Comment vérifier un chèque de banque ?

verifier un chèque de banque

Un chèque de banque représente un moyen de paiement aux multiples avantages. Contrairement au chèque bancaire traditionnel, il permet de sécuriser les transactions. Souvent réclamé lors de la vente d’un véhicule tel que voiture, il n’est pas à l’abri d’arnaque. Comment reconnaître un faux chèque de banque et déjouer les escroqueries ? Quelles informations devez-vous vérifier avant d’accepter ce moyen de paiement ? Tous nos conseils pour ne pas tomber dans le piège.

Vérifier l’authenticité d’un chèque de banque

La meilleure chose à faire consiste à joindre la banque émettrice pour vérifier la fiabilité du moyen de paiement. Même si le chèque s’avère en bon état et paraît authentique, prenez cette précaution.

Contactez la banque dont le nom figure sur le document avant de terminer la transaction. Soyez vigilant jusqu’au bout en recherchant vous-même le numéro de téléphone de l’organisme bancaire. Ne vous fiez pas à l’acheteur qui peut vous transmettre un faux numéro avec la présence d’un complice. Généralement, le numéro de la banque est visible sur le titre.

Une fois au téléphone avec la banque, transmettez à votre interlocuteur le numéro du chèque ainsi que son montant et le nom du bénéficiaire.

Pour vous simplifier la tâche, prenez les devants en demandant à l’acheteur de vous adresser le scan du chèque de banque. Votre propre établissement bancaire pourra ainsi s’assurer auprès de la banque émettrice qu’il s’agit d’un vrai titre et non d’un document falsifié.

Sachez également qu’il est possible d’accompagner un acheteur au guichet de sa banque lors de sa demande de titre. Une solution radicale pour éviter les mauvaises expériences.

Enfin, soyez aussi attentif à la qualité du chèque, et refusez-le si celui-ci a subi des altérations (rayures, grattage…).  Et en cas d’écritures différentes ou de montant inexact, ne prenez aucun risque !

Quelles mentions doivent figurer sur le chèque de banque ?

Un chèque de banque doit obligatoirement comporter certaines mentions relatives à la norme NF K11-111.

  • le nom de la banque émettrice ;
  • le cadre « payable en France » comportant l’identification du lieu de paiement ainsi que le numéro de téléphone de la banque ;
  • le nom, l’adresse et le compte du tireur ;
  • le montant en lettres et en chiffres ;
  • le lieu et la date d’émission du titre ;
  • la ligne magnétique composée de lettres et chiffres. Celle-ci se situe en bas du chèque.

La présence d’un filigrane sur le chèque de banque

Depuis 2009, les chèques de banque possèdent tous un filigrane normalisé. Celui-ci est intégré au papier. Son niveau de sécurité se révèle comparable à celui des billets de banque ou pièces d’identité.

Retournez le chèque de banque pour apercevoir le filigrane par transparence. Il comporte la mention « chèque de banque ».

Vérifier l’identité de l’acheteur

Pour aller encore plus loin et éviter les arnaques au faux chèque de banque, faites une recherche préalable sur l’acheteur. Commencez par évaluer sa e-réputation en faisant une recherche sur Google. Néanmoins, prenez les résultats avec précaution. En effet, un escroc peut très bien usurper l’identité d’une autre personne.

Lors de la transaction, méfiez-vous si l’acheteur souhaite payer une partie en espèces. Demandez-lui une pièce d’identité afin d’écarter toute usurpation. Comparez les informations (taille, âge…) avec la personne en face de vous. Correspond-elle à la photo ?

En cas de doute, reportez la vente. Ne laissez jamais repartir un acheteur avec votre objet de valeur si celui-ci vous parait malhonnête.

Comment vérifier un chèque de banque ?
4.6 (91.67%) 12 votes