Payez moins cher son assurance habitation : nos conseils

assurance habitation moins cher

Afin de bien choisir une assurance habitation, une bonne préparation à l’aide d’un comparateur assurance habitation facilite la comparaison de plusieurs devis fournis par divers assureurs, et permet de prendre une décision éclairée. Ces efforts peuvent permettre d’économiser jusqu’à 40 % sur le paiement des primes.

Le prix des primes n’est pas le seul critère

Bien entendu, le prix des primes est important dans le choix d’une assurance habitation. Toutefois, il y a d’autres éléments à considérer, comme les garanties et les services prévus en cas de sinistre.

GARANTIES : les contrats d’assurance habitation comportent des garanties, comme la responsabilité civile, vandalisme, vol, incendie, catastrophe naturelle, bris de glace, tempête, etc. Alors que certaines garanties sont spécifiques, d’autres se retrouvent en option. Ces dernières sont adaptées à des besoins particuliers, comme par exemple une piscine, une cave à vin, etc.

SERVICES : Un sinistre peut s’avérer une situation potentiellement catastrophique à traverser. Les services fournis par l’assureur en cas de sinistre facilitent la vie, comme par exemple le relogement lorsque le domicile n’est plus habitable. Il peut s’agir aussi d’aide financière pour l’achat d’effets de première nécessité, ou encore de services de dépannage exécutés par des prestataires.

FRANCHISES : Portez une attention particulière aux franchises. Des tarifs peu dispendieux d’assurance habitation peuvent cacher des montants élevés de franchises.

Garanties de vétusté vs valeur à neuf

Un élément à ne pas négliger concerne la règle appliquée par l’assureur pour l’estimation des biens mobiliers lorsque survient un sinistre. L’assureur se fie à cette règle pour calculer le montant du remboursement. Il peut s’agir de deux paramètres : la vétusté et le remboursement de valeur à neuf.

VÉTUSTÉ : L’assureur qui applique une garantie de « vétusté » des biens, c’est-à-dire qui évalue leur ancienneté, calcule le montant du remboursement en fonction de l’âge d’un objet au jour du sinistre. Une indemnité compensatrice comble la perte de valeur engendrée par l’application d’une vétusté, qui est exprimée en pourcentage. Portez attention à ce pourcentage. Plus il est élevé, cela signifie que vous obtiendrez un plus grand remboursement.

VALEUR À NEUF : Dans le cas d’un remboursement de « valeur à neuf », la vétusté n’est pas applicable. Cependant, soyez vigilants car les assureurs ont tendance à formuler leur propre définition. Plusieurs contrats d’assurance habitation limitent même l’application de la garantie de valeur à neuf uniquement aux mobiliers récents.

CONSERVER LES FACTURES – En prenant l’habitude de conserver régulièrement les factures d’achat de vos biens mobiliers, vous aurez en main les preuves justificatives exactes à fournir à votre assureur en cas de sinistre. Vous pouvez les numériser en conservant ces fichiers dans le Nuage (qui ne risque pas de brûler ou d’avoir un dégât des eaux !). Par exemple, en les classant dans un système tel que Dropbox, vous n’aurez qu’à partager l’accès des fichiers concernés avec l’assureur afin de faciliter les démarches de remboursement.

Faites un comparatif des assurances habitation

Le démarchage auprès de compagnies d’assurances pour demander de soumettre des devis s’avère une tâche qui exige du temps. Ce porte-à-porte fastidieux peut être évité en ayant recours à un comparateur assurance habitation, qui effectuera pour vous les démarches d’appel d’offres et vous soumettra ensuite des suggestions correspondant à vos besoins spécifiques.

Le comparateur et l’assureur vous demanderont plusieurs informations :

ESTIMATION DES BIENS – Avant tout, vous devrez procéder à une estimation de vos biens mobilier. Cela inclus tout le contenu de votre résidence, comme les meubles, appareils électroménagers, dispositifs high-tech, bijoux, œuvres d’art, vêtements, outils, équipements de sport, etc. Le montant des primes d’une assurance habitation augmente bien entendu en fonction de la valeur du capital mobilier.

STATUT : Le comparateur vous questionnera sur votre statut concernant l’habitation à assurer (si vous êtes propriétaire ou locataire). La superficie de l’habitation et le nombre de pièces influe sur le montant des primes. Fournissez une réponse honnête, puisqu’en cas de sinistre, l’indemnisation sera établie en fonction de votre déclaration.

GARANTIES DE BASE : Le comparatif d’assurance habitation est basé sur trois types de garanties indispensables, soit le risque locatif, le multirisque et le recours des voisins et tiers. La garantie « risque locatif » consiste en la seule garantie obligatoire. En cas d’explosion, d’incendie ou de dégât des eaux, elle permet d’indemniser un propriétaire. Quant à la garantie « multirisque habitation », elle protège les biens. Les dommages encourus aux voisins (par un objet appartenant à l’assuré ou placé sous sa garde, comme par exemple un incendie déclenché dans votre domicile qui s’étendrait à la résidence d’un voisin), sont couverts par la garantie dénommée « recours des voisins et tiers ».

En conclusion

Bien que le prix soit généralement le tout premier élément auquel les gens accordent leur attention lors d’un comparatif d’assurance habitation, il y a plusieurs autres paramètres importants à analyser attentivement avant de poser sa signature au bas d’un contrat d’assurance habitation.

Payez moins cher son assurance habitation : nos conseils
4.3 (85.45%) 11 votes