Poêle à pellet : nos conseils d’entretien avant l’hiver

entretien du Poêle à pellet avant l'hiver

Le poêle à pellets est certainement l’énergie calorifique, la moins chère après le gaz et la climatisation réversible. Selon les régions, il vaut mieux opter pour les pellets, les températures atteignant des degrés négatifs trop importants pour la climatisation Inverter et le manque de place pour poser une cuve à gaz, dirigent le consommateur vers cette solution économique et peu laborieuse.

Nettoyer le conduit de cheminée

S’il n’y avait qu’un entretien à faire, ce serait celui-là. Tout poêle ou cheminée à combustion, doit impérativement entraîner un ramonage du conduit de cheminée. Si celui-ci n’est pas fait, le conduit peut être tellement encrassé qu’il est possible qu’il prenne feu, c’est ce que l’on appelle le feu de cheminée dans le langage des pompiers. L’assurance demandera la facture du passage du ramoneur afin de vous indemniser, si celui-ci n’a pas été fait, tous les frais de remise en état seront à votre charge. De plus, comme indiqué par la FFA, le ramonage du conduit de cheminée est une obligation légale.

Un ramonage de cheminée avant la période hivernale puis un en milieu d’hiver sont indispensables à votre sécurité et ne coûte pas très cher, le tarif change d’un ramoneur à l’autre.

Nettoyer la vitre

La vitre doit être nettoyée régulièrement pendant les mois de chauffe pour une question de praticité, il est plus aisé de vérifier la combustion en voyant les flammes danser. Pour les mois de non-utilisation, il est plus sympathique de voir l’intérieur du poêle plutôt qu’une vitre fumée, qui parait sale. Il est impossible de garder la vitre translucide pendant que le poêle est allumé, les fumées viennent immanquablement ternir la paroi vitrée, quelquefois en très peu de temps, une heure tout au plus.

La vitre se nettoie très bien à chaud comme à froid, mais avec des techniques différentes : à chaud avec du papier journal et de la cendre froide ; à froid avec de la pierre blanche, verte, d’argent, ou un produit pour plaque vitrocéramique.

Il faut changer sa vitre de poêle à pellet avant l'hiver quand celle-ci est trop rayée ou fissurée. Les rayures sont inesthétiques, mais la fissure, quant à elle, pourrait laisser passer du monoxyde de carbone, ce qui est très dangereux pour les habitants de la maison.

Éliminer les cendres

Les pellets comme le bois produisent des résidus, des cendres, elles doivent être éliminées. Pour cela, on attend qu’elles soient froides, on doit les vider dès que l’on a fini de se servir du poêle, vers la fin du printemps, mais il est nécessaire de vérifier aux abords de l’hiver que cette action a bien été effectuée. Un petit coup d’aspirateur peut éliminer les cendres tombées grâce au vent, pendant la période estivale et automnale.

Nettoyer le brûleur

La chambre de combustion intègre le brûleur, et celui-ci, comme son nom l’indique, brûle à une chaleur très haute pour notre meilleur confort. Il est très efficace, mais si on ne le nettoie pas de temps en temps, on peut se retrouver avec un rendement calorifique moindre.

Avant l’hiver, il faut tout vérifier, pour ne pas se retrouver sans poêle et juste des chauffages d’appoint surtout si l’on vit dans une région enneigée, ou très froide.

En brûlant, les pellets dégagent des fumées qui accumulées dans le conduit et sur le brûleur se changent en mâchefer, une sorte de bitume qui tapisse tout ce qui est environnant au brûleur. C’est cette nouvelle matière qui met le conduit de cheminée en danger et qui réduit la chaleur dans la maison.

Le joint d’étanchéité

Il peut y avoir quelques anomalies au niveau des joints, un pont thermique se forme et les flammes trouvent un appel d’air qui les guide vers la vitre en la noircissant beaucoup plus rapidement. Formé de fibres de verre tressées, plat ou rond, le joint est indispensable pour une bonne sécurité de l’habitat. Il doit être vérifié chaque année, profitez de la venue du ramoneur pour lui demander d’examiner l’étanchéité du joint.

Il peut vous le changer lui-même, vous ne ferez pas l’erreur de ne pas acheter le bon, il vous sera vendu à un prix préférentiel et sera ajouté à la facture, une preuve supplémentaire pour l’assurance habitation.

Révision annuelle d’entretien du poêle

Si vous êtes locataires, vous êtes obligé de prouver votre bonne foi sur l’entretien de la chaudière ou du poêle à bois, à granules ou à pellets. Seule la facture du ramoneur et de la personne qui entretient votre moyen de chauffage fait foi auprès de l’assureur et du mandataire du logement. L'entretrien du conduite de ramonage est à la charge du locataire ( plus d'informations sur le site du service-public.fr)

Si vous êtes propriétaire, c’est votre seule volonté qui vous pousse à demander le ramonage et la vérification de votre poêle à pellet ou à bois et contracter une assurance habitation. S’il vous arrive quoi que ce soit, comme un incendie, vous serez entièrement responsable, si vous n’avez pas de facture d’entretien du canal de la cheminée et de la chaudière ou poêle, tous les frais seront à votre charge même si vous perdez votre maison.