Mieux comprendre le ratio d’endettement dans le contexte canadien

ratio d'endettement illustration

Aussi appelé taux d’endettement ou niveau d’endettement, le ratio d’endettement est l’un des indicateurs financiers les plus utilisés par les banquiers. Selon Statistiques Canada, il a atteint un niveau record de 181,7% en 2022. En d’autres termes, il y avait 1,81$ de dette sur le marché de l’emprunt pour chaque dollar de revenu.

Et vous, connaissez-vous le vôtre ? Comment le calculer ? Comment l’interpréter ? Décryptage et explications de nos experts.

Quel est l’intérêt du ratio d’endettement ?

À chaque fois que vous demandez un crédit à la banque, le conseiller calcule votre ratio d’endettement pour connaître l’état de vos finances. C’est grâce à cet indicateur que la banque détermine si vous êtes en mesure de souscrire à un crédit et de le rembourser.

Il permet également de déterminer le montant que vous pouvez rembourser chaque mois, le capital maximum qui peut vous être alloué, sans oublier les intérêts et les frais à régler.

Par ailleurs, il est vivement recommandé de ne pas attendre un emprunt pour calculer son ratio d’endettement. Le faire de manière spontanée permet de prendre conscience de l’état de ses finances, et d’évaluer ses possibilités en termes d’investissement.

Cette démarche vous permet également de bien gérer vos finances, votre patrimoine immobilier et même votre carrière professionnelle. N’attendez donc pas d’être dans le rouge pour chercher à tout savoir sur le ratio d’endettement.

Comment calculer son ratio d’endettement ?

Le calcul du ratio d’endettement est simple. La formule à appliquer est la suivante :

Ratio d’endettement : Somme des paiements mensuels bruts de vos dettes/Somme de vos revenus mensuels x 100

Quelles sont les dettes à prendre en compte dans le calcul du ratio d’endettement ?

Pour déterminer le montant total de vos dettes, additionnez les éléments suivants :

  • Le loyer si vous êtes locataire ou la mensualité hypothécaire si vous remboursez votre crédit immobilier ;
  • Les mensualités de tous vos crédits en cours de remboursement : crédit auto, prêt personnel, crédit à la consommation, prêt étudiant, etc.
  • Les paiements pour vos cartes de crédit ;
  • Les pensions alimentaires que vous devez payer.

Précisons que les factures courantes comme l’électricité, le gaz et l’eau n’entrent pas dans le calcul du taux d’endettement.

Quels sont les revenus à prendre en compte dans le calcul ?

Chaque banque définit ses propres règles en ce qui concerne les revenus à prendre en compte dans le calcul du taux d’endettement. Mais de manière générale, sont inclus :

  • Le salaire net avant les prélèvements à la source ;
  • Les primes ou avantages fixes, le 13e mois par exemple ;
  • Les commissions, pour les agents commerciaux par exemple ;
  • Les pensions alimentaires perçues ;
  • Les aides reçues dans le cadre des prestations sociales.

En gros, incluez dans vos revenus tout ce qui amène de l’argent dans vos poches.

Si vous avez un revenu variable, comme c’est souvent le cas pour les travailleurs autonomes, faites la somme de vos entrées sur un an et divisez le résultat par deux. Vous obtiendrez ainsi votre revenu mensuel moyen.

Ratio d'endettement calcul

Quel est le bon ratio d’endettement ?

En règle générale, un bon ratio d’endettement est inférieur à 30%. En d’autres termes, vous consacrez moins du tiers du vos revenus à payer des dettes. Cela démontre que vous gérez bien vos finances. Si vous demandez un crédit auprès d’une banque, vous avez de grandes chances d’obtenir une réponse positive.

Voyons d’autres cas :

Un ratio d’endettement compris entre 31% et 40%

Si votre ratio d’endettement est compris entre 31% et 40%, vous êtes encore dans la limite tolérable. Cela veut dire que vous n’avez pas de grandes difficultés à rembourser vos dettes à la fin du mois.

Mais attention, vous êtes à la limite de la zone rouge ! Si une grande partie de vos dettes est par exemple à taux variable, votre taux d’endettement peut passer à plus de 40% en situation de hausse des taux directeurs. Ce qui peut être catastrophique pour vos finances !

En gros, votre marge de manœuvre est très réduite et les banques peuvent être réticentes à vous accorder un crédit supplémentaire.

Un ratio d’endettement supérieur à 40%

Au-delà de 40%, vous êtes déjà en situation de surendettement. Il est donc quasi certain que les banques refuseront de vous accorder un crédit. En effet, vous risquez déjà de ne pas pouvoir assumer vos paiements actuels. Vous devez alors prendre des mesures rapides pour réorganiser vos finances et sortir du rouge.

Le syndic autorisé en insolvabilité, la solution en cas de difficultés financières

Si votre ratio d’endettement est supérieur à 40%, consultez dès maintenant un syndic autorisé en insolvabilité. Ce professionnel est celui habilité au Canada pour vous informer sur les différentes options qui s’offrent à vous afin de vous débarrasser de vos dettes.

Il veille aussi à ce que vos créanciers ne vous harcèlent plus. De plus, ces derniers ne pourront pas intenter une procédure de recouvrement ou toute autre procédure judiciaire comme la saisie de votre salaire contre vous. En résumé, vous êtes mieux protégé lorsque vous travaillez avec un syndic autorisé en insolvabilité.

Mais n’attendez pas d’être dans le rouge pour le contacter. Ce professionnel peut également vous aider à réaménager votre budget pour éviter de vous retrouver dans le pétrin. Ces conseils vous seront également d’une grande utilité pour bien gérer vos dettes.

En plus, la première consultation est généralement gratuite. N’hésitez donc pas !

Lire aussi : Comment protéger vos données bancaires sur votre téléphone ?

5/5 - (26 votes)