Assurance multimédia : rôle et fonctionnement

assurance multimédia

Aujourd’hui, les foyers sont bien équipés en appareils électroniques et  high tech. Cela peut être judicieux de les assurer en cas de vol ou sinistre. Comment fonctionne l’assurance multimédia et auprès de qui la souscrire ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Quels appareils sont concernés par l’assurance multimédia ?

Tous les équipements multimédias peuvent faire l’objet d’une assurance. Le terme désigne aussi bien les appareils permettant l’utilisation de textes, sons ou images. Parmi les nombreux appareils multimédias, citons les ordinateurs, tablettes, liseuses, appareils photos numériques, smartphones, consoles de jeux vidéo, hifi…

Ces appareils du quotidien doivent être aussi bien assurés à la maison qu’à l’extérieur.

Les différentes assurances multimédias

A votre domicile, les équipements multimédias peuvent être couverts par votre assurance multirisque habitation. Veillez à ne jamais sous-estimer le montant des capitaux lors de la souscription du contrat. En cas de sinistre ou catastrophe, l’indemnisation par l’assureur ne vous permettra pas de remplacer tous vos équipements, souvent onéreux.

En dehors de votre habitation, il existe deux solutions pour assurer vos appareils.

Les assurances « monoproduits » des grands distributeurs

Fnac, Darty, Auchan, Carrefour ainsi que la plupart des grands distributeurs proposent des assurances dommages lorsque vous achetez un produit. Les garanties se révèlent quasi similaires à celles vendues par les contrats d’assurance. Elles prennent en charge les vols, bris accidentel…

Les assurances objets nomades

Cette assurance se distingue par sa grande simplicité. Un seul et unique contrat permet d’assurer tous les appareils nomades de votre foyer. Généralement, il faut compter une centaine d’euros par an. La plupart des contrats assurances objets nomades proposent les garanties vol et casse

Pour souscrire une assurance objet nomade dans une banque ou chez un assureur, il existe certaines conditions. Il faut impérativement disposer d’un compte ouvert dans l’agence ou avoir souscrit un contrat multirisque habitation.

A noter que certaines cartes de crédit comportent une garantie achat. Renseignez-vous avant de souscrire une assurance.

Les points à vérifier sur votre contrat assurance multimédia

Avant d’opter pour telle ou telle assurance multimédia, comparez !

Vérifiez certains points :

  • l’étendue de la garantie ;
  • les conditions d’application et d’exclusion ;
  • quels appareils sont réellement couverts par le contrat ? Assurez-vous que vos équipements figurent bien dans la liste détaillée ;
  • faut-il déclarer chaque nouvel appareil acheté ? Si la réponse est oui, cela peut vite devenir contraignant ;
  • le déroulement de l’indemnisation en cas de sinistre. L’appareil sera-t-il réparé ou remplacé ?
  • le montant de la franchise, c’est-à-dire la part restant à votre charge.
  • le montant des plafonds de garantie.

Dans quels cas les assurances multimédias ne remboursent pas ?

Avant de souscrire une assurance pour vos appareils électroniques, sachez que certains contrats comportent de nombreuses exclusions. Par exemple, quelques assurances excluent les vols ayant lieu à certaines heures de la journée.

Si vous laissez traîner votre téléphone ou tablette à la vue d’un tiers, vous ne serez pas non plus indemnisé. Cela est considéré comme de la négligence.

En cas de casse involontaire, le remboursement ne s’applique qu’à certaines conditions. Le dommage doit être causé par une personne tierce ou bien lors d’un événement extérieur imprévisible. Les assurances ne vous indemniseront pas si vous faites preuve de maladresse.

Certains contrats excluent également les pannes.

Enfin, il est bon de savoir que les appareils multimédias perdent de la valeur après deux ans d’ancienneté. Si votre matériel date un peu, une assurance multimédia n’est peut-être pas nécessaire.

Assurance multimédia, délai d’indemnisation

En cas de sinistre, vous disposez de cinq jours pour prévenir votre assureur (seulement deux lors d’un vol). Lorsque vous aurez transmis tous les éléments nécessaires à votre compagnie d’assurances pour traiter le sinistre, celle-ci devra vous envoyer une proposition sous dix jours. Conservez bien vos différentes factures, bons de commandes et tickets de caisse. Votre assurance vous les demandera. Si vous avez acheté vos appareils multimédias sur Internet, gardez précieusement le bon de livraison du vendeur. Certaines banques comme LCL et le Crédit agricole vous le réclameront.

Comment résilier un contrat assurance appareils électroniques ?

La durée de validité des contrats multimédias est d’un an. En souscrivant une assurance nomade, vous vous engagez à verser des mensualités pendant toute cette période. Et ce, même si vous n’avez plus l’objet assuré en votre possession (vol, casse, vente…). Seuls quelques établissements permettent la rupture de contrat anticipée. La Caisse d’Eparque propose la résiliation anticipée si l’appareil assuré est revendu. Les assureurs AXA et GMF prennent en compte tout changement (déménagement, évolution de la situation personnelle ou professionnelle).

Passé un délai d’un an, vous pouvez à tout moment résilier votre contrat nomade.

Assurance multimédia : rôle et fonctionnement
Notez cet article