Piscine hors-sol en béton : différents types, avantages et guide d’installation

Piscine Hors-Sol En Béton Ciré

Contrairement à certaines idées reçues, les piscines en béton ne sont pas forcément enterrées. De même, le bois et l’acier ne sont pas les seuls matériaux de construction possibles pour une piscine hors-sol. Un peu au centre de ces différentes combinaisons, une piscine hors-sol en béton est un choix présentant bien des avantages. Nos experts vous en parlent dans cet article et vous proposent un petit guide de construction.

Piscine hors-sol en béton : quels sont les différents types ?

Si l’on tient compte du procédé de construction, deux principaux types de piscine hors-sol en béton sont à considérer :

La piscine en béton en kit

Ce type de piscine hors-sol se construit en procédant à l’assemblage de panneaux modulaires en béton armé. Ces derniers servent à former la structure du bassin, comme c’est le cas pour une piscine hors-sol en acier ou en bois.

La piscine en parpaings

C’est le mode de construction classique. Ici, des parpaings sont posés un à un afin de monter les parois de la piscine. Des piliers en béton et un ferraillage horizontal sont utilisés pour renforcer la structure de façon à obtenir une piscine hors-sol en béton armé très solide.

Quels sont les avantages d’une piscine hors-sol en béton ?

Choisir une piscine hors-sol en béton permet de profiter de plusieurs avantages qui sont essentiellement liés aux caractéristiques de ce matériau de fabrication. Il s’agit notamment de :

Solidité et résistance

Reconnu pour sa solidité, mais aussi pour sa résistance et son étanchéité, le béton représente le matériau idéal pour une piscine hors-sol. Il permet en effet de profiter d’un espace de baignade durable. Pas étonnant donc que les constructeurs de ces types de piscines offrent généralement plusieurs années de garantie…

Idéale pour les petits espaces

La piscine hors-sol en béton est un choix judicieux pour les propriétaires disposant d’un espace « piscinable » réduit. En effet, les murs en parpaings ou les panneaux en béton armé utilisés dans la construction sont très solides. Il n’est donc pas nécessaire d’installer des jambes de force à l’extérieur de la structure afin de renforcer cette dernière, comme c’est le cas pour les piscines hors-sol construites avec les autres matériaux. Le gain de place réalisé ainsi est relativement important.

Adaptable à toutes les surfaces

Oubliez les contraintes habituelles liées à la nature du terrain. Dans la plupart des cas, il est en effet possible d’installer une piscine hors-sol en béton, même sur les terrains qui ne sont pas forcément propices pour une installation avec les autres matériaux. Il est ainsi tout à fait envisageable de faire construire une piscine de ce type sur un terrain en pente, par exemple.

Un choix esthétique

Ne vous fiez pas à l’aspect rugueux du béton. Il est en effet possible de profiter de la solidité de ce matériau, tout en s’assurant du confort et de l’esthétique finale du bassin. Pour cela, il suffit en effet de recouvrir les panneaux de béton et les margelles avec le revêtement de votre choix. Les revêtements imperméables « aspect bois » sont, dans ce cadre, un excellent choix pour intégrer l’installation au jardin et au reste de la maison de façon harmonieuse.

Quelles sont les étapes de la construction d’une piscine hors-sol en béton ?

Vous êtes séduits par l’idée d’installer une piscine hors-sol solide et esthétique dans votre jardin ? Bonne idée ! Toutefois, à moins d’être très expérimenté et bien outillé, l’idéal est de confier la construction à des professionnels. Et cela est valable aussi bien pour une piscine en kit que pour une piscine maçonnée en parpaings. Vous aurez ainsi l’assurance que votre construction respecte bien toutes les normes et qu’elle sera durable.

Ceci étant, voici les différentes étapes que doit suivre la construction d’une piscine hors-sol en béton :

  • Délimitation du terrassement. Il s’agit ici de tracer clairement la zone d’installation de votre piscine hors-sol à l’aide d’une bombe de chantier ;
  • Le terrassement à proprement parler. Cette opération s’effectue à l’aide d’une mini pelle ou d’une pelle à chenilles après avoir calculé le volume de terre à extraire. Ce préalable est nécessaire afin d’évaluer la surface de stockage ou le nombre de camion de terre qu’il faudra évacuer du chantier ;
  • Réalisation du radier. Le radier est une dalle de béton ferraillée qui permet de dresser la surface du fond et de renforcer l’emplacement de la piscine ;
  • Pose des rails en acier. Ces derniers vont accueillir les panneaux en béton avant leur assemblage s’il s’agit d’une piscine en kit. S’il s’agit d’une piscine en parpaings, une première rangée est insérée sur les poteaux verticaux avant le montage des parois, le ferraillage, puis le coulage du béton ;
  • Installation d’un bloc de filtration ;
  • Pose d’un géotextile (ou bidim) afin de protéger le revêtement et de garantir l’étanchéité du bassin ;
  • Pose d’un revêtement de piscine : peinture, mosaïque, carrelage ou encore liner, selon vos préférences ;
  • Fixation des margelles.

Afin de bénéficier des meilleurs tarifs et du meilleur service pour la construction de votre piscine hors-sol en béton, n’hésitez pas à demander plusieurs devis et à les comparer.

Lire aussi : Quelle réglementation pour faire construire une piscine ?

4.7/5 - (19 votes)