Comment choisir un promoteur immobilier ?

2096cf4221f65512772a3692a7e57f59

Acheter un logement neuf ne s’improvise qu’au risque de déceptions à hauteur des sommes impliquées. Malfaçons, délais non tenus et autres déceptions post achat sur plan sont parfois dénoncés dans la presse locale ; tant il est vrai que lorsque un promoteur immobilier érige un immeuble, l’erreur :

  • 1 : n’a pas sa place
  • 2 : se remarque.

L’armada imposante des professionnels de la promotion (près de 700 entreprises adhérentes à la Fédération des Promoteurs Immobiliers de France) peut être séparée en 2 groupes :

  • Les petits promoteurs locaux qui forment ensemble, 70 % des entreprises de promotion immobilière du territoire national. Ces petites structures de 1 à 9 salariés représentent moins de 30 % du chiffre d’affaires global.
  • Les géants qui concentrent plus d’1/3 des constructions de programmes immobiliers et des ventes de biens comme : Nexity, Bouygues Immobilier, Altarea Cogedim, Groupe Pichet, BNP Paribas Real Estate, Eiffage Immobilier, Vinci Immobilier, ou encore Promogim Groupe.

Ces grands groupes nationaux et internationaux ont tendance à concentrer leur activité sur de grands projets immobiliers (grands ensembles de collectifs, immeubles de bureaux, etc.) quand les promoteurs locaux sont d’avantage dévolus à la construction de logements individuels et collectifs intimistes.

Le top 10 des promoteurs français selon leur chiffre d’affaires en 2020:

  • Nexity : 5 264 millions d’euros ;
  • Altarea Cogedim : 4 254 millions d’euros ;
  • Vinci immobilier : 3 262 millions d’euros ;
  • Bouygues Immobilier : 2 699 millions d’euros ;
  • BNP Paribas Real Estate : 2 225 millions d’euros ;
  • Kaufman & Broad : 2 177 millions d’euros ;
  • Groupe Pichet : 1 540 millions d’euros ;
  • Atila : 1 339 millions d’euros ;
  • Eiffage Immobilier : 1 367 millions d’euros ;
  • ICADE : 1 275 millions d’euros.

1. Observez le passif

À l’image de l’homme, une entreprise se définit par ses actes. Rien n’est plus révélateur que l’examen scrupuleux des réalisations passées du promoteur immobilier.

Vous pourrez ainsi avoir une idée de la qualité de travail du promoteur :

  • Qualité des réalisations et finitions (avec les années de recul nécessaires) ;
  • Respect des délais ;
  • Conformité de la livraison ;
  • Confort à l’usage ;
  • Etc.

Vous pouvez également jeter un œil du côté d’éventuels projets non aboutis et en chercher les raisons. N’hésitez pas à vous renseigner pour voir si votre promoteur revendique des labels ou a obtenu des distinctions et autres prix décernés par la profession (Prix au concours des Pyramides d’argent, prix de la Qualité d’Usage, de l’Esthétique Immobilière, prix GIP de l’innovation…).

Certains promoteurs sont spécialisés dans la réhabilitation d’immobilier de prestige, dans la construction écologique ou revendiquent une patte architecturale créative. Si vous cherchez l’originalité, une prospection tournée vers les promoteurs spécialisés peut s’avérer fructueuse.

2. Courrez les salons immobiliers

À Toulouse, comme partout en France, les salons de l’immobilier sont des lieux dédiés à la rencontre et à la présentation des promoteurs. N’hésitez pas à vous rendre sur les salons qui ont lieu dans votre région pour balayer l’ensemble des choix d’un coup d’œil, comparer, échanger avec chacun, faire jouer la concurrence.

Ces rencontres sont la scène d’exposition de la communication des promoteurs. Vous pouvez récolter les détails des profils des différentes entreprises ainsi que profiter d’une présentation détaillée des projets en cours ou à venir dans la région que vous avez ciblée et poser vos questions en direct.

Cela vous permet également de jauger de visu, le potentiel candidat à l’accompagnement de votre projet immobilier.

Une fois votre premier tour de piste effectué, vous pourrez déjà procéder à une présélection, puis rencontrer ceux qui ont retenu votre attention en planifiant des rendez-vous individuels.

Le salon de l’immobilier Toulouse-Occitanie a lieu chaque année au cœur de la Ville rose. Cette année, la rencontre des professionnels de l’immobilier, ouverte au grand public aura lieu du 1er au 3 octobre, au MEET, nouveau Parc des Expositions.

3. Sondez la réputation de votre promoteur immobilier

Le bouche-à-oreille

Parlez autour de vous de votre projet (de préférence à vos contacts séniors). Pour l’achat comme pour la vente, le bouche-à-oreille reste un moyen efficace et sans filtre de choisir le bon promoteur immobilier. Si vous connaissez des propriétaires, habitants ou investisseurs, ayant acheté en VEFA ou vendu leur bien par le biais de la même société, n’hésitez pas à les contacter pour jauger de leur niveau de satisfaction.

Les avis en ligne

Tout le monde ne jouit pas du carnet de contacts d’un Martin Bouygues ou d’un François Pinault. Si tel est votre cas, Forum construire, Tacotax, UFC Que Choisir, ... les forums pallieront le manque de spécialistes en investissement dans votre cercle social. N’hésitez pas à regarder les avis en ligne.

Votre short-list en main, vous pouvez même regarder les avis des employés de la société sur Indeed. Un indicateur solide de fiabilité, de respect des engagements, des collaborateurs et d’éthique d’une entreprise.

Les sites web des promoteurs

Les références des promoteurs sont présentées sur leurs site web. Certains grands groupes possèdent un site à destination des clients et un site institutionnel (ou corporate) qui vous donneront d’avantages d’infos sur l’histoire, les engagements, la philosophie et les grands projets de la société.

Des éléments qui peuvent être révélateurs dans la mise à l’épreuve de la cohérence entre le discours et les actes des entreprises.

4. Considérez la solidité financière du promoteur

La “solidité” n’est pas une vertu secondaire dans le monde de la construction immobilière. Nombre de programmes au potentiel prometteur ne dépassent jamais le stade de projet, faute de moyens. Pour bien choisir un promoteur immobilier, il peut être opportun de se renseigner sur sa solidité financière. Les ventes sont presque toujours pourvues de conditions suspensives en cas d’impossibilité de financement de l’opération. En ce cas, vous êtes bien entendu intégralement remboursé de vos premiers versements mais la perte de temps passé à attendre un bien qui ne sera jamais construit, elle, n’est pas indemnisée.

Le nombre de projets achevés en bonne et due forme par le promoteur est un bon indicateur de santé financière. Une variété substantielle de constructions récentes est évidemment plutôt bon signe.

5. Choisissez entre un promoteur local et national

C’est l’une des premières questions qui surgit lorsque l’on s’attelle à la lourde tâche que constitue la quête du promoteur idéal. Il n’y a pas de réponse unique à cette question. Choisir un promoteur immobilier est une affaire de priorisation de vos attentes.

Un promoteur qui exerce près de chez vous connaît déjà les réglementations locales, la ligne de conduite et l’orientation des politiques des municipalités et de la région.

Un acteur local connaît son marché comme sa poche. Vous souhaitez vous lancer dans l’investissement locatif ? Il vos proposera un projet en adéquation avec les besoins locaux. Vous souhaitez faire construire la maison d’une vie ? Ses architectes collaborateurs connaissent les codes du bâti local, les caractéristiques des terrains, les spécificités du climat et autres contraintes environnementales... sur le bout des doigts.

Les mastodontes de la promotion immobilière présentent un avantage non négligeable : leur assise financière rassurante. La construction d’un programme entreprise par un promoteur national a très peu de chance de ne pas aboutir. Les promoteurs nationaux vous proposeront généralement d’acquérir des biens au sein de projets de grande ampleur, plus standardisés. Dans le cadre d’un achat d’appartement dans un grand collectif de centre-ville, il est également possible que les promoteurs immobiliers nationaux soient les seuls présents sur place.

Comment trouver un promoteur immobilier ?

Le choix, s’il peut sembler ardu, découle, souvent automatiquement de l’emplacement choisi pour votre acquisition. En particulier si vous avez déjà ciblé un emplacement précis pour un achat en collectif.

Toutefois, pour un investissement locatif sans idée préconçue ou si vous vous plaisez à investiguer le champ des possibles pour votre futur lieu de vie, commencer par sélectionner un promoteur efficace est une excellente démarche.

Pour les joindre, rien de plus simple, la totalité des promoteurs immobiliers proposent des formulaires de contact en ligne et vous recontactent dans des délais fulgurants.

Pexels Photomix Company 101808

Au fait... Qu’est-ce qu’un promoteur immobilier ?

Dans le domaine de la construction immobilière, le promoteur achète le terrain, définit le programme et réalise les plans en partenariat avec les architectes. Il lui incombe de trouver les professionnels de la construction, de suivre la réalisation, avant d’assurer la communication autour du projet et de lancer la mise en vente et location des lots.

Le promoteur assume les risques financiers, administratifs et commerciaux d’un projet immobilier.

Concevoir, financer, réaliser et livrer un programme immobilier neuf : depuis le bornage du terrain jusqu’au service après-vente, en passant par les offices notariaux, les banques, les bureaux d’études, les artisans, les designers ou encore les paysagistes... demande au promoteur des qualités de prospection, d’évaluation et d’organisation. La construction d’un programme immobilier neuf implique au minimum, une vingtaine de professionnels.

Il doit tenir compte des attentes de la collectivité.

Les promoteurs immobiliers réalisent des immeubles de logements en tenant compte des besoins des futurs occupants, parfois en fonction d’un profil précis comme c’est le cas pour la construction d’une résidences-services sénior ou pour étudiants. Ils sont également à l’initiative de la construction d’immeubles de bureaux, de commerces ou industriels (entrepôts, usines…) ou encore d’équipements publics.

Le promoteur immobilier est un acteur économique dynamique et employeur de poids.

Le volume d’activité des promoteurs immobiliers pèse 2 % du PIB français soit 41,9 milliards d'euros HT. En 2018, la profession de la promotion immobilière comptait 30 400 salariés (en hausse de 9 % par rapport à 2017. Depuis 2015, les effectifs salariés de la promotion immobilière ont progressé de 21,5 %.

À contre-courant des idées reçues, les femmes sont plus nombreuses que les hommes dans la profession (52,5 % de femmes pour 47,5 % d’hommes).

 

A lire aussi : Les avantages de l'immobilier neuf