Comment acheter des actions en bourse ?

Acheter Actions Bourse

Pour faire fructifier ses économies, investir en bourse représente une solution. Cependant, il s’agit d’un pari risqué, surtout lorsque l’on débute dans le domaine boursier. Suivez nos conseils pour faire vos premiers pas dans ce milieu d’initiés. Comment acheter des actions en bourse et les vendre ? Tout ce qu’il faut savoir sur les procédures et démarches à suivre : ouverture d’un compte titres, choix de l’intermédiaire financier, etc.

Commencer à acheter des actions en bourse, comment faire ?

D’abord, avant d’acheter des actions en bourse, il faut commencer par avoir un compte titres. Il s’agit d’un support d’investissement permettant d’exécuter des ordres sur les marchés financiers.

Ainsi, les titres financiers tels que les actions ou obligations, Sicav, etc. doivent être inscrits sur un compte titres ordinaire ou bien un PEA (Plan d’Epargne en Actions). Pour que cela soit effectif, vous devez prendre contact avec un établissement bancaire ou un courtier en ligne. Ils agissent alors en tant qu’intermédiaire financier.

Comment choisir le support d’investissement ou compte titres ?

Il n’existe pas un seul support d’investissement. En effet, dans le domaine de la bourse, il y a différents comptes titres, lesquels possèdent chacun leurs propres spécificités.

Mais sachez que les supports les plus utilisés restent le Plan d’Epargne en Actions (PEA) ainsi que le compte titres ordinaires.

Le compte PEA est un compte titres personnel permettant l’accès à des bénéfices d’avantages fiscaux tels que l’exonération de la taxation des plus-values. Pour cela, il faut un minimum de 5 ans de détention du compte. Et sont éligibles au PEA les titres de sociétés dont le siège social se situe en Union européenne (+ Norvège et Islande) et soumises à l’Impôt sur les sociétés.

A savoir : depuis 2014, il est aussi possible d’opter pour un compte PEA-PME. Mais cela est réservé aux titres de petites et moyennes entreprises cotées. Dans tous les cas, il s’avère primordial de choisir un support d’investissement répondant à votre profil d’investisseur.

A quoi sert l’intermédiaire financier ? Comment le choisir ?

Une fois le compte approprié identifié pour votre investissement, vous devez déterminer l’intermédiaire financier qui recevra et exécutera l’ensemble de vos ordres d’achat et de vente. Lorsque l’on veut acheter des actions en bourse, cette étape n’est pas à négliger.

Pour faire votre choix, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères :

  • frais de courtage ;
  • frais annexe ;
  • qualité du service client ;
  • qualité des plateformes d’accès au marché boursier.

Notez que pour vous servir d’intermédiaire financier, toute société, qu’elle soit française ou bien étrangère, doit être enregistrée en tant que « prestataire en service d’investissement » ou PSI (entreprise d’investissement, banque, courtier en ligne). Et la société doit également être répertoriée dans le registre des agents financiers. Pour acheter des actions en bourse dans les règles de l’art, il convient donc de se renseigner au préalable sur l’intermédiaire. Et de ne pas faire confiance à n’importe quelle société.

A savoir : les intermédiaires financiers ont obligation de prendre toutes les mesures suffisantes afin d’obtenir le meilleur résultat possible pour leurs client. Cela tient compte du prix, du coût, de la rapidité, de la probabilité d’exécution, du règlement, de la nature de l’ordre, etc. Chaque établissement doit publier sa politique d’exécution, autrement dit sa stratégie.

Les démarches à effectuer pour rechercher une action

Pour que vos premiers pas dans le milieu de la bourse soient prometteurs, il faut se montrer rigoureux et vigilant :

  • d’abord, en faisant des recherches sur Internet, vous trouverez facilement les données qui vous intéressent sur une société (le cours, éléments de cotation) ;
  • ensuite, veillez à ne pas commettre d’impair en vérifiant l’identifiant unique à 12 caractères de l’action. Il s’agit alors du code ISIN et d’un Mnémonique. Ces deux éléments apparaissent toujours en tête de la fiche valeur de l’action recherchée ;
  • puis, comprenez bien que pour un même code ISIN, vous pouvez trouver différentes places de marché sur une action cotée. Il s’agit de la même action mais selon la place choisie, les frais, la liquidité et son prix diffèrent ;
  • donc, pour éviter toute confusion, lors de l’achat d’une action, assurez-vous de son code ISIN et que sa place de cotation soit bien principale. Cela vous assure la meilleure liquidité ;
  • enfin, notez qu’une action cotée est toujours liée à un marché de référence. En France, le marché réglementé de référence est Euronext Paris. Il rassemble l’ensemble des valeurs cotées à la Bourse de Paris.

La procédure pour acheter ou vendre une action en bourse

Pour acheter une action en bourse ou la vendre, il y a des démarches précises à effectuer. Déjà, vos ordres de bourse doivent être transmis à votre intermédiaire financier. Il s’agit du professionnel (banquier, courtier en ligne) qui a ouvert un compte titres à votre nom.

Dans la convention signée lors de l’ouverture de ce compte, vérifiez les modes de transmission des ordres de bourses (Internet, téléphone, etc.).

Pour transmettre votre ordre d’achat ou de vente au marché, vous devez indiquer un certain nombre d’informations :

  • titre à négocier, c’est-à-dire le nom de la société, son code Mnémonique ou son code ISIN afin de l’identifier ;
  • s’il s’agit d’un achat ou d’une vente ;
  • la quantité de titres ;
  • le type d’ordre de bourse (au marché, à la meilleure limite, à cours limité, etc.) ;
  • le type de règlement (au comptant, suivant l’éligibilité…) ;
  • et la durée de validité de l’ordre.

Une fois ces renseignements transmis à votre intermédiaire financier, l’intention d’achat des actions en bourse (ou de vente) est transmise sur le marché boursier. L’intermédiaire a alors sélectionné au préalable le lieu d’exécution le plus favorable. Cela se nomme la « meilleure exécution ». Il s’agit d’une obligation ordonnée par la directive des Marchés d’Instruments Financiers (MIF).

Enfin, dès que l’ordre est exécuté, qu’il s’agisse d’un achat ou d’une vente, votre intermédiaire est tenu de vous adresser un avis d’opéré. C’est un compte rendu récapitulatif des conditions d’exécution de l’ordre passé (nature de l’ordre, montant, date, conditions tarifaires, etc.). Conservez cet avis qui vous sera utile en cas de réclamation. Désormais, l’ensemble de vos titres acquis se trouvent dans votre PEA ou portefeuille titres, selon le type de compte ouvert.