Parquet flottant ou parquet massif : comparatif

comparatif entre parquet flottant et massif
Besoin d’un nouveau parquet pour votre logement en construction ou en rénovation ? Le parquet flottant et le parquet massif font partie des revêtements de sol les plus prisés du moment. Présentant chacun de nombreux avantages, ces deux types de parquets ont beaucoup de succès, en France et ailleurs. Vous hésitez justement entre les deux ? Vous vous demandez lequel vous conviendrait le mieux ? Décidez-vous en toute connaissance de cause grâce à ce guide comparatif.

Qu’est-ce qu’un parquet massif ?

Le terme « massif » vient du fait que ce type de parquet est réalisé avec des planches traditionnelles de bois. Constituées d’une seule essence de bois et taillée directement dans le bois, les lattes de parquet massif sont constituées d’une seule couche. Elles diffèrent donc d’autres lattes qui sont fabriquées avec  plusieurs couches de bois, comme c’est le cas du parquet contrecollé.

D’autre part, le parquet massif est en général fabriqué avec des essences indigènes comme le merisier ou le chêne. Plusieurs finitions sont possibles parce qu’on peut vitrifier, cirer ou huiler ce type de parquet. Concernant la fixation, les lattes sont clouées ou collées sur des rampes, mais pas directement sur le sol.

Qu’est-ce qu’un parquet flottant ?

La fixation est le premier point de différence du parquet flottant avec le parquet massif. En effet, le parquet flottant est posée directement au niveau du sol, quel que soit la nature de celui-ci. Il se pose sans colle et sans clou sur une moquette, un sol en béton, un ancien parquet que l’on souhaite recouvrir et sur tout autre type de sol à condition que celui-ci soit plan.

Le matériau diffère aussi du parquet massif. En effet, les lattes d’un parquet flottant sont constituées de plusieurs couches de bois. Il en existe plusieurs types, mais un parquet flottant contrecollé est par exemple composé d’une couche de parement, d’une âme de parquet et d’une couche de contrebalancement.

Que choisir entre les deux ?

Le parquet flottant a l’avantage du prix et coûte moins cher même si la qualité est tout à fait correcte. En effet, cela coûte entre 15 et 12€ le m², contre 20 à 150€ par m² pour le parquet massif. La pose est un autre avantage indéniable du parquet flottant parce que les lattes s’emboitent entre elles, ce qui en facilite énormément l’installation. On peut les poser sans problème, même si on n’a pas spécialement de savoir-faire spécifique dans les revêtements de sol. Le parquet massif quant à lui demande la précision et la maîtrise d’un professionnel. Son installation nécessite du temps et une grande minutie.

Le parquet massif l’emporte au niveau de l’apparence. Le parquet flottant existe dans des finitions diverses et variées, mais l’élégance du parquet massif est incomparable. Et celui-ci devient encore plus beau avec le temps. Évidemment, le parquet flottant n’est pas laid pour autant. Au contraire, les techniques de fabrication actuelles font parfois de véritables merveilles en termes de design. Parlons également de la durabilité du parquet massif qui peut aller jusqu’à un siècle voire plus. Le parquet flottant ne peut pas en dire autant.

Le parquet flottant et le parquet massif ont tous les deux des atouts. A vous de choisir en fonction de vos attentes et en tenant compte de leurs spécificités respectives. Vous êtes dans le doute ? Les blogs déco à l’instar de Sweety Home peuvent vous aider à vous décider. Vous y trouverez en effet de nombreuses idées déco en sachant que l’apparence du parquet joue un rôle non négligeable dans la décoration de la pièce.

Parquet flottant ou parquet massif : comparatif
4 (80%) 21 vote[s]