mutuelles n’en tiennent pas compte ou le limitent à 7 jours contre un certificat de bonne santé rempli par un vétérinaire.
  • La franchise se trouve sous forme de pourcentage ou de somme en fonction du contrat choisi. Restant à la charge du maître, elle est déduite du remboursement sur les soins courants mais pas sur les produits de prévention.

Le montant de la cotisation : un point important

C’est un des éléments indispensables car un montant trop élevé peut déséquilibrer le budget d’un foyer. Il faut bien cibler les besoins de votre chien pour avoir une mutuelle d’un bon rapport qualité-prix. Toutefois, plus votre cotisation est importante plus vous serez remboursé. Enfin, vous avez la possibilité de choisir un prélèvement mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel afin de gérer au mieux vos finances.

Des exclusions à prendre en compte

L’âge fait partie des exclusions car la majeure partie des compagnies n’assurent pas un chien au-delà de 5 ans. Il en est de même pour des animaux classés dangereux. Votre chien doit être pucé et en parfaite santé avant la souscription car une bête atteinte d’une maladie génétique ou héréditaire sera refusée par une mutuelle. Enfin, si la bête a été malade juste avant de l’assurer, cette pathologie ne sera pas prise en compte par la suite.

Passer par un comparateur : un gain de temps et d’argent

En passant par un comparateur, vous recevez un certain nombre de devis gratuitement. Vous pouvez lire les documents au calme, comparer les prix et les garanties. Certaines compagnies vous contacteront par téléphone pour faire le point sur les besoins de votre chien et vous donneront des conseils avant de l’assurer. Vous pourrez même bénéficier de certains avantages en fonction des mutuelles.

Sources :