5 choses à savoir sur les SCPI

Scpi

Véritable rempart contre la baisse de rendement des contrats d'assurance et des titres obligataires, les SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier sont devenues depuis quelques années le support d'épargne préféré des Français. Avant de vous lancer dans ce type de placement d'épargne immobilier, voici 5 choses que vous devez absolument savoir sur ce sujet.

1 – Fonctionnement des SCPI

Investir dans une SCPI, c'est acheter des parts dans une société civile immobilière. Cette dernière a pour mission de collecter des fonds apportés par des investisseurs particuliers, afin d'acquérir et gérer un bien immobilier.

Celui-ci est mis en location. Les loyers collectés seront distribués aux investisseurs au prorata de leur mise de départ. Il existe plusieurs familles de SCPI en fonction de leurs spécialités :

  • SCPI de rendement,
  • SCPI de défiscalisation,
  • SCPI de valorisation…

Faire appel à un cabinet de gestion de patrimoine vous permet d'optimiser votre investissement immobilier, en trouvant pour vous la SCPI la plus adaptée à vos objectifs.

2 – Un investissement accessible à toutes les bourses

L'un des grands atouts d'un investissement en SCPI est son faible ticket d'entrée. Contrairement aux idées reçues sur les investissements immobiliers, acquérir des parts dans une SCPI est accessible à toutes les bourses. Il est possible de se lancer dans l'opération dès 100 – 150€. Les parts les plus onéreuses s'élèvent à 1 000€.

Investissement Scpi

3 – Différents modes d'investissement en SCPI

Il existe plusieurs possibilités d'acquérir des parts dans une SCPI. L'achat en cash permet à l'investisseur de régler son acquisition par chèque ou par virement. Il lui est aussi possible de financer son investissement à crédit, c'est-à-dire qu'il devra souscrire un crédit immobilier.

Une autre méthode pour acquérir des parts dans une SCPI est d'opter pour le démembrement. Cette technique juridique consiste en la séparation de l'usufruit de la nue-propriété. En tant que nu-propriétaire, l'investisseur ne percevra pas de loyer durant la durée du démembrement. Par contre, il en récupère la pleine propriété à l'issue de celle-ci.

4 – Un bon rempart contre l'inflation

Investir dans une SCPI vous permet de réaliser un placement peu risqué. En effet, les risques de voir diminuer votre placement sont faibles, voire nuls. Les loyers sont effectivement ajustés de manière régulière en tenant compte de l'inflation. Votre pouvoir d'achat en tant qu'investisseur dans une SCPI restera donc inchangé. Il ne faut pas oublier que les risques liés à un investissement en SCPI sont les mêmes que ceux pour un investissement immobilier classique. Valeur refuge par excellence, la pierre est un investissement sécurisé.

5 – Les frais liés à un investissement en SCPI

Investir dans une SCPI suppose aussi que vous devez consacrer une partie de vos rendements pour les frais. Il existe deux types de frais dans les SCPI :

  • les frais de souscription,
  • les frais de gestion.

Les premiers correspondent aux charges liées à l'acquisition des biens par la SCPI, comme les frais de notaire. Les seconds, quant à eux, sont les frais liés à l'entretien et à la gestion du patrimoine par la société. Les frais d'entrée ou de souscription correspondent à 8 à 12% du montant initial investi. Les frais de gestion sont compris entre 8 et 14% des revenus locatifs. Notons que le rendement en SCPI est net de frais.