Quelles solutions choisir pour abriter sa terrasse ?

solutions pour abriter une terrasse

Les propriétaires cherchent de plus en plus à agencer une partie de leur extérieur, et notamment la terrasse et le balcon afin de profiter des beaux jours le moment venu. Ces dernières années, les tendances en matière d’aménagement extérieur semblent nettement s’orienter vers la pergola et le store banne. Ces deux équipements de jardin possèdent tous deux leurs avantages et leurs particularités. Alors, les comparer dans l’objectif de faire ressortir un gagnant n’aurait donc aucun sens et ne vous aiderait nullement à faire le bon choix. C’est la raison pour laquelle nous allons traiter, dans cet article, ces deux solutions indépendamment pour en retirer les informations essentielles.

Qu’est-ce que le store banne ?

Le store banne est un équipement de jardin qui se fixe sur la façade d’une habitation et qui sert à protéger principalement du soleil les occupants des lieux, mais aussi de la pluie pour les modèles les plus cotés. Ainsi, à l’aide d’une toile qui s’enroule et se déroule, le store banne vient abriter une partie de la terrasse, créant ainsi une ombre portée. L’étendue de cette dernière se fera en fonction de la taille du store et plus particulièrement des dimensions de la toile qui fera office de toit. Le store banne présente plusieurs avantages :

  • Contrairement à la véranda ou à la pergola murale de grande taille, le store banne ne nécessite aucun permis de construire.
  • Il se décline en plusieurs coloris et peut aisément s’associer à différents revêtements muraux, ajoutant ainsi un certain cachet à votre extérieur.
  • Le store banne protège du soleil et notamment de ses UV, mais il permet surtout à ceux qui sont placés en dessous de bénéficier de davantage de fraîcheur. D’ailleurs, si vous le placez au niveau d’une baie vitrée, la chaleur aura tendance à moins pénétrer au sein de votre maison.
  • C’est l’une des solutions les plus simples en matière d’installation, même si elle nécessite l’intervention d’au moins deux personnes. Ceci est notamment dû au fait de la hauteur à laquelle est placé le store banne.
  • Il peut être automatisé à l’aide d’une motorisation spécifique ( filaire ou sans-fil ). Ainsi, selon votre budget, vous pourrez opter pour une version qui permet d’incliner votre store ou de déployer la toile selon les conditions climatiques.

solutions abri de terrasse

Différents modèles de stores bannes

Le store banne est décliné en plusieurs modèles et s’adapte à tous les budgets. Il sera d’ailleurs très apprécié de ce point de vue là, car c’est l’une des solutions les moins onéreuses du marché.

Le store monobloc

L’entrée de gamme du store banne est ce que l’on appelle plus communément un store monobloc. Comme leur nom l’indique, ce sont des stores construits en un seul bloc avec des bras fabriqués en acier et un tube enrouleur. Dans la plupart des cas, le store banne est livré prêt à poser. Outre son prix, il est peu encombrant, car aucun coffre n’est intégré dans sa structure. Cela aura tout de même le désavantage de ne pas pouvoir ranger la toile en cas de fortes intempéries. En conséquence, ces stores, bien qu’ils soient peu coûteux, ont une durée de vie assez limitée.

Le store banne semi-coffre

Il s’agit d’un modèle de milieu de gamme, qui a l’avantage d’intégrer un coffre qui permet de rentrer la toile en cas de pluie ou de vent. Toutefois, une partie de la structure reste à l’extérieur, notamment les bras articulés.

Le store banne avec coffre intégral

Enfin, le store banne avec coffre intégral est le modèle haut de gamme. Les matériaux sont plus solides, le côté esthétique plus travaillé, et les finitions plus abouties. Qui plus est, la toile et les bras peuvent rentrer intégralement dans le coffre prévu à cet effet. Évidemment, l’investissement est plus important, mais le coffre intégré allonge nettement sa durée de vie.

La pergola : un choix plus polyvalent

De la même manière que le store banne, la pergola peut s’installer contre un mur pour venir abriter une terrasse ou un balcon : on parle alors de pergolas adossées. Néanmoins, c’est une solution beaucoup plus flexible que le store banne. Elle peut également s’installer dans n’importe quel endroit de votre jardin, et on parle alors de pergola autoportée. Là encore, divers modèles existent, mais les plus prisées sont les pergolas bioclimatiques dont le toit est composé de lames en aluminium qui s’adaptent en fonction de la position du soleil. Ces dernières peuvent également se refermer en cas de pluie.

L’investissement dans une pergola plutôt que dans un store peut s’expliquer pour plusieurs raisons :

  • La pergola bénéficie d’une structure plus solide. Si vous résidez dans une région venteuse, le store banne peut comporter quelques inconvénients dus au manque de rigidité de la toile par exemple, notamment sur les modèles d’entrée de gamme. Elle assure, à ce titre, une meilleure stabilité.
  • La pergola a tendance à mieux évacuer la pluie grâce à son écoulement orienté vers l’avant, tandis que le store banne retient davantage l’eau sur la toile.
  • Si vous désirez un véritable espace de vie au lieu d’un simple abri de terrasse, la pergola est davantage recommandée puisqu’elle peut s’équiper de panneaux latéraux qui vous protègent de manière optimale contre les intempéries.

Alors, store banne ou pergola ?

Pour conclure, vous l’aurez compris, la solution parfaite n’existe pas. Tout dépend de vos besoins, mais aussi du lieu où vous habitez. La pergola agit davantage comme une extension de votre habitation, là ou le store banne sert essentiellement à protéger la terrasse ou le balcon du soleil.

Si vous souhaitez ombrager une grande partie de votre extérieur et créer un espace de vie supplémentaire, alors la pergola répondra davantage à vos désirs, mais avec une contrepartie évidente : celle du montant à mobiliser. Sur ce terrain-là, le store banne possède un net avantage, y compris lorsque l’on souhaite investir dans des modèles haut de gamme. Une pergola vous coûtera quelques milliers d’euros, tandis qu’un store banne vous fera débourser quelques centaines d’euros seulement.