Adie : l’association pour le micro-crédit

Adie Micro Credit

Les porteurs de projet sont parfois freinés par le problème du financement. Que ce soit pour créer son entreprise ou développer son activité, il faut de l’argent pour acheter du matériel ou obtenir son permis de conduire. Or, les banques ne prêtent pas facilement à certaines personnes (micro-entrepreneur, chômeur, bénéficiaire de minima sociaux…). Soucieuse que tout le monde puisse entreprendre en France, une association prête de l’argent sous forme de micro-crédit. Elle accompagne également le porteur de projet en menant diverses actions. Découvrez en quoi consistent les missions de l’Adie, les aides octroyées ainsi que les formalités pour bénéficier d’un micro-crédit.

A quoi sert l’association Adie ?

En créant l’Adie en 1989, Maria Nowak avait pour ambition d’adapter le principe du micro-crédit à la France. Et cela afin de permettre aux porteurs de projet n’ayant pas accès au prêt bancaire de pouvoir financer la création ou le développement de leur entreprise. Il s’agit pour ces personnes de sortir de leur situation soit en créant leur propre emploi ou bien en développant une activité qui existe déjà.

Aujourd’hui, l’Adie est une grande association nationale à but non lucratif reconnue d’utilité publique. Elle est présente partout sur le territoire français (métropole et outre-mer). L’idée ? N’importe qui, même sans argent, diplôme ou relation, peut entreprendre.

Les missions de l’association Adie sont de plusieurs ordres :

  • financer les personnes à qui les banquent ont l’habitude de refuser les emprunts : les micro-entrepreneurs, les chômeurs ainsi que les allocataires des minima sociaux ;
  • accompagner la création d’entreprise afin de la rendre pérenne, que ce soit avant, pendant ou après. Ce soutien prend diverses formes : information sur les aides existantes et les formalités à accomplir, recherche de partenaires locaux, montage du projet, formation certifiante, coaching, atelier, suivi personnalisé et gratuit, assurance professionnelle adaptée avec tarifs négociés… ;
  • enfin, participer au développement du micro-crédit en France.

En quoi consiste le micro-crédit de l’Adie ?

Voici ce qu’il faut savoir sur le micro-crédit de l’Adie :

  • l’association prête de l’argent jusqu’à 10 000 € ;
  • la durée du remboursement est comprise entre 6 et 36 mois avec possibilité de différer le premier paiement de 3 mois maximum ;
  • vous devez trouver un garant du prêt à hauteur de 50 % ;
  • le taux d’intérêt fixe est de 7.45 %. Il peut être remplacé par des frais de dossier ;
  • vous pouvez rembourser votre prêt par anticipation sans frais ni pénalités ;
  • enfin, l’association déduit 5% du montant du crédit pour le verser à un fonds de solidarité. Ainsi, d’autres personnes peuvent être financées. Cela est également valable pour le prêt d’honneur.

A savoir : l’Adie propose un complément sous la forme d’un prêt d’honneur à taux zéro (3000 € maximum).

Qui peut bénéficier d’un micro-crédit de l’Adie ?

Plusieurs structures n’ayant pas accès aux crédits bancaires peuvent être bénéficiaires d’un micro-crédit de l’Adie :

  • quelle que soit l’activité tant qu’elle est légale (vente sur les marchés, services aux particuliers et aux entreprises, bâtiment, artisan, commerce, vente en ligne, transport, restauration…) ou le métier (coiffeur, développeur, peintre, designer, gérant d’une boutique…). Il peut s’agir également d’une reprise d’activité ;
  • quels que soient le régime ou le statut : micro-entrepreneur, entreprise individuelle, chèque emploi service, EURL, SARL, etc. ;
  • enfin, les personnes fichées ou interdites bancaires sont acceptées. Le fichage ne figure pas comme un critère de refus, cela dépend de la situation (motif du fichage, montant en jeu, conséquences sur l’activité professionnelle). Dans tous les cas, il convient de prévaloir la transparence. Les personnes en situation de surendettement, en revanche, sont exclues du dispositif.

A noter que les exploitants agricoles (entreprise individuelle) ne peuvent pas prétendre au micro-crédit de l’association, au même titre que les associations, et notamment les associations d’insertion par l’économique.

A savoir : pour bénéficier d’un micro-crédit de l’Adie, il faut être majeur.

Micro-entrepreneurs : quelles sont les aides de l’Adie ?

  • Vous êtes micro-entrepreneur et avez besoin d’un prêt pour financer l’achat de matériel, d’un véhicule ou bénéficier d’une trésorerie ? L’Adie peut vous prêter jusqu’à 10 000 €.
  • L’association facilite également l’accès aux aides complémentaires (prime régionale, dispositif Nacre…).
  • Avec l’Adie, le micro-entrepreneur peut aussi profiter d’une micro assurance afin de sécuriser les débuts de son activité.
  • Pour développer son projet, l’Adie propose un accompagnement gratuit.
  • Enfin, l’Adie propose un parcours de formation à destination des jeunes entre 18 et 32 ans. Cette formation dure entre 2 et 4 mois.

L’Adie pour les chômeurs

Les chômeurs peuvent profiter de micro-crédit de l’association Adie pour trouver ou conserver un emploi, que ce soit pour financer une formation ou obtenir leur permis de conduire.

Comment obtenir un micro-crédit de l’Adie en deux semaines ?

Les démarches à effectuer

Pour bénéficier d’un micro-crédit de l’association, il convient d’abord de prendre contact avec l’Adie par chat ou téléphone, dans l’une des 140 agences de l’association. Un conseiller se chargera de vous questionner sur votre situation professionnelle et sur votre projet de création ou de développement d’entreprise, avant de vous proposer un rendez-vous.

Le jour J, munissez-vous de plusieurs documents :

  • justificatif de revenus ;
  • relevés de comptes bancaires personnels et professionnels (les 3 derniers) ;
  • pièce d’identité ;
  • permis de conduire si vous avez besoin d’acheter ou de faire réparer un véhicule ;
  • enfin, si vous avez déjà un prévisionnel ou d’autres documents liés à votre projet, vous pouvez les présenter. Ils seront utiles à l’Adie pour mieux appréhender votre projet d’entreprise.

Si votre projet est abouti, le financement peut être immédiatement envisagé. Le cas contraire, l’Adie vous propose une formation gratuite afin de mûrir votre projet d’entreprise.

Dans tous les cas, vous obtenez une réponse dans un délai de 10 jours. Si votre dossier est accepté, l’argent est débloqué sous 48 heures et directement transféré sur votre compte bancaire.

Les critères à remplir

Vous devez répondre à trois critères pour obtenir un micro-crédit de l’Adie :

  • avoir suffisamment de motivation et posséder des compétences requises pour mettre en place votre projet. Vous devez également avoir assez d’expérience ;
  • être capable de faire valoir votre projet : prévisionnel, cible, implantation… ;
  • pouvoir rembourser le micro-crédit : évaluation de la somme à rembourser chaque mois en fonction de votre budget et de vos perspectives financières. Et ce, afin de vous éviter une situation précaire.