Choisir une banque : les critères importants

choisir sa banque

Le choix d’une banque doit être étudié point par point. Elle doit nous apporter le nécessaire dont on a besoin sans facturer des frais pour des services qui nous semblent inutiles. On peut opter pour l’ouverture d’un compte dans une banque physique, banque en ligne ou encore une néo-banque.

Banque physique ou en ligne ?

Le choix est assez rapide, les deux apportent les mêmes services au niveau d’un compte courant avec carte et chéquier, mais les banques en ligne ne facturent pas de frais de tenue de compte. Les néo-banques offrent aussi ce minimum, mais elles ne fonctionnent qu’à partir d’une application sur un téléphone portable.

Ensuite, on doit étudier la disponibilité des interlocuteurs. Notre préférence se tourne t-elle vers une personne physique que l’on peut rencontrer sur rendez-vous ou une autre au téléphone mais avec des planches horaires beaucoup plus larges ?

Avoir la possibilité de regrouper nos assurances nos comptes courant et épargnes au même endroit peut être aussi un avantage. Toutes les banques en ligne ne proposent pas l’ensemble de ces services.

Les services recherchés

Une banque doit nous faciliter la vie et éviter de garder de l’argent à la maison.

  • Réception du salaire
    À partir d’un certain montant (1200 € en juillet 2019), l’employeur n’a plus le droit de payer son employé en liquide, il doit lui verser son dû sur un compte bancaire.
  • Paiement des extras
    Certains montants ne peuvent pas être payés en liquide, on doit utiliser un chèque ou un virement. L’achat d’une voiture ou de mobilier devra passer par un service bancaire.
  • Paiements des factures
    Le loyer, l’électricité, l’eau sont payés par virement ou prélèvement mensuellement ou à des dates signalées à l’avance. Ces transactions se font automatiquement si l’argent est sur le compte.
  • Assurances
    Pouvoir réunir toutes ses assurances et les régler dans un même lieu simplifie beaucoup la vie. Les assurances maison, voiture, deux roues, mais aussi les assurances vie, juridiques peuvent être regroupées et peut-être permettre d’avoir un tarif préférentiel grâce à ce regroupage.
  • Crédits
    Demander un crédit lorsque l’on est client de longue date, sans incident de paiement, dans un établissement bancaire facilite beaucoup les démarches. Que ce soit un crédit immobilier, voiture, à la consommation ou un prêt pour des travaux ou encore un prêt personnel, la confiance entre le directeur d’agence et nous-mêmes, est solide et c’est un grand avantage pour accéder à cette somme d’argent plus facilement.

A lire aussi >> Les différents types de compte bancaire

Que nous coûte notre compte en banque ?

Chaque banque physique ou en ligne facture des frais à ses clients. Ils différent d’une banque à l’autre. Le site ilbi.org spécialisé en finance a réalisé une étude nationale pour déterminer les frais moyens annuels quand on est titulaire d’un compte bancaire.

  • Les frais de tenue de compte : souvent gratuits pour les banques en ligne, mais la plupart facturent des frais pour les comptes inactifs mensuellement. On doit obligatoirement effectuer des mouvements dessus et généralement avec la carte bancaire pour garder la gratuité. Toutes banques confondues ces frais se situent entre 0 et 76 € par an pour la tenue de compte et de 0 à 200 € pour l’inactivité d’un compte, avec une majorité de banques qui ne prennent que 30 € par an. Faites attention aux frais douteux comme l’évoque Francetvinfo.fr dans son reportage.
  • Les incidents de paiement SEPA sont facturés entre 20 et 40 € selon les banques. Les chèques rejetés ont un coût, généralement entre 10 et 15 €, il faut rajouter à cela la commission d’intervention entre 8 et 48 € et possibilité de se faire retirer la carte et le chéquier avec signalement à la Banque de France et interdiction bancaire jusqu’au paiement des chèques impayés + 6 mois de pénalité avant de retrouver la totalité des services du compte.
  • Le découvert autorisé est payant. Un pourcentage est prélevé directement sur le compte au début du mois suivant, mais ce montant peut être restitué par la banque si le compte a été renfloué très rapidement, c’est-à-dire si le découvert a duré moins de 5 jours.
    Le découvert non autorisé peut coûter plus du double, à cela va sont s’ajouter des frais de commission d’intervention et jusqu’à l’interdiction bancaire si des chèques, paiement par carte ou prélèvement/virement (forcément rejetés) viennent encore s’ajouter au découvert. Par contre, les prélèvements, virement sera payés sans incident, si le découvert est autorisé et jusqu’à concurrence du montant de l’autorisation, au-delà, il devient non autorisé, même dépassé de juste quelques euros. Certaines banques sont plus compréhensives que d’autres et le fait de les prévenir permet de trouver une solution pour quelques jours, comme augmenter temporairement le découvert.
  • La carte bancaire coûte entre 40 pour une CB internationale à débit immédiat et jusqu’à 354 € pour une carte prestige dans certains établissements bancaires. La première année, la carte peut revenir moins chère. Une seconde carte à moitié prix peut être ajoutée à un compte joint. Elle peut être gratuite dans certaines banques en ligne.
  • Dépôt d’une somme à l’ouverture du compte : entre 0 et 1200 €
  • Offre promotionnelle 80 € peuvent être offerts à l’ouverture du compte, généralement dans une banque en ligne.