Combien coûte un coffre-fort dans une banque ?

coffre fort banque

Vous hésitez entre acheter ou louer un coffre-fort dans une banque ? Découvrez les avantages de la location de coffre-fort dans un établissement bancaire. On vous révèle également les démarches à effectuer pour mettre en sécurité des objets de valeur ou papiers importants. Et suivez également le guide des tarifs appliqués par les banques en matière de coffres-forts. Tout ce qu’il faut savoir sur combien coûte un coffre-fort dans une banque !

A quoi ça sert de louer un coffre-fort dans une banque ?

Louer un coffre-fort à la banque permet de mettre en sécurité des objets de valeur ou des documents administratifs importants. Ainsi, vous les protégez des cambrioleurs, mais aussi des sinistres (incendie, inondation…).

Suivant le volume du coffre-fort, vous pouvez stocker de nombreux objets tels que bijoux, œuvres d’art, lettres importantes, testaments, lingots d’or…

Où louer un coffre-fort ?

Vous pouvez louer un coffre-fort dans votre banque ou un autre établissement pour plus de discrétion. Sachez également que toutes les banques ne possèdent pas de salle des coffres, ce qui est vrai notamment dans les petites agences.

Notez que si vous optez pour la location d’un coffre-fort dans une autre banque que la vôtre, vous devrez y ouvrir un  compte courant. En effet, le Code monétaire et financier exige que les frais de location soient prélevés sur un compte-courant associé.

Les avantages de louer un coffre-fort dans une banque

Il faut savoir que la banque n’est pas tenue d’informer les impôts de l’ouverture d’un coffre-fort dans leur établissement. Et l’organisme a également obligation de discrétion. Par conséquent, elle ne divulguera l’existence du coffre-fort à quiconque.

Posséder un coffre-fort en location à la banque reste plus avantageux que d’en avoir un à la maison. En cas de destruction de la banque ou de cambriolage, l’assurance de l’établissement vous rembourse les biens.

Les démarches pour louer un coffre-fort dans une banque

Il existe des conditions d’ouverture spécifiques :

  • vous devez d’abord ouvrir un compte-courant dans la banque où vous allez louer le coffre-fort. Pour cela, vous devrez présenter une pièce d’identité ;
  • ensuite, vous devrez signer un contrat de location avec la banque dont les règles sont libres. Vérifiez bien toutes les clauses du contrat avant de le signer ;
  • puis, certains établissements demandent le versement d’un dépôt de garantie au moment de la signature du contrat de location. Cette somme vous sera ensuite restituée à la fin de la location. Il s’agit d’une somme servant éventuellement à couvrir les frais en cas de perte de la clé du coffre-fort ;
  • enfin, vous pouvez déposer ce que vous souhaitez dans votre coffre-fort, à condition que les objets respectent les dimensions du coffre. L’opération doit s’effectuer en toute sécurité et en toute confidentialité.

A noter : l’un des bons réflexes à avoir, c’est de prendre des photos et factures du contenu du coffre-fort. Ces photos serviront de preuves en cas de sinistre ou cambriolage et vous ouvriront des droits à l’indemnisation.

Qui peut avoir accès au coffre-fort d’une banque ?

Le titulaire

Le titulaire du coffre-fort (vous !) dispose des clés pour ouvrir. Sachez que la banque ne possède pas de double. D’ailleurs, aucun autre jeu de clé ne doit être réalisé. En cas de perte ou de vol de la clé, la banque demandera l’intervention du constructeur des coffres qui procédera à son effraction. Les frais liés à l’opération vous seront alors imputés.

Cependant, pour accéder à la salle des coffres, vous serez obligatoirement accompagné par un employé de la banque. Ainsi, il faut respecter les horaires d’ouverture de l’établissement. Et l’employé de la banque possède une clé de contrôle pour rendre l’accès à votre coffre-fort possible.

A noter que la banque vérifiera votre identité avant chaque visite. Et elle vous fera aussi signer une fiche de visite indiquant la date et l’heure. Cela lui permet de dégager toute responsabilité en cas de problème.

Une tierce personne

Ensuite, pour qu’une autre personne puisse accéder à votre coffre-fort, vous devez faire établir une procuration. Ce document est différent de la procuration bancaire classique.

En cas de visite, vous devez prêter la clé à cette tierce personne. Son identité sera vérifiée et elle devra également remplir une fiche de visite.

A noter : exceptionnellement, il s’avère possible de louer un coffre-fort à plusieurs. Dans ce cas, chacun aura le droit de posséder sa propre clé.

Que se passe-t-il en cas de décès ou d’abandon ?

En cas de décès du titulaire du coffre-fort, la banque bloque le coffre. C’est le notaire chargé de la succession qui doit donner les instructions à la banque. Il indiquera alors la destination du contenu.

Enfin, un coffre-fort est jugé inactif à plusieurs conditions :

  • si personne ne s’est manifesté au bout de 10 ans ;
  • si aucune opération n’a eu lieu sur le compte bancaire associé ;
  • et si les frais de location ont été impayés au moins une fois.

Dans ce cas, la banque doit contacter son client ou ses héritiers. Et au bout de 20 ans à compter du premier impayé, l’établissement peut procéder à l’ouverture du coffre-fort pour dresser l’inventaire. L’opération doit obligatoirement s’effectuer sous la présence d’un huissier de justice.

Combien coûte un coffre-fort dans une banque ?

Généralement, un coffre-fort de 30 dm3 se loue environ 100 euros à l’année avec une garantie d’environ 30 000 euros. Mais sachez que les tarifs sont variables d’un établissement à l’autre et en fonction du contrat. Celui-ci porte sur une année reconductible tacitement ou sur une location à durée indéterminée.

Le prix de la location varie en fonction de la taille du coffre-fort (en dm3), de la durée de location ainsi que des plafonds de garantie. Notez que les grandes agences bancaires disposent de coffres-forts de grandes contenances (plusieurs dm3).

Voici quelques exemples de prix pratiqués par les banques suivantes :

  • LCL : 135 euros à l’année ;
  • HSBC : 240 euros à l’année (de 21 dm3 à 100 dm3) ;
  • Société Générale : 115 euros à l’année pour 35 dm3 (valeur maximale assurée : 30 500 euros) ;
  • BNP Paribas : 111 euros à l’année pour 35 dm3 (valeur maximale assurée : 30 500 euros) ;
  • Crédit Agricole : 107 euros à l’année.

A savoir : il existe des contrats de location de courte durée en cas de besoin ponctuel, le temps d’un voyage ou d’une hospitalisation, par exemple.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.