Comment construire une maison ?

comment construire une maison

Au lieu d’acheter un logement, certains préfèrent construire une maison par eux-mêmes ou en faisant appel à un constructeur. Dans tous les cas, avant de devenir propriétaire d’un terrain et de faire construire, il convient de respecter certaines étapes. Découvrez toutes les démarches à effectuer pour définir son projet, le concevoir et le faire aboutir. Tout ce qu’il faut savoir pour construire une maison dans les règles de l’art.

Définir votre projet de construction : la première étape

Avant de construire une maison, il faut préparer son projet. Pour cela, il convient d’évaluer sa capacité d’emprunt, comme si vous aviez l’intention d’acheter un bien. Notez que la capacité d’emprunt dépend de plusieurs critères définis par les banques : situation professionnelle, apport personnel, durée d’emprunt… Pour préparer votre rendez-vous avec votre conseiller bancaire, vous pouvez utiliser les simulateurs en ligne afin de vous faire une première idée.

Ensuite, définissez vos attentes en établissant les plans de votre future maison (nombre de chambre, plain pied ou étage, etc.). Il ne s’agit pas de dessiner un plan précis mais d’avoir une idée en tête avant de poursuivre son projet de construction.

Enfin, définir son projet, cela demande aussi de calculer son budget pour la construction de la maison. Pour vous aider dans cette démarche, il convient de faire appel à un commercial et de rechercher un terrain viabilisé correspondant à vos recherches. Cela vous permettra de vous rendre compte du prix.

A savoir : une maison neuve coûte environ 1400 euros le mètre carré (hors terrain et frais annexe). Il s’agit bien évidemment d’une moyenne effaçant les disparités en fonction de la complexité architecturale et des prestations de l’ouvrage.

Avant la construction, la conception !

Pour construire une maison, il faut d’abord envisager l’étape de la conception. Cela suppose de choisir un maître d’œuvre ou un architecte et un constructeur. En accord avec votre banque, définissez aussi une enveloppe budgétaire.

Vous devrez également vous positionner sur le terrain sélectionné en faisant une promesse d’achat sous condition suspensive. Notez que depuis 2018 et la loi Elan, l’étude de sol s’avère obligatoire. Cette nouvelle réglementation permet, en outre, d’éviter des problèmes de construction une fois le terrain acquis.

Il vous reste alors à définir le plan de votre maison, son style, sa taille, son terrain et son orientation. Pour cela, vous devez obligatoirement tenir compte du PLU (plan local d’urbanisme) de la commune sur lequel se situe le terrain. Si vous appréhendez ces démarches, faites vous accompagner par un constructeur. Celui-ci pourra vous proposer des plans types avec conception 3 D adaptés à votre projet de construction.

A savoir : vous devrez soumettre un dossier de permis de construire en mairie. Si vous signez avec un constructeur, celui-ci se chargera de cette étape.

Comment construire une maison ? Les travaux à prévoir.

Une fois les démarches administratives accomplies, il est temps de commencer le chantier. Pour construire une maison, vous devez prévoir certains travaux :

  • les fondations par les maçons ;
  • le soubassement (sous-sol, vide sanitaire, hérisson) ;
  • les murs (parpaing, brique, monomur, béton cellulaire…) ;
  • pose de poutrelles ou d’éléments de bois en cas d’étage.

A noter : les travaux débutent environ 6 mois après la signature du contrat de construction si vous décidez de passer par un constructeur. Ce délai comprend le dépôt du permis de construire ainsi que la période de possible recours des tiers contre ce permis (deux mois).

Qu’est-ce que le gros œuvre ?

Le gros œuvre fait l’objet d’une réunion de début de chantier avec le conducteur de travaux. Cela permet de valider certains points.

Puis, peut commencer le gros œuvre qui comprend le terrassement. Cela consiste à niveler le sol pour que la maison repose sur une base solide.

Ensuite, il y a l’excavation. Le site du futur bâtiment est creusé. Les tranchées servent quant à elles à connecter aux réseaux locaux (eau, électricité, etc.).

Le gros œuvre désigne aussi la pose de la toiture, de la charpente, des tuiles ainsi que des faitières. Puis, il y a la pose des menuiseries (portes et fenêtres) pour que la maison soit hors d’air.

Une fois le gros œuvre terminé, il est temps de passer au second œuvre.

Le second œuvre : l’installation des équipements et les finitions

Le second œuvre succède au gros œuvre. Cette étape correspond alors à la phase d’installation des équipements de la maison et aux finitions. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, cette phase peut s’inscrire dans la durée. Parfois, elle est plus longue que le gros œuvre.

Le second œuvre comprend :

  • la pose des circuits d’eau et d’électricité ;
  • la pose de pieuvres hydrauliques et électriques ;
  • la mise en place de l’isolation extérieure ou intérieure ;
  • la pose des cloisons intérieures, des revêtements de sol ;
  • la pose des sanitaires ;
  • la peinture, les crépis…
  • le talus, VRD et murs de soutènement ;
  • le test d’étanchéité à l’air et le respect des normes thermiques.

Les réunions de chantier et la remise des clés

Au cours du chantier de construction, vous aurez plusieurs réunions. Avec un constructeur, la réunion de chantier se déroule avant chaque facture, suivant la réglementation en vigueur :

  • 15 % à l’ouverture du chantier
  • 25 % à l’achèvement des fondations
  • 40 % à l’achèvement des murs
  • 60 % à la mise hors d’eau
  • 75 % à l’achèvement des cloisons et à la mise hors d’air
  • 95 % à l’achèvement des travaux d’équipement, de plomberie, de menuiserie et de chauffage
  • 5% à la réception.

Vient enfin la remise des clés après la réception de chantier. Mais souvent, lors de la construction d’une maison, cette étape ne marque pas la fin des travaux. Effectivement, en tant que nouveau propriétaire, il vous reste à effectuer les travaux réservés tels que peinture intérieure ou pose de la cuisine. Généralement, les constructeurs ne réalisent pas ce type de travaux. Il s’agit alors de finitions, à réaliser après la livraison.

Conseil : lors de la remise des clés, vous devenez véritablement propriétaire de votre logement. Juridiquement, vous êtes considéré comme responsable en cas de sinistre (vol, dégradation, incendie, intempérie…). Il est donc nécessaire de souscrire une assurance multirisque habitation.

A lire aussi : comment acheter une maison ?