Aménager ses combles : comment procéder ?

aménager des combles

Votre maison est devenue un peu étroite pour vos besoins. Pour l’agrandir, l’aménagement de vos combles peut représenter une bonne solution, moins coûteuse que l’extension. Pour cela, il faut veiller au respect de la règlementation et procéder par étapes.

Des règles à respecter

Si votre but est, en aménageant vos combles, de créer une nouvelle pièce, il convient d’abord de savoir s’ils s’y prêtent. Ce n’est le cas que si la hauteur sous faîtage atteint au moins 1,80 mètre, autrement dit si vous pouvez vous tenir debout. En dessous de cette hauteur, vous ne pourrez aménager vos combles qu’en un espace de rangement. Sauf si vous envisager d’abaisser le plancher ou de surélever le toit, au prix de travaux très importants. Pour que vos combles soient habitables, l’inclinaison du toit est également à prendre en compte.

Par ailleurs, certaines formalités sont à respecter. Si les aménagements prévus transforment l’apparence extérieure de votre maison, au niveau du toit par exemple, une déclaration préalable de travaux est à faire auprès des services municipaux. Des autorisations spécifiques sont également nécessaires si votre domicile se trouve en zone classée.

Si, par ailleurs, l’aménagement de vos combles entraîne la création d’une pièce d’une superficie de plancher supérieure à 20m2, parfois plus pour certaines zones, vous devrez demander un permis de construire. Si, après les travaux, la superficie totale de la maison dépasse un certain seuil, il faudra enfin faire appel à un architecte.

Des éléments essentiels : l’isolation et la luminosité

Pour réussir l’aménagement de vos combles, il convient en effet de prévoir une isolation adéquate. Elle évitera les déperditions de chaleur, notamment par la toiture. Bien isolés, vos combles vous préserveront du froid en hiver, mais aussi de la chaleur en été. Si elle est bien réalisée, cette isolation vous permettra en outre de faire des économies notables sur votre facture énergétique.

Vous pouvez procéder à l’isolation par l’intérieur. Il s’agit alors de fixer sur les murs l’isolant de votre choix. Vous pouvez préférer les produits minéraux, comme la laine de roche, ou porter votre choix sur des isolants naturels, comme le chanvre, le lin ou encore la laine de cellulose. L’isolation par l’extérieur est une autre possibilité. Elle garde son aspect initial à la charpente, mais oblige à défaire la toiture. Cette option entraînera donc des travaux importants et coûteux, nécessitant l’intervention d’un professionnel. Ce choix influera sur le cout d’isolation des combles.

En eux-mêmes, les combles sont en général des endroits obscurs. Si vous voulez les transformer en pièce à vivre, il faut donc les doter d’ouvertures adaptées, permettant une luminosité suffisante. Pratiquer certaines ouvertures peut requérir des autorisations administratives.

D’autres travaux encore

L’aménagement réussi de vos combles suppose en effet des travaux supplémentaires. Ainsi, avant de l’entreprendre, il est indispensable de tester la solidité du plancher. Il devra porter un poids additionnel important, lié à l’installation des panneaux isolants, d’éventuelles cloisons ou encore du mobilier. S’il s’avère un peu fragile, il faudra prévoir de le renforcer.

Il sera également nécessaire de prévoir un accès commode à vos combles, la plupart n’étant reliés au reste de la maison que par une simple trappe. La mise en place d’un escalier faisant perdre un peu de place, il faut en anticiper l’installation. Assez pratiques, des modèles d’escaliers escamotables peuvent représenter une bonne solution.

De même, des travaux seront peut-être à prévoir pour remédier à un éventuel défaut d’étanchéité de la toiture. D’autre part, la charpente doit faire l’objet de tous vos soins; il faudra la traiter de manière adéquate si elle est attaquée par certains insectes, comme les termites.

En outre, l’éclairage et le chauffage de vos combles réclameront des aménagements spécifiques. Dans le premier cas, l’installation d’un tableau électrique secondaire, relié au tableau principal, sera sans doute la meilleure solution. En second lieu, si le chauffage central équipe votre maison, il conviendra de faire poser des radiateurs supplémentaires dans vos combles.

Un budget à prévoir

Il est difficile de définir un budget moyen. Le cout d’isolation des combles dépendra de nombreux facteurs, comme le type de combles à aménager ou la nature et l’épaisseur de l’isolant thermique choisi. La facture sera plus lourde si, dans le cadre d’une isolation par l’extérieur, il faut défaire la toiture. Des travaux d’abaissement ou de renforcement du plancher seront également onéreux. Le prix sera aussi fonction de l’intervention éventuelle de professionnels.

Cependant, il existe de nombreuses aides pour vous aider à aménager vos combles. Elles portent essentiellement sur leur isolation, qui représente une part notable de votre budget. C’est ainsi que, sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt spécifique sur le prix de l’isolant et la main d’œuvre. Pour cela, il est notamment nécessaire que les combles à aménager soient ceux de votre résidence principale et que les travaux soient réalisés par un professionnel. Enfin, ce crédit d’impôt pour la transition énergétique est accordé si les aménagements prévus relèvent de la rénovation écologique. Concernant certains logements, vous pouvez également, pour les travaux d’aménagement, bénéficier, sous certaines conditions, d’un taux de TVA réduit.

En outre, certains dispositifs, patronnés pat l’État, permettent, sous conditions de ressources, de faire aménager ses combles pour la somme symbolique d’un euro. Enfin, l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) a mis au point des programmes d’aide, destinés aux ménages modestes, qui prévoient, dans leur champ d’application, l’isolation des combles.

Aménager ses combles : comment procéder ?
4.7 (93.14%) 35 votes