Les assurances professionnelles essentielles à l’entreprise

assurance professionnelle

Chaque dirigeant est soucieux de protéger son entreprise des sinistres qui peuvent toujours perturber son activité. Aussi le choix d'une assurance professionnelle adaptée au type et à la taille de l'entreprise est-il une décision capitale. Obligatoires ou facultatives, les assurances professionnelles diffèrent selon les métiers concernés, les risques à garantir ou l'étendue de la couverture souhaitée.

Des assurances professionnelles obligatoires

Dans certains cas, les professionnels n'ont pas le choix. Certaines professions doivent en effet souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Il s'agit des métiers dits réglementés, dont l'exercice est conditionné par la possession de diplômes précis, la délivrance d'agréments ou l'inscription à un Ordre professionnel. On retrouve, dans cette catégorie, les professions de santé, les métiers du droit ou encore les experts-comptables.

L'assurance responsabilité civile professionnelle couvre l'ensemble des dommages et des préjudices causés par l'entreprise à un tiers. L'assurance garantie décennale est une autre assurance professionnelle obligatoire.

Elle concerne les métiers du bâtiment et de la construction. Elle permet de couvrir, durant dix ans, certains dommages causés au bâtiment. Pour être pris en charge par cette assurance, ces vices de construction doivent menacer la solidité même de l'édifice ou le rendre impropre à son usage.

Par ailleurs, les entreprises sont tenues de souscrire une assurance responsabilité civile spécifique pour l'ensemble de leur parc automobile. Cette obligation s'étend à tous les types de véhicules, qu'il s'agisse des voitures, des motos, des engins de chantier ou même des chariots de manutention. Sur Assurancedesmetiers.com, des professionnels qualifiés vous font profiter de leur expertise en matière d'assurance professionnelle.

Une protection de base

En dehors des situations déjà évoquées, une assurance professionnelle reste facultative. Il est cependant évident qu'un chef d'entreprise a tout intérêt à protéger sa société contre les risques et aléas qui peuvent menacer son activité.

Même si sa profession ne l'y oblige pas, il s'y emploiera d'abord en souscrivant une assurance responsabilité civile professionnelle. Elle représente, on l'a vu, la garantie de base pour l'entreprise. À cet égard, la responsabilité civile exploitation représente une extension de garantie intéressante. Elle couvre en effet l'entrepreneur en cas de dommages causés à des tiers dans le cours d'une activité organisée par l'entreprise, mais survenus en dehors même de la prestation.

A lire aussi >> L'assurance dommages ouvrage

Si le chef d'entreprise souhaite une garantie plus étendue, il peut choisir une assurance professionnelle multirisque. Comme son nom l'indique, elle propose une couverture complète. Dans ce cas, en effet, sont couverts les locaux de l'entreprise, les marchandises ou le matériel professionnel. Cette assurance inclut également la responsabilité civile du dirigeant, compense les pertes d'exploitation et propose une assistance juridique. Selon les contrats, d'autres garanties sont encore prévues.

Des garanties plus ciblées

D'autres assurances professionnelles ont en effet un objet plus précis. Certaines permettent ainsi une protection optimale des locaux professionnels. Cette assurance intervient, pour vous dédommager, si vos locaux sont atteints par un incendie, une explosion ou une inondation. D'autres événements, générateurs de sinistres, peuvent être pris en compte, comme les catastrophes naturelles ou les actes de terrorisme.

Par ailleurs, un chef d'entreprise peut être amené à engager sa responsabilité civile personnelle. Ce sera le cas s'il commet une faute grave et séparable de l'exercice de ses fonctions. Si, dans ce cas, il a pris la précaution de souscrire une assurance responsabilité des dirigeants, il n'aura pas à entamer son patrimoine pour dédommager les éventuelles victimes.

À la suite d'un sinistre, l'activité d'une entreprise peut s'interrompre. Dans ce cas, la souscription d'une assurance couvrant les pertes d'exploitation peut vous apporter une aide indispensable. Elle vous permet de payer les salaires ou les intérêts d'emprunt et de faire face à l'ensemble des frais nécessaires à la reprise de l'activité.

L'informatique s'est peu à peu étendue à tous les domaines d'activité de l'entreprise. La protection du matériel informatique est donc cruciale. Il existe, là encore, une assurance spécifique, qui garantit vos ordinateurs contre les dommages qui peuvent les détériorer. Elle permet même, le plus souvent, de prendre en charge les opérations visant à la récupération des données informatiques.

Les entreprises dont l'activité peut être préjudiciable à l'environnement sont responsables des dommages éventuels. Aussi ont-ils tout intérêt à souscrire une assurance responsabilité environnementale, qui les couvre en cas de problème.

Comment choisir une assurance professionnelle ?

Le type d'assurance choisie variera d'abord, le plus souvent, en fonction du type d'activité exercée. Certaines professions, comme les métiers réglementés ou ceux du bâtiment, sont dans l'obligation de souscrire un certain type d'assurance. D'autres contrats sont plus adaptés aux artisans ou aux exploitants agricoles.

Il convient ensuite d'apprécier le plus exactement possible les risques que, compte tenu de son activité, l'entreprise peut courir. Si, par exemple, l'activité de l'entreprise est très dépendante de l'équipement informatique, ou si elle peut entraîner des risques de pollution, il faudra choisir un type d'assurance professionnelle adapté à ces particularités.

Ceci fait, il importe de lire le contrat avec beaucoup d'attention, de manière à vérifier que les garanties proposées couvrent bien les risques envisagés. Le plus souvent, le montant du dédommagement est soumis à un plafonnement. C'est encore un point qui doit attirer votre attention. Durant la lecture du contrat, ne manquez pas non plus de repérer le paragraphe consacré aux franchises. Ces sommes restant à votre charge sont fixes ou calculées en fonction de l'importance du sinistre.

Avant de choisir votre assurance, soyez également attentif aux exclusions de garantie qu'elle comporte. À cet égard, chaque contrat prévoit des exclusions spécifiques, qu'il importe de bien connaître.

Enfin, le coût de l'assurance professionnelle est bien entendu un critère de choix déterminant. Il est difficile de fixer un tarif moyen, car il varie selon les entreprises. Il dépend notamment de la taille et du chiffre d'affaires de la société, ainsi que de son statut et de son secteur d'activité.

Le coût d'une assurance professionnelle est également conditionné par la nature et le niveau des garanties prévues par le contrat. L'importance du dédommagement accordé par l'assurance peut encore jouer un rôle dans la détermination de son coût. Il sera notamment plus élevé si le montant des franchises est plus faible ou si le plafond de garanties est plus haut.