Chèque de banque de La Banque Postale

cheque de banque banque postale

Le chèque de banque représente un moyen de paiement relativement sûr. D’ailleurs, il reste incontournable lors d’une transaction importante telle que l’achat d’un véhicule (voiture, moto, bateau…). Suivant les établissements, les délais d’obtention et d’encaissement diffèrent. Découvrez toutes les spécificités du chèque de banque de La Banque Postale en termes de délais et tarifs. Et parce que les arnaques au chèque de banque se révèlent nombreuses, apprenez à déjouer les pièges. Tout ce qu’il faut savoir pour vérifier l’authenticité d’un titre et ne pas être victime d’un escroc !

Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

Le chèque de banque, à ne pas confondre avec le simple chèque bancaire, peut vous être réclamé lors d’une transaction importante (achat d’un véhicule, par exemple).

Sachez que le chèque de banque est émis et signé par un organisme bancaire. Et l’ordre du chèque est au nom du vendeur. Si le chèque de banque est autant demandé pour de grosses transactions, c’est en raison de sa sécurité. En effet, même s’il existe des arnaques au chèque de banque, ce moyen de paiement reste un gage de sécurité.

Comment obtenir un chèque de banque à La Banque Postale ?

Pour obtenir un chèque de banque à La Banque Postale, rien de plus simple. Il suffit de vous présenter au guichet d’une agence bancaire. Le conseiller de l’établissement procédera à des vérifications en s’assurant que vous disposez de l’argent sur votre compte. Si le solde se révèle suffisant, le conseiller vous fournira le titre.

Vous pouvez aussi commander votre chèque de banque en ligne ou par courrier à votre centre financier. Néanmoins, le retrait se fait impérativement en personne.

A savoir : il vous faudra obligatoirement retirer le titre dans votre bureau de banque attitré si le montant est supérieur à 800 euros.

A lire aussi >> Quels sont les délais pour obtenir un chèque de banque ?

Les tarifs

L’émission du chèque de banque se révèle payante. Le montant varie en fonction de la banque. Cependant, il faut compter en moyenne une dizaine d’euros pour obtenir le titre.

Un chèque de banque émis par La Banque Postale coûte 11 euros si l’établissement du titre provient d’un compte courant classique. Et l’émission s’avère gratuite si vous le faites depuis un compte sur livret ou compte épargne.

Délai d’obtention

Notez qu’un délai d’obtention s’applique pour se procurer un chèque de banque. Certains établissements le remettent dans l’immédiat et d’autres sous deux jours. Il est donc important d’anticiper votre demande si vous voulez disposer du moyen de paiement dans les meilleurs délais.

En fait, la durée dépend de trois facteurs principaux, à savoir :

  • le montant du chèque de banque ;
  • le moyen de réception souhaité ;
  • le délai de préavis éventuel.

En ce qui concerne La Banque Postale, le délai d’obtention est de deux jours, soit 48 heures ouvrées, pour un chèque d’un montant supérieur à 1500 euros. Et pour un chèque de banque au montant inférieur, le retrait s’avère quasi immédiat. Comptez seulement une dizaine de minutes, le temps de la vérification et de l’émission du titre.

Délai d’encaissement

L’encaissement d’un chèque de banque s’effectue de la même manière qu’un chèque normal. Vous pouvez tout à fait le déposer dans une borne en libre service, dans un bureau de poste. Pour cela, mettez le titre dans une enveloppe en ayant préalablement rempli le bordereau.

Vous avez aussi la possibilité de déposer le chèque de banque directement au guichet, ou l’envoyer par la Poste, avec le bordereau de remise de chèque.

En termes de délai, il faut compter en moyenne deux jours ouvrés pour que le chèque de banque soit encaissé.

Nos recommandations de sécurité

 Le chèque de banque reste le moyen de paiement le plus sûr. Toutefois, il est possible de se faire arnaquer avec un faux chèque de banque. Avant d’accepter ce titre, il convient donc de prendre ces précautions et de faire preuve d’une extrême vigilance.

Contacter la banque émettrice

En cas de doute sur la provenance du chèque de banque remis par l’acquéreur, contactez immédiatement la banque émettrice. L’établissement validera ou non la fiabilité du chèque. Et recherchez vous-même le numéro de l’organisme financier. Celui-ci figure sur le chèque de banque. En aucun cas, ne faites confiance à l’acheteur. Il peut tout à fait vous fournir un faux numéro de téléphone s’il a un complice.

Une fois au téléphone avec l’établissement, transmettez au conseiller le numéro du chèque, le montant ainsi que le nom du bénéficiaire.

Accompagner l’acheteur au guichet

Notez que le moyen le plus sûr pour éviter toutes déconvenues est d’accompagner l’acheter au guichet de sa banque lors de la remise du titre. De la sorte, vous serez certifié de sa provenance. Vous pouvez aussi prendre les devants en demandant à l’acheteur de vous transmettre le scan du chèque de banque. Ainsi, votre propre établissement bancaire s’assurera qu’il s’agit d’un vrai titre et non d’un document falsifié.

Vérifier l’authenticité d’un chèque de banque

Dans les autres cas, procédez à plusieurs vérifications. Le montant doit être exact. Le cas contraire, il peut s’agir d’un chèque de banque volé. Et si l’acheteur souhaite compléter la transaction avec un autre moyen de paiement, refusez ! D’autre part, si le titre présente des signes d’altérations (déchirure, rayure, grattage…), ne l’acceptez pas.

Ensuite, vérifiez que le titre possède bien un filigrane normalisé. Depuis 2009, tous les chèques de banque en sont pourvus. Intégré au papier, le filigrane est transparent. Il comporte la mention « chèque de banque ».  Et un chèque de banque comporte certaines mentions obligatoires relatives à la norme NF K11-111 :

  • le nom de la banque émettrice ;
  • le cadre « payable en France » avec identification du lieu de paiement et numéro de téléphone de la banque ;
  • le nom, l’adresse et le compte du tireur ;
  • le montant (en lettres ainsi qu’en chiffres) ;
  • le lieu et la date d’émission du titre ;
  • la ligne magnétique en bas du chèque, composée de lettres et chiffres.

Prévenir le risque d’usurpation d’identité

Enfin, pour encore plus de sécurité lors de la transaction, réclamez une pièce d’identité à l’acquéreur. Prenez soin de vérifier si les informations telles que l’âge ou la taille correspondent. Cela permet de soulever une éventuelle usurpation d’identité.

Sur le même sujet >> Comment vérifier un chèque de banque ?

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.