Bien débuter en bourse : comment faire ?

bien débuter en bourse

Toute personne avec un pécule de côté cherche le meilleur moyen de le faire fructifier ! Du livret A à l'assurance vie, en passant par l'investissement locatif ou le soutien aux PME, il existe ainsi de nombreuses solutions. La bourse en est évidemment une essentielle, notamment par le simple fait qu'elle est accessible sans avoir de grosses mises de départ. Toutefois, faire fructifier son argent par le biais de la bourse oblige à faire les bons choix, à prendre son temps et à respecter quelques règles de bases.

Prendre le temps de comprendre pour mieux investir

Pour beaucoup de néophytes, la bourse renvoie à l'image des traders en peine frénésie à Wall Street. En réalité, pour gagner en bourse, il faut garder la tête froide et anticiper, plus d’ailleurs que réagir aux fluctuations quotidiennes. Évidemment, il faut savoir décider de ses investissements au bon moment, mais sans céder à la panique ou surréagir. Pour bien débuter en bourse, il faut commencer par en étudier le fonctionnement, lire, se renseigner, au travers notamment des articles de sites spécialisés comme jepargneenligne.com. Car faire les bons choix dès le début permet d'être sur une voie royale par la suite.

Choisir un bon courtier

Difficile de trouver le bon intermédiaire pour investir sereinement, et profiter directement du retour sur investissement. Les frais pratiqués par les courtiers doivent être étudiés de près. En effet, entre ceux qui pratiquent des taux de frais de courtage à 0,10 % et ceux qui tablent sur des frais d'environ 2 %, il y a une belle marge. Certes, 2 % sur les montants engagés, cela parait finalement assez peu. Mais sur un investissement de quelques milliers d'euros, sur une décennie, ce sont en réalité quelques centaines voire des milliers d'euros de perdus. Ainsi, de nombreux nouveaux boursicoteurs s'orientent vers l'activité boursière de leur banque traditionnelle pour investir en bourse. C'est rassurant ! Néanmoins, cela a un coût bien supérieur aux prix pratiqués par des acteurs en ligne, provoquant donc un rendement moindre. Et en réalité, il n'y a pas plus de risques de passer par un courtier en ligne que de rester dans le giron de sa banque.

Savoir combien investir

Au moment d'investir en bourse, encore faut-il savoir quel patrimoine engager. Entre le fait que la bourse est par essence un placement risqué et le dicton qui dit que « prudence est mère de sureté », il convient de trouver un juste milieu. Les bons placements boursiers rapportent sans nul doute bien plus que tous les autres placements existants. Mais à contrario, ces placements pouvant se retourner contre l’investisseur. De fait, il ne faut pas investir tout son argent en bourse. En avoir encore un peu de côté, c'est assurer ses arrières, mais c’est aussi avoir des liquidités à réinvestir en bourse lors de périodes propices.

Choisir le bon type de compte

Deux principaux types de produits, compte titre et PEA, existent, avec chacun des avantages et des inconvénients, qui sont résumés dans ce guide pour investir en bourse. Il est indispensable de bien se documenter si vous souhaitez investir seul.

Le PEA, plan d'épargne en actions, est souvent privilégié par les personnes qui envisagent une activité en bourse sur le long terme. En effet, le PEA est avantageux fiscalement, puisque la taxation des gains, qui est réalisé au moment de la clôture du plan, diminuera au fil du temps. Ainsi, au bout de huit ans, aucune taxation n'est prévue, si ce n'est les prélèvements sociaux. Toutefois, le PEA est limité, puisqu'il se limite aux sociétés européennes et oblige de placer son argent sur des actions, bloquant par exemple tout intérêt pour les obligations.

A l'opposé, le compte titre est un placement plus libre, puisqu'il est possible d'acheter tous les produits financiers existants du monde entier, avec donc, la plupart du temps, de meilleurs rendements.

Chacun est libre de posséder les deux types de comptes, même si, pour un novice, débuter par un PEA est plus sécurisant.

La bourse, ou comment miser sur le bon cheval

La bourse, c'est tout sauf le tiercé. L'idée n'est pas de vouloir augmenter ses profits rapidement en misant sur le cheval, ou plutôt la société, en forme tel ou tel jour. Et changer avant chaque course ! Il est en effet prouvé que plus les traders effectuent un nombre de transactions conséquent dans l’année, moins le rendement est important au bout du compte.

Il est donc nécessaire de développer une stratégie précise, qu’il faut suivre sur le long terme. Une société peut très bien connaître un embellissement rapide et important, sans que cela ne signifie qu'elle ait les reins solides. Le château de cartes peut tomber aussi vite qu'il a été monté. A l'opposé, ce n'est pas parce qu'une entreprise a une difficulté passagère, qui se traduit par un décrochage boursier, qu'elle ne va pas sur le moyens et le long terme permettre de beaux retours sur investissement.

Ainsi, étudier la société, dont on pense qu'elle gardera un avantage concurrentiel durant plusieurs années ou qui a elle-même une stratégie pluriannuelle qui semble tenir la route, est la base de la réflexion à tenir. Bien sûr, cet aspect doit être mise en exergue avec le coût de l'action au moment de l'achat. En effet, une entreprise peut être solide, mais si elle a atteint un plafond de verre, les rendements seront limités.

Ainsi, pour bien débuter en bourse, il faut se conduire en bon père de famille. Tout comme on pèse les avantages et les inconvénients de chaque modèle avant d’acheter une voiture, il faut faire le même état des lieux avant d'investir en bourse : choisir le bon modèle, définir son budget, trouver l'entreprise dont on deviendra partenaire.