Combien coûte une assurance jeune conducteur ?

prix assurance jeune conducteur

Une fois le permis de conduire décroché, le jeune conducteur n’a qu’une hâte, acheter une voiture et l’assurer. Mais combien coûte une assurance jeune conducteur ? Quels sont les tarifs observés en termes d’assurance voiture pour les personnes novices ? Suivez également nos conseils pour payer moins cher votre assurance en tant que jeune automobiliste.

Qu’appelle-t-on une assurance jeune conducteur ?

D’abord, sachez que le terme « jeune conducteur » ne s’applique pas forcément à une jeune personne. Cette notion reste tout à fait subjective car elle n’a aucun statut dans le Code de la route ou dans le Code des assurances.

Mais dans les faits, les assureurs considèrent que les automobilistes possédant le permis de conduire depuis moins de 3 ans, donc peu expérimentés, sont de jeunes conducteurs. En outre, les compagnies leur proposent des assurances spécifiques, adaptées à leur profil routier.

Cependant, pour être complet, sachez que d’autres personnes peuvent être considérées comme jeunes conducteurs :

  • celles qui n’ont jamais conduit de véhicule assuré à leur nom ;
  • celles qui n’ont conduit que des véhicules de fonction sans être désigné conducteur sur le contrat d’assurance ;
  • et les automobilistes qui ont repassé les épreuves théoriques et pratiques après l’annulation de leur permis de conduire.

Notez également que certains assureurs refusent les conducteurs novices, surtout lorsqu’ils sont au volant de puissantes cylindrées. Et des compagnies posent des conditions pour accepter d’assurer un automobiliste novice. Par exemple, Aviva ne prend que les jeunes permis dont les parents sont déjà clients. C’est le cas aussi de Groupama et de la Banque Populaire. Quant à Amaguiz, seuls les conducteurs de plus de 23 ans ayant déjà été assurés pendant trois ans sont acceptés.

Enfin, les assureurs appliquent une surprime pour assurer les jeunes permis. Celle-ci peut aller jusqu’à 100 % de la cotisation de base, avant de diminuer dans le temps (sauf accidents de la route). Pour y prétendre, le conducteur doit assurer son propre véhicule ou alors les parents doivent ajouter leur enfant au contrat d’assurance de leur voiture.

Jeune conducteur : que dit la réglementation ?

Avant de nous intéresser au prix d’une assurance jeune conducteur, il convient de connaître les obligations qui incombent à un jeune permis.

D’abord, sachez qu’ils sont soumis aux mêmes obligations que les autres conducteurs. A ce titre, ils doivent souscrire une assurance voiture afin d’être couvert en cas d’accident de la route.

Mais au-delà de l’assurance auto, les jeunes conducteurs doivent se conformer à certaines règles :

  • pendant une durée de 3 ans (période probatoire), ils disposent d’un permis à six points au lieu de douze. Si le jeune conducteur n’a commis aucune infraction, le capital est porté à douze points au bout de 3 ans de conduite ;
  • en revanche, si le jeune permis commet une infraction pendant la période probatoire, son permis peut être invalidé avec perte de tous les points ;
  • d’autre part, le jeune conducteur doit respecter des limites de vitesse : 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur les routes à deux voies séparées par un terre-plein et 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur ;
  • enfin, on reconnait le jeune conducteur au disque A. Ce macaron homologué doit être apposé sur la vitre arrière du véhicule pendant toute la durée de la période probatoire.

Est-ce que l’assurance jeune conducteur coûte plus chère ?

Cela est bien connu dans le milieu des assurances. En tant que jeune permis, vous paierez plus cher votre assurance auto qu’un conducteur expérimenté. Effectivement, les compagnies estiment que vous avez plus de risques d’avoir un accident du fait de votre manque d’expérience.

Cependant, il existe des astuces pour réduire la note. Vous pouvez opter pour une formule moins coûteuse en choisissant l’assurance au tiers. Cette solution se révèle avantageuse si vous achetez une voiture d’occasion qui coûte peu chère. Mais sachez qu’en cas d’accident responsable, l’assurance ne prendra pas en charge les dommages matériels et corporels que vous pourriez occasionner à des tiers. Vos propres dommages ne seraient pas couverts, et même chose si le tiers responsable n’est pas identifié.

D’autre part, il existe l’assurance auto au kilomètre. Il s’agit d’un bon plan pour payer moins cher, mais à condition de rouler peu au quotidien.

Enfin, sachez que pour payer moins cher, la combine la plus fréquente consiste à être déclaré conducteur secondaire sur le contrat auto de ses parents. Mais attention, cette solution ne prévaut que si le jeune permis n’utilise la voiture de son père ou de sa mère que de manière occasionnelle, et non comme conducteur principal.

Combien coûte une assurance jeune conducteur ?

D’abord, il faut savoir que le prix d’une assurance jeune conducteur varie en fonction de plusieurs critères et notamment du véhicule (neuf, d’occasion ou leasing, puissance fiscale, marque, modèle…) ainsi que de votre région de domiciliation.

Cependant, nous pouvons vous donner quelques moyennes. Ainsi, un jeune permis qui veut assurer sa voiture d’occasion au tiers (une Renault Clio 3, par exemple) devra compter entre 200 et 270 euros par mois. Il s’agit d’une fourchette car le prix varie suivant la ville de domiciliation. Et si la voiture est neuve, le jeune permis devra débourser entre 500 et 650 euros environ, soit plus du double.

Ensuite, pour choisir votre assureur, prenez le temps de comparer les offres existantes. Sur Internet, vous trouverez facilement des comparateurs en ligne d’assurances auto pour jeunes conducteurs. Ils sont régulièrement mis à jour.

Si vous avez décroché le précieux sésame et comptez acheter une voiture pour faire vos premières armes, réfléchissez bien au prix de l’assurance auto. Faites vos calculs avant de vous précipiter dans une concession auto ou sur les petites annonces.

Faut-il assurer sa voiture sans avoir le permis ?

Certains, pressés de prendre le volant, achètent une voiture sans avoir obtenu l’examen du permis de conduire. Dans ce cas, vous devez quand même assurer votre voiture sans avoir le permis. La loi est claire à ce sujet.

Même s’il reste au garage, un véhicule non roulant doit être assuré (article L.221-1 du Code des assurances).

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.